Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

argentine.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Argentine

Le Canada et l’Argentine maintiennent des relations diplomatiques depuis 1940. Le premier ambassadeur du Canada posté à Buenos Aires, Warwick Chipman, a commencé son mandat en 1945. En Argentine, le Canada est représenté par l’Ambassade du Canada à Buenos Aires. Au Canada, l’Argentine est représentée par l’Ambassade de la République argentine à Ottawa et maintien des consulats à Montréal et Toronto.

Le Canada et l’Argentine connaissent une relation productive à de multiples niveaux, relation construite notamment sur l’engagement au multilatéralisme et sur des perspectives convergentes sur divers enjeux mondiaux dont le maintien de la paix, la non-prolifération nucléaire, les droits humains, l’environnement, le renforcement de la démocratie et la lutte contre le terrorisme. Le Canada et l’Argentine sont également tous deux membres de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocausteprésidée par le Canada jusqu’en mars 2014. Les deux pays partagent une approche similaire quant à la réforme de l’Organisation des Nations unies (ONU) afin de la rendre plus efficace et plus représentative du monde d’aujourd’hui. De même, nous collaborons de manière rapprochée dans le cadre du G20.

Dans le contexte de notre engagement dans les Amériques, qui met l’emphase sur trois buts, soit accroître les possibilités économiques, renforcer la sécurité et les institutions et encourager des relations durables, l’Argentine apparaît comme un important partenaire du Canada. L’Argentine est la deuxième économie en importance en Amérique du Sud et représente un interlocuteur influent sur diverses questions hémisphériques.

Le Canada et l’Argentine sont conjointement engagés dans la reconstruction et les opérations de maintien de la paix à Haïti et nous collaborons activement au sein du Groupe d’amis d’Haïti, de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et dans un projet de coopération trilatérale qui vise à accroître la sécurité alimentaire pour les populations pauvres et vulnérables d’Haïti. Des troupes de maintien de la paix des deux pays participent régulièrement à des échanges et des formations tenues dans le centre de formation de l’autre pays.

L’Argentine bénéficie de la part du Canada du programme d’instruction et de coopération militaires, à travers lequel le Canada met à la disponibilité des pays partenaires des formations militaires, rehaussant ainsi les relations de défense entre nos nations. Jusqu’à maintenant, environ 200 Argentins ont reçu une formation reliée au maintien de la paix dans le cadre de ce programme.

Le Canada fournit également un soutien financier au Centre Pearson, chargé de la mise en œuvre du Projet de partenariat latino-américain de maintien de la paix (PLAMP). L’objectif du PLAMP est de travailler en étroite collaboration avec une sélection de pays latino-américains (incluant l’Argentine) afin d’augmenter leur capacité à contribuer à la planification, à la gestion et au déploiement d’opérations de paix multinationales et multidimensionnelles conformément aux normes internationales et aux pratiques exemplaires reconnues sur la scène mondiale. Les activités du projet apportent une attention particulière aux centres de formation sur le maintien de la paix et aux services de polices de maintien de la paix et la perspective de genre est un thème transversal. En collaboration avec le Ministère de la défense de l’Argentine, un séminaire sur les perspectives de genre dans les opérations de paix a été réalisé à Buenos Aires en novembre 2012, marquant ainsi la première fois que ce projet réunissait des représentants de ministères de défense et des centres de formation d’opérations de paix pour discuter d’enjeux reliés au genre.

Les compagnies canadiennes ont connu un succès important en Argentine, particulièrement au cours de la dernière décennie, caractérisée par une croissance économique forte et continue. Le commerce de marchandises entre les deux pays était de 2,5 milliards de dollars en 2012. Les exportations du Canada vers l’Argentine, relativement modestes, soit de 269 millions de dollars en 2012, comprenaient principalement de la machinerie, des produits du pétrole et de l’uranium naturel. Les exportations argentines vers le Canada ont atteint 2,23 millions de dollars, dont 1,7 millions en or, ainsi que des volumes importants de vin, de tuyaux sans soudure et des minerais d’argent et leurs concentrés. En 2011, l’investissement direct canadien en Argentine, tel que rapporté par Statistiques Canada, a atteint 2,75 millions de dollars. Cela s’observe notamment par la présence active des entreprises du secteur minier canadien, mais également de filiales canadiennes dans le secteur agro-industriel (engrais, aliments transformés, produits du bétail, produits laitiers et piscicoles) ainsi que dans le secteur de l’énergie (principalement gaz et pétrole), de l’imprimerie, des télécommunications et autres. Pour plus de renseignements, veuillez visiter la page web de la section commerciale de l’ambassade à Buenos Aires.

