Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

chili.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Chili

Relation en matière de commerce et d’investissement

Le Canada et le Chili entretiennent une relation commerciale productive de longue date. L’Accord de libre‑échange Canada-Chili (ALECC) est la pierre angulaire de nos relations commerciales et d’investissement fortes et en constante expansion. En vigueur depuis 1997, il constitue le premier accord de libre‑échange global conclu par le Chili. Cet accord englobe le commerce des biens et des services et l’investissement et comprend des accords parallèles dans les domaines de l’environnement et des relations de travail. L’ALECC a été modifié à plusieurs reprises depuis le début de sa mise en œuvre afin d’ajouter des clauses. La conclusion d’un chapitre sur les obstacles techniques au commerce a notamment été annoncée par les ministres Fast et Muñoz à la rencontre ministérielle de l’APEC à Pékin le 10 novembre 2014. Le Canada et le Chili ont également signé des accords bilatéraux sur l’imposition et le transport aérien.

Le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Chili a plus que quadruplé depuis l’entrée en vigueur de l’ALECC, pour s’élever à environ 2,86 milliards de dollars en 2014. Les exportations canadiennes de marchandises vers le Chili totalisaient 1,13 milliards de dollars en 2014 et consistaient principalement en machinerie, en minerai, en combustibles minéraux et pétrole, en équipement électrique et électronique et en graisses et huiles. Les importations canadiennes en provenance du Chili totalisaient 1,72 milliard pour cette même année. Les principaux produits importés consistaient en pierres précieuses et en métaux précieux (principalement de l’or et de l’argent), en fruits (principalement des raisins), en cuivre, en poissons et fruits de mer (saumon), et en boissons (vin). En 2014, le Chile était au 24e rang des destinations des exportations canadiennes et était en deuxième place derrière le Brésil dans la région. En 2013, une interdiction vieille de dix ans imposée au bœuf et aux produits dérivés du bœuf a été levée.

Le stock d’investissement direct du Canada au Chili était de 16,6 milliards de dollars canadiens à la fin de 2013, faisant du Chili la destination principale de l’investissement en Amérique latine et la 8e au monde. Le Canada a été la troisième plus importante source d’investissement direct au Chili au cours de la dernière décennie. Les entreprises canadiennes qui s’y trouvent investissent principalement dans le domaine des mines, des services publics (eau et énergie), des produits chimiques et des services financiers.

Relations bilatérales                                        

En 2016, le Canada et le Chili célébreront le 75e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Les relations bilatérales entre les deux pays sont diversifiées et ancrées dans des valeurs communes telles que l’engagement envers la démocratie et les droits de la personne, le libre marché et le commerce, ainsi que la coopération multilatérale portant sur les problèmes relatifs à la paix et à la sécurité.

Le Cadre de partenariat Canada‑Chili, signée en 2007 et soutenue par de multiples accords, a servi de feuille de route pour l’élargissement et l’approfondissement de la collaboration entre le Canada et le Chili dans divers secteurs prioritaires, notamment l’exploitation durable des minéraux et des métaux, la science et la technologie, la promotion de l’investissement, la mobilité des jeunes, l’éducation et les échanges. La visite de l’ex-président Sebastián Piñera au Canada en mai 2013 a été l’occasion de renouveler le Cadre de partenariat stratégique Canada-Chili, qui solidifie la coopération en matière de développement durable des ressources naturelles, renforce les liens dans les secteurs de l’éducation, de l’innovation, de l’agriculture et de l’environnement, et consolide le partenariat bilatéral et multilatéral dans les secteurs de la gouvernance, de la défense et de la sécurité.

Le Canada et le Chili sont de proches partenaires dans divers forums internationaux, dont les Nations Unies, le Forum de Coopération économique Asie-Pacifique, l’Organisation mondiale du commerce et l’Organisation des États américains, de même qu’au sein du processus du Sommet des Amériques. Les deux pays collaborent également en vue d’appuyer l’intégration commerciale régionale dans le contexte des négociations du Partenariat transpacifique, ainsi que dans le cadre de l’Alliance Pacifique, dans laquelle le Canada est un observateur.

Le Canada et le Chili entretiennent une relation bilatérale en matière de défense fructueuse pour les deux pays et dont la portée et l’intensité ont augmenté ces dernières années, particulièrement depuis la signature du Protocole d'entente sur la coopération en matière de défense en avril 2012. Le Canada et le Chili partagent plusieurs objectifs communs en matière de défense tels que le désir d’augmenter la cohérence et l’efficacité du Conseil interaméricain de défense. Le Chili est devenu un membre du programme d’instruction et de coopération militaires (PICM) en juin 1998, avec approximativement 350 étudiants chiliens ayant reçu un entraînement jusqu’à présent. Le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a participé à des exercices avec le commandement des forces interarmées chiliennes pour développer l’aide humanitaire et les capacités de secours après sinistres et le personnel de nos forces navales a bénéficié de formations conjointes depuis 2012, dans le cadre d'exercices internationaux. Le personnel des forces navales canadiennes est attaché aux navires des forces navales chiliennes sur une base rotationnelle. La coopération entre nos Forces aériennes est également importante.

Les deux pays cherchent également à coopérer sur la question des enjeux de la défense et de la sécurité de l’hémisphère. À cette fin, les Forces armées canadiennes et chiliennes ont entamé avec succès une coopération trilatérale de défense pour appuyer le renforcement des capacités en Amérique centrale. Les deux États ont aussi annoncé en août 2013 une initiative de coopération trilatérale pour supporter les réformes policières au Guatemala et au Salvador.

Des liens personnels étroits unissent les Canadiens et les Chiliens. Le Canada figure actuellement parmi les principales destinations des étudiants chiliens de niveau postsecondaire qui participent aux programmes de bourses du Chili et du Canada. Les établissements d’enseignement chiliens et canadiens ont conclu un certain nombre d’accords qui favorisent la mobilité des étudiants, les échanges de professeurs et la réalisation de programmes d’études conjoints.Les accords comprennent des échanges d'étudiants et de personnel enseignant, ainsi que des accords plus généraux d’appui à la coopération académique. Les accords concernant les échanges étudiants jouissent d’une forte popularité et couvrent l’éventail disciplinaire dans son intégralité. Selon les récentes informations fournies par les universités au Chili, près de 900 étudiants chiliens et canadiens ont participé à un programme d’échange étudiant depuis la signature du premier accord de ce type en 1995. En 2013, le Canada a accueilli plus de 520 étudiants chiliens qui ont dépensé approximativement 16,5 millions de dollars au Canada, générant ainsi des emplois pour les Canadiens et contribuant à l’économie canadienne.

Le Canada compte  plus de 40 000 citoyens d’origine chilienne. Environ 42 300 touristes canadiens ont visité le Chili en 2012. Depuis novembre 2014, l’obligation pour les citoyens chiliens d’obtenir un visa pour entrer au Canada a été abolie.

Récentes visites de haut niveau

Les visites ministérielles et de personnalités canadiennes de haut niveau ont été nombreuses au cours des dernières années.  Le plus récemment, Son Excellence, le Très Honorable David Johnston, Gouverneur général du Canada, et Mme Johnston ont fait une visite d’État au Chili en décembre 2014, dont le point de mire concernait les secteurs de l’éducation, de l’innovation et du commerce. La ministre chilienne des mines, Aurora Williams a participé à la convention de l’Association canadienne de prospecteurs et d’entrepreneurs (ACPE) en mars 2015, accompagnée d’une importante délégation d’hommes d’affaires chiliens. Luis Felipe Céspedes, le ministre chilien de l’économie, a effectué une visite au Canada le 24 septembre 2014, s’adressant au Conseil canadien des Amériques à Toronto.

Avril 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder à ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2015-04-07