Relations Canada - Cameroun

Au Cameroun, le Canada est représenté depuis 1962 par le haut-commissariat du Canada à Yaoundé. Le Canada a également un consulat honoraire à Douala. Le Cameroun est représenté au Canada depuis 1962 par un haut-commissariat à Ottawa.

Les deux pays entretiennent des relations bilatérales amicales. Ils collaborent au sein des organisations multilatérales telles l’Organisation internationale de la Francophonie et le Commonwealth. La prospérité économique, la promotion des valeurs démocratiques, le respect des droits de la personne, la bonne gouvernance et la sécurité régionale sont les piliers des relations bilatérales entre les deux pays. Le Canada encourage les efforts concrets déployés dans ces domaines. Le Canada encourage également les efforts camerounais afin de relever les défis sécuritaires régionaux, liés particulièrement aux actions du groupe armé Boko Haram et aux répercussions de la crise en République centrafricaine.

Après plus de 50 ans de relations bilatérales entre les deux pays, le Cameroun et le Canada sont passés d’une relation de donateur-bénéficiaire à celle de partenaires commerciaux. La signature, en mars 2014, d’un Accord sur la protection et la promotion des investissements étrangers (APIE) illustre ce changement.

Dans son Plan d’action sur les marchés mondiaux de 2013, le Canada a identifié le Cameroun en tant que « marché émergent offrant des débouchés particuliers aux entreprises canadiennes » avec 12 autres pays subsahariens. En 2014, le Cameroun constituait à la fois le premier marché d’exportation et la première source d’importation du Canada en Afrique centrale. Le commerce de marchandises entre les deux pays a atteint 179,5 millions de dollars. Les exportations de marchandises canadiennes vers le Cameroun s’élevaient à 67,7 millions de dollars et comprenaient principalement les céréales, les véhicules motorisés, les machines et les véhicules en général, les machines et l’équipement électriques et électroniques ainsi que le papier. Les principales importations canadiennes en provenance du Cameroun, qui se chiffraient à 111,8 millions de dollars, comprenaient le bois, le caoutchouc, les machines, dont les machines et l’équipement électriques et électroniques, ainsi que les légumes.

Le Canada ne fournit pas d'aide bilatérale au développement pour le gouvernement du Cameroun. Le Cameroun peut recevoir de l'aide canadienne au développement par le biais de partenaires internationaux ou d’autres partenaires. En 2013-2014, l’aide canadienne au développement, d’un montant de 7,79 millions de dollars pour le Cameroun, concernait essentiellement les secteurs suivants : la gouvernance, y compris l’appui à la société civile, l’assistance humanitaire et l’éducation. Les principaux partenaires canadiens impliqués au Cameroun étaient Cuso international, CCAF-FCVI Inc  et  SACO. Le partenaire multilatéral majeur était l’Agence des Nations-unies pour les réfugiés. Le Canada continue de financer des projets locaux par l’intermédiaire du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL) géré par le haut-commissariat du Canada à Yaoundé. Le Canada octroie également des bourses d'études par l’entremise du programme canadien des bourses de la Francophonie.

Pour plus d’informations sur les projets de développement concernant le Cameroun, voir la banque de projet de développement du MAECD.

En 2006, le Cameroun a atteint le point d'achèvement de l'Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. En conformité avec cette initiative, le Canada a annulé la dette bilatérale du Cameroun de 221 millions de $.

Mai 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.