Ces dernières années, nos liens de plus en plus étroits ont été marqués par des visites de haut-niveau en Argentine, dont celle en décembre 2011 de la ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et affaires consulaires), Diane Ablonczy, alors qu’elle assistait à l’inauguration présidentielle à Buenos Aires. Des visites précédentes, notons celles de l’ancienne gouverneure générale, Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, de l’ex‑ministre du Travail, Jean-Pierre Blackburn, de l’ex‑ministre de la Santé, Tony Clement, du ministre des Finances, Jim Flaherty, de l’ex-ministre d’État aux Affaires étrangères (Amériques), Peter Kent, et de l’ex-ministre du Commerce international, Peter Van Loan. Aussi, des parlementaires des deux pays collaborent au sein de groupes tels que ParlAmericas.

Le Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL), géré par l’Ambassade du Canada en Argentine, fournit un soutien financier à des projets d’aide au développement de moyenne échelle. Les projets bénéficiant du soutien financier du FCIL sont axés sur l’avancement de la démocratie, la création d’initiatives à l’intention des enfants et des jeunes, la stimulation d’une croissance économique durable, le maintien de la sécurité et de la stabilité et l’accroissement de la sécurité alimentaire. En 2012-2013, LE Canada a supporté sept projets en Argentine d’une valeur totale de plus de CAD $145,000.

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) appuie la recherche en Argentine pour promouvoir la croissance et le développement. Des chercheurs argentins s’attardent aux enjeux tels que les marchés du travail et l’emploi des jeunes, les enjeux de commerce et d’intégration au sein du MERCOSUR, les alternatives à la culture du tabac et les efforts du pays pour contribuer au renforcement de la démocratie et à la reconstruction en Haïti. Depuis 1972, le CRDI a supporté 191 activités s’élevant à une valeur totale de 47 millions de dollars en Argentine.

Au cours de la dernière décennie, l’Ambassade du Canada s’est impliquée dans plusieurs événements culturels à la grandeur de l’Argentine, facilitant ainsi l’ouverture de nouveaux marchés pour l’industrie culturelle canadienne. Des entreprises et artistes de renom s’étant produits en Argentine incluent entre autres O Vertigo, Diana Krall, Atom Egoyan, Nathalie Choquette, Nicole Brossard, Les Ballets Jazz et le Royal Winnipeg Ballet. Pour obtenir la liste des événements culturels à venir, consultez le Calendrier d’activités culturelles et académiques.

Plusieurs liens existent entre les communautés et associations autochtones canadiennes et argentines. Des chefs autochtones de l’Argentine ont accueilli de nombreuses délégations officielles du Canada pour échanger des points de vue et des expériences. En 2012, la ville de Buenos Aires a érigé un nouveau totem à la Place du Canada en remplacement de l’ancien totem qui se trouvait à la Place Canada de 1964 jusqu’à son retrait en 2008. Le totem rend hommage à la riche identité autochtone partagée entre le Canada et l’Argentine tout en étant un symbole tangible d’une cosmovision autochtone qui nous définit comme des pays des Amériques.

L’Association argentine d’études canadiennes (ASAEC) est composée de sept centres à travers le pays. Elle compte parmi ses membres des chercheurs et experts en recherche très en vue dans une sélection variée de domaines, dont la plupart d’entre eux sont des professionnels des sciences politiques ou des membres d’organisations de la société civile. Cela inclue également des chercheurs universitaires canadiens, des anciens et des individus et institutions de renom désirant développer des projets en lien avec le Canada. Ce réseau a été créé en 1990.

Le Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA), annoncé par le Premier ministre Stephen Harper au Sommet des Amériques en 2009, offre des possibilités de bourses à court terme pour les étudiants en provenance de l’Amérique latine et des Caraïbes, y compris l’Argentine, pour étudier ou effectuer de la recherche au Canada. Le programme est basé sur des liens institutionnels entre le Canada et l’Argentine qui facilitent la création de bourses d’études. Ces accords universitaires favorisent la recherche et les échanges étudiants. Depuis 2009, l’Argentine a reçu 111 bourses d’études du PFLA. En 2011, le Canada a reçu 175 étudiants argentins.

Il existe présentement plus de 50 accords entre des universités canadiennes et argentines, et ce, dans une vaste étendue de disciplines, incluant à la fois des échanges étudiants et facultaires.

Juillet 2013


*Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consulter la section formats de rechange de notre page aide

Pied de page

Date de modification :
2014-01-16