Les « pingouins sans frontières » chiliens étudient au Canada


Les « pingouins » avec l'Ambassadeure du Canada, Patricia Fuller; le ministre de l'Économie du Chili, Vicente Félix ; et le vice-président exécutif de CORFO, Hernán Cheyre.


L'Ambassadeure du Canada, Patricia Fuller; le ministre de l'Économie du Chili, Vicente Félix ainsi que plusieurs « pingouins ».


L'étudiant Aníbal Galleguillos, heureux après avoir parlé au nom de tous ses compagnons de voyage.


Le vice-président exécutif de CORFO, Hernán Cheyre, et Brenda Wills, Première secrétaire (section commerciale) de l’Ambassade du Canada.

L'Ambassadeure du Canada, Patricia Fuller, a organisé une réception à la résidence officielle afin de souligner le départ d’un groupe de quarante étudiants chiliens du programme « pingouins sans frontières » qui effectueront un semestre d’étude dans des écoles publiques canadiennes. L’événement a rassemblé les étudiants sélectionnés et leurs parents, ainsi que des hauts fonctionnaires du gouvernement comme le ministre de l'Économie, Vicente Félix et le vice-président exécutif de Corfo  l’organisation en charge de ce programme de mobilité étudiante - Hernán Cheyre.

Durant la chaleureuse et « juvénile » cérémonie d'adieu, l’Ambassadeure a exprimé être confiante que les jeunes « se sentiront très à l'aise à leur arrivée au Canada, en raison de l'hospitalité des Canadiens mais aussi parce que la diversité culturelle est une caractéristique de la société canadienne ». L’Ambassadeure a souligné l'excellence de l'éducation canadienne « qui est reconnue partout dans le monde », et a remercié le gouvernement chilien d’être allé de l’avant avec « ce programme d'échange innovant qui renforce les liens économiques, éducatifs et culturels entre le Canada et le Chili ».

Dans le cadre de l'Année de l'Innovation, le ministère de l'Économie, en collaboration avec Corfo, ont sélectionné ces jeunes parmi les meilleurs étudiants des écoles secondaires subventionnées du Chili. « Vous serez en mesure d’acquérir un aperçu global du monde, d’élargir vos horizons socio-culturels et d'améliorer votre maîtrise de la langue anglaise », a déclaré le ministre de l’Économie, Vicente Félix, soulignant qu'il se sentait « envieux » de ces jeunes. « Le facteur humain est une ressource inépuisable des nations et des programmes comme celui-ci, qui donne l’opportunité aux jeunes de vivre dans un pays possédant un des meilleurs systèmes éducatifs au monde, permettra au Chili de progresser dans la voie de son développement ».

Pour sa part, le vice-président exécutif de Corfo, Hernán Cheyre, a affirmé que « le programme récompense l'effort scolaire. Il aide à établir une culture pro-entrepreneuriale qui valorise les apprentissage au-delà des possibles échecs, qui souligne l'importance de la collaboration pour convertir les idées en projets et qui récompense l’ambition de l’entrepreneur au potentiel élevé ».

Au nom de tous les élèves, l’étudiant Aníbal Galleguillos de l’école Juan Pablo II de la ville de Calama s’est dit très heureux et reconnaissant. « Je suis certain que tous les élèves profiterons au maximum de cette opportunité afin d’améliorer notre anglais et de connaître une nouvelle culture. Il est important que nous, les jeunes, changent notre mentalité et élargissons nos horizons ».

L’Association canadienne des écoles publiques - International (ACEP-I) coordonne le séjour au Canada de ces étudiants qui fréquenteront des écoles secondaires des provinces de l'Ontario et de la Colombie-Britannique. Durant près de six mois, ils logeront dans des familles dans les villes de Toronto, d’Ottawa, de Victoria, de Nanaimo ou dans de plus petites municipalités canadiennes.

Les étudiants sélectionnés, surnommés « pingouins » en raison des couleurs de l’uniforme scolaire chilien (noir et blanc), sont âgés entre 16 et 17 ans. 52 % sont des femmes et 93 % vivent dans des villes à l'extérieur de Santiago. En 2010, ils ont obtenu les meilleurs résultats lors du test SIMCE qui évalue leur niveau de connaissance et leur maîtrise de la langue anglaise.