Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

barbade.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Le Canada aide à la production de muscade, essentielle à l’économie grenadienne


 
Sac de noix de muscade séchées, prêts pour la transformation
Photo : Joshua Yetman

L’industrie de la muscade de Grenade est en proie à des difficultés et le gouvernement du Canada offre son soutien.


Les noix de muscade séchées empruntent la glissière jusqu’à l’endroit où on les fera éclater
Photo : Joshua Yetman



Le haut-commissaire canadien Richard Hanley s’instruit sur le traitement des noix de muscade
Photo : Joshua Yetman



Le haut-commissaire Richard Hanley à côté d’un des nombreux rangs de noix de muscade au séchage
Photo : Joshua Yetman



Le macis est trié à la main
Photo : Joshua Yetman


  

La muscade occupe une place importante dans l’économie de la Grenade, à tel point que le drapeau grenadien est orné d’une noix de muscade.

En 2004, l’île de la Grenade a été balayée par l’ouragan Ivan, causant des dommages considérables aux muscadiers. Heureusement, les nouveaux muscadiers qui ont été plantés poussent bien et produisent des fruits. Mais il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la production de muscade, qui n’a profité d’à peu près aucune avancée technologique au cours des années.

Le gouvernement du Canada et l’Université St. George ont mis en place une stratégie en deux volets pour aider l’industrie de la muscade. Le premier volet, ayant pour but d’atténuer la dégradation des sols dans les plantations de muscadiers, consistait à utiliser un déshydrateur solaire, à évaluer la santé des travailleurs à l’usine de transformation de Gouyave et à offrir une formation en santé et sécurité au travail.

Le haut-commissariat du Canada contribue au second volet par un don de 20 000 CAD (environ 54 000 $ CO), provenant du Fonds canadien d’initiatives locales.

Ce second volet consistera à examiner les bienfaits sur la santé des travailleurs de l’utilisation d’un déshydrateur solaire dans le traitement des noix de muscade.

Celles-ci sont remuées plusieurs fois par jour au cours des huit semaines de séchage conventionnel, et la poussière qui s’en dégage s’attaque à la santé des travailleurs qui y sont exposés. S’il fonctionne comme prévu, le nouveau déshydrateur réduira le temps d’exposition des travailleurs à la poussière. Et comme cet appareil est plus rapide que les méthodes conventionnelles, les producteurs pourront cesser d’utiliser des produits chimiques pour protéger les noix de muscade contre la moisissure.

Le haut-commissaire canadien Richard Hanley est emballé par les perspectives d’avenir. « Je me réjouis de pouvoir contribuer à la sécurité des travailleurs de cette industrie, a-t-il indiqué, car je connais l’importance de la muscade dans l’économie de votre île aux épices. Ce projet aidera à protéger les travailleurs appelés à traiter des récoltes que nous souhaitons tous plus abondantes les unes que les autres. »

L’une des priorités du gouvernement du Canada dans les Caraïbes orientales est de contribuer à l’accroissement de la prospérité économique de la région. On espère que l’augmentation de la production de muscade et la protection de la santé et sécurité des travailleurs seront au nombre des nombreuses initiatives utiles sous ce rapport.

>> Pour en savoir plus sur les activités du Canada à l’étranger ou raconter les vôtres, Coup d’œil sur le monde vous attend!

 

Pied de page

Date de modification :
2013-03-15