Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

algerie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Bulles sans frontières

Le Canada participe au Festival International de la Bande Dessinée d’Alger

Un groupe d’enfants visitant une exposition artistique
Un groupe d’enfants visitant une des expositions. (Photo de Mots sans frontières.)
   

La bande dessinée peut-elle se muer en vecteur d’une culture de la paix? Il s’agit d’une question incontournable pour tout artiste.

Dans cette discipline artistique au potentiel illimité, il n’y a aucune raison de feindre d’ignorer les grandes questions. À l’occasion du Festival International de la Bande Dessinée d’Alger, FIBDA, des artistes du monde entier se sont réunis afin de célébrer leurs réalisations et de relever le défi consistant à dessiner la paix. 

« Les bandes dessinées adultes et ados regorgent d’actes sanguinaires; cependant, celles qui traitent de la paix sont rarissimes. Mais la paix ne se construit pas seulement en imaginant des mondes parfaits », expliquent les organisateurs du festival. « Peut-être faut-il aussi montrer l’autre côté du miroir, sans complaisance, en dénonçant l’horreur. »

Les artistes et les dessinateurs de bandes dessinées ont afflué vers Alger en provenance de trente-sept pays différents à travers le monde, dont le Canada. Entre les expositions, les discussions en groupe, les ateliers et les projections de films, ce programme de quatre jours se s’est avéré extrêmement chargé.  Les jeunes participants se sont pressés au festival pour avoir la chance d’obtenir un autographe de leur artiste préféré et le festival a offert une occasion non seulement pour les amateurs d’interagir directement avec des professionnels de la bande dessinée, mais également pour les artistes d’entrer en contact avec leurs collègues et leurs contemporains internationaux. 

Le Canada était représenté par l’artiste Guy Badeaux, mieux connu sous le pseudonyme « Bado », dessinateur pour le quotidien de langue française Le Droit. Bado a présenté ses derniers travaux lors de l’exposition internationale du festival, inspirés de son ouvrage, Sans dessins du prophète. Il a également présenté au public des collections de ses anciens dessins recueillis dans les ouvrages Tout a changé le 11 septembre et Bado 2004 et même plus! Sa participation a permis au public algérien de découvrir les caricatures et d'un journal canadien. Cette activité a attiré l’attention sur les questions relatives aux droits de la personne, notamment la liberté d’expression, qui ont fait l’objet de discussions durant le festival.

L’ambassadrice du Canada à Alger, Mme Geneviève des Rivières, a célébré la clôture de l’évènement accompagnée de la ministre de la Culture algérienne, Mme Khalida Toumi. La cérémonie de clôture a souligné l'inventivité pleine de fraîcheur et d’inspiration par laquelle brillent les bandes dessinées du continent africain.

Les bédéphiles tout autant que les artistes ont quitté le festival enchantés par les possibilités qu’offre l'univers de la bande dessinée, tant pour ceux qui les lisent que pour ceux qui les créent.

>> Pour en savoir plus sur les activités du Canada à l’étranger ou raconter les vôtres, Coup d’œil sur le monde vous attend!

 

Pied de page

Date de modification :
2011-12-19