Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

chili.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

15 ans de libre-échange Canada-Chili

L’ambitieuse libéralisation du commerce bilatéral accomplie il y a 15 ans lors de l’entrée en vigueur de  l’Accord de Libre-Échange Canada-Chili (ALÉCC) marqua un moment important dans l’histoire des négociations commerciales des deux pays.

Cet accord représentait une première pour chaque pays. Il s’agissait du premier accord de libre-échange (ALÉ) entre le Canada et un pays d’Amérique du Sud, le premier ALÉ complet signé par le Chili et son premier ALÉ avec un pays industrialisé. La profondeur et la portée des sujets abordés par l’ALÉCC allaient plus loin que n’importe quel accord signé antérieurement par le Chili. Non seulement réduisait-il les tarifs, mais il incluait également des engagements de réduction d’importantes barrières non-tarifaires. Signé le 5 décembre 1996 et mis en œuvre le 5 juillet 1997, l’ALÉCC couvre le commerce des biens et services ainsi que les relations bilatérales d’investissements. Deux accords parallèles sur l’environnement et la coopération dans le domaine du travail accompagnant l’ALÉ ont été signés le 6 février 1997.

Ensemble, le Canada et le Chili ont bâti une relation commerciale  forte et grandissante, basée sur des investissements significatifs et diversifiés ainsi qu’un solide commerce bilatéral. Au cours des 15 dernières années, ce dernier a augmenté de 350% et était estimé à 2.73 milliards de dollars en 2011. Même l’an dernier, malgré l’incertitude face à l’économie mondiale, le commerce bilatéral de marchandises a atteint de nouveaux sommets, totalisant 2,7 milliards de dollars canadiens. De plus, le nombre de produits échangés entre le Canada et le Chili a augmenté signicativement et s'est étendu à de nombreux secteurs.

« Les entreprises canadiennes ne cessent de me répéter à quel point elles sont satisfaites de leur expérience avec le marché chilien. Le Chili représente un environnement politique et économique stable au sein de l’Amérique latine, une destination d’affaires concurrentielle et une nation totalement engagée dans le libre-échange. » - L’Honorable Ed Fast, Ministre canadien du Commerce international et Ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique.

L’investissement direct canadien au Chili est important et diversifié. Il a augmenté de 300 pourcent depuis 1997. Selon le Comité chilien sur l’investissement étranger (CINVER), le Canada est le troisième investisseur au Chili tout domaine confondu, le premier dans le secteur minier, ainsi que la principale source de nouvel investissement direct étranger réalisé au Chili depuis la dernière décénie, totalisant 14,82 milliards de dollars américains en 2011. Les investissements canadiens se concentrent surtout dans les secteurs minier, énergétique, chimique, des services financiers et de l’infrastructure. Les investissements chiliens au Canada augmentent également. Selon la Banque centrale du Chili ils ne cessent de croître et ont atteint 324 millions de dollars américains en 2010 grâce à des activités dans divers secteurs comme la technologie de l’information, la pharmaceutique et les mines.

Sur la base de solides fondations, les relations commerciales et d’investissements continuent de fleurir et de s’élargir à de nouveaux secteurs. En appui à cette tendance positive, les deux pays demeurent engagés à moderniser et à élargir l’ALÉCC afin d’éliminer d’autres barrières commerciales et d’offrir de nouvelles opportunités pour leurs exportateurs et investisseurs.

 

Pied de page

Date de modification :
2012-08-24