Encourager les jeunes cinéastes thaïlandais à raconter leurs histoires sur les droits de la personne et la diversité en Thaïlande

Dans son documentaire, Pai Dao Din met en évidence les injustices sociales qui existent en Thaïlande.

Une image puissante, issue du documentaire “Pai: You Know Me a Little, Brother”, qui met de l’avant les restrictions sur la société civile de la part du régime militaire thaïlandais.

Le documentaire ‘’Under the Veil’’ met en lumière l’oppresion subie par la communauté LGBTI dans les provinces majoritairement musulmanes du sud de la Thaïlande.

Pour attirer l’attention sur les injustices dans le monde, il faut un groupe d’individus courageux qui aient une vision, qui prennent des risques et qui soient soutenus par des communautés animées par des intérêts communs.  

C’est exactement ce qui caractérise ces dix cinéastes thaïlandais. Soutenus par le Fonds canadien d’initiatives locales et en partenariat avec Prachatai et la Foundation for Community Education Media, ces jeunes pleins de talent ont produit de courts documentaires sur les questions des droits de la personne en Thaïlande.

Durant deux événements, des représentants de la société civile et du corps diplomatique ont pu assister à des images et à des messages poignants traitant de diverses questions : liberté d’expression, pluralisme pacifique, lèse-majesté, droits des personnes LGBTI, et les défis auxquels sont confrontés les populations rurales pauvres en Thaïlande. Les documentaires ont mis en lumière les atteintes portées par le gouvernement militaire thaïlandais à la liberté d’expression et à la sphère civile depuis le coup d’État de 2014.

Protéger la libre expression

Parmi les récits poignants racontés dans ces documentaires, citons l’histoire de la procédure criminelle intentée contre l’étudiant activiste Pai Dao Din et contre les droits des communautés LGBTI dans l’extrême Sud de la Thaïlande.

Le film Pai: You Know Me a Little, Brother, déclaré meilleur film par un jury et par le vote du public, raconte l’histoire de Pai Dao Din, un étudiant activiste anti-coup d’État à Khon Kaen dans le Nord-Est de la Thaïlande, qui est poursuivi pour avoir enfreint les restrictions au droit de rassemblement public édictées par le National Council for Peace and Order (NCPO).

En décembre 2016, Pai est arrêté et accusé de lèse-majesté pour avoir publié un profil en ligne du nouveau roi de Thaïlande. Il est toujours en prison. Sa libération sous caution a été rejetée à plusieurs reprises et son cas est devenu une priorité pour les groupes de défense des droits de la personne et d’autres ambassades aux intérêts communs, symbole des efforts continus que déploit la junte militaire pour faire taire ses détracteurs.

Un autre film puissant, