Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Chine.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Relations bilatérales


Pierre Trudeau et Mao Zedong
   

Fiche documentaire | version PDF * (140 KB)

Les relations entre le Canada et la Chine représentent un vaste et dynamique réseau d’initiatives et de liens coopératifs, qui datent de bien avant l’établissement des relations diplomatiques en 1970, et elles continuent de croître avec les années. Les relations de longue date et globales qu’entretient le Canada avec la République populaire de Chine s’opèrent à de nombreux niveaux et dans de nombreux secteurs, notamment le commerce, la gouvernance, la santé, le développement, l’éducation et la culture. La coopération bilatérale est solide – nombre de ministères fédéraux canadiens ont établi des programmes de coopération et des protocoles d’entente productifs avec leurs homologues chinois, et maintiennent des échanges réguliers à divers niveaux. Les deux pays jouissent également d’une relation de travail active au sein des instances internationales, notamment au G20, à l’ONU, à l’APEC et à l’OMC.

Des liens personnels solides existent entre les deux pays : plus de 1,3 million de résidents canadiens sont d'origine chinoise et 96,270 étudiants chinois ont fréquenté des établissements d'enseignement canadiens en 2013. Le chinois est la troisième langue la plus parlée au Canada, après l’anglais et le français, et les immigrants nés en Chine (y compris dans la Région administrative spéciale de Hong Kong) constituent l’un des groupes les plus nombreux parmi la population immigrante du Canada. Ces liens se retrouvent dans les nombreuses relations de jumelage entre le Canada et la Chine.


Le Premier Ministre Harper examine la garde d'honneur
   

Le nombre croissant de visites de haut niveau dans les deux pays depuis 2009 a permis de renforcer les relations bilatérales, notamment les visites en Chine effectuées par le premier ministre Harper en février 2012 et en décembre 2009, une visite en Chine par le gouverneur général David Johnston en Octobre 2013, ainsi que la venue du président Hu Jintao au Canada en juin 2010. La visite du premier ministre Harper en 2012 a entraîné les résultats suivants : la fin des négociations en vue de conclure un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (FIPA); la négociation d’un accord sur un protocole juridiquement contraignant en vue d’élargir l’Accord de coopération nucléaire, qui facilitera l’exportation d’uranium canadien vers la Chine; et une annonce visant le début des discussions préliminaires sur le renforcement des relations commerciales et économiques entre les deux pays après la réalisation d’une étude conjointe des complémentarités économiques au printemps 2012. Les deux parties ont convenu d’accroître les échanges interpersonnels, formulant un objectif ambitieux – attirer 100 000 étudiants dans chacun des pays d’ici cinq ans.

La Déclaration conjointe Canada-Chine publiée lors de la visite en Chine du premier ministre Harper en décembre 2009 a servi de feuille de route pour les relations entre les deux pays dans quatre secteurs prioritaires : la gouvernance (droits de la personne, primauté du droit), le commerce et l'investissement, l’énergie et l’environnement et la santé (santé publique et pandémies). Depuis, l’éducation a été cernée comme le cinquième pilier de ces relations. Par conséquent, des travaux ont été réalisés dans de nombreux secteurs, notamment :

  • la création du Groupe de travail stratégique (GTS), un mécanisme bilatéral au niveau du sous-ministre axé sur la coopération multilatérale; les ressources naturelles et l’énergie; ainsi que le commerce et l’investissement;
  • la promotion du commerce et de l’investissement, particulièrement par l’entremise du Comité mixte sur l'économie et le commerce (CMEC), un mécanisme de consultation bilatéral qui permet aux hauts fonctionnaires d’étudier et de rechercher les possibilités visant à faire progresser le commerce bilatéral;
  • la promotion des liens interpersonnels, notamment par l’entremise de l’éducation et du tourisme;
  • le renforcement de la coopération sur le plan judiciaire et l'application de la loi.

L’énorme potentiel que constitue l’établissement de nouveaux partenariats entre le Canada et la Chine témoigne des forces du Canada. Veuillez cliquer sur les liens suivants pour en apprendre davantage sur le Canada.

 


*Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consulter la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-11-06