Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Autriche.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Le Canada et l’Autriche : Relations Bilatérales

Le Canada et l’Autriche partagent de nombreux intérêts communs et des perspectives similaires au sujet des dossiers et des défis mondiaux. L’Autriche et un partenaire multilatéral important pour le Canada et nous collaborons d’une façon étroite sur toute une gamme de sujets, notamment concernant les droits de la personne, le règne de la loi, les Nations Unies et d’autres organisations internationales. Nos pays ont une situation géographique semblable : comme le Canada, l’Autriche est bordée par un voisin, l’Allemagne, doté d’une population et d’une économie qui font environ dix fois sa taille et dont il partage la langue.

Les échanges commerciaux et les investissements sont vigoureux. Les liens de personne à personne sont ancrés dans les relations académiques et dans les échanges de jeunes. L’appartenance de l’Autriche à l’Union européenne et ses liens étroits avec la région du Centre et du Sud-Est de l’Europe fait de l’Autriche un interlocuteur précieux pour le Canada dans une vaste gamme de dossiers politiques, économiques, commerciaux, écologiques et de sécurité dans l’Europe.

En 2011, les exportations de marchandises canadiennes vers l’Autriche ont totalisé 391 millions de dollars canadiens, et nos importations de produits, 1,3 milliard de dollars canadiens. Au nombre des principales exportations canadiennes à destination de l’Autriche, mentionnons les produits aéronautiques, la machinerie et les véhicules.

En 2011, l’investissement direct étranger de l’Autriche au Canada se chiffrait à 204 millions de dollars canadien. L’investissement direct canadien en Autriche a totalisé 911 millions de dollars canadien en 2010, et on retrouve parmi les investisseurs canadiens en Autriche Magna International (le fondateur de la compagnie, Frank Stronach, ayant émigré au Canada depuis l’Autriche en 1954), Bombardier et  Husky. Research in Motion a inauguré un bureau à Vienne en août 2011.

Les autrichiens et les canadiens partagent une passion pour les sports d’hiver. La tenue des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver à Vancouver-Whistler, en 2010, a présenté  une chance excellente de souligner quelques intérêts communs.  L’Autriche a financé la construction d’une « Maison passive autrichienne » (une construction ultra-écologique sur le plan de l’efficacité de l’énergie) à Whistler. La maison a été inaugurée pendant les Jeux et a attiré d’attention aussi comme endroit d’un forum sur la technologie de sa construction. Une coopération encore plus étroite dans la science, la technologie, l’innovation, surtout concernant l’énergie et notamment la construction « passive », la technologie de l’information et de la communication comptent parmi les priorités pour nos deux pays.

Nos milieux universitaires respectifs entretiennent des relations étroites et croissantes. L’Autriche compte trois centres d’études canadiennes, aux universités de Vienne, Innsbruck et Graz, et il existe une gamme importante de programmes d’échanges entre les universités autrichiennes et canadiennes. L’Institut Wirth, voué aux études sur l’Autriche et l’Europe centrale à l’Université de l’Alberta, a été fondé en 1998 à l’initiative du ministère des Sciences et du ministère des Affaires étrangères d’Autriche. C’est le principal centre d’études sur l’Europe centrale au Canada et on y trouve une des plus grandes collections de documents sur l’Autriche et les Habsbourg en Amérique du Nord.

Les étudiants et les institutions académiques utilisent très activement les nombreux partenariats entres les universités canadiennes et autrichiennes ainsi que les bourses d’études supérieures et postdoctorales. Les programmes « Expérience internationale Canada » offrent  aux jeunes  autrichiens et canadiens un permis de travail temporaire pour acquérir une précieuse expérience de travail. Le quota annuel pour tous les programmes IEC ensemble est actuellement 150 dans les deux directions.

Les Autrichiens s’intéressent au modèle d’immigration et à la politique d’intégration du Canada, ce qui permet suivre le dialogue bilatéral dans ce domaine.

Juillet 2012
Roswitha Mayer/VIENN

 


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2012-07-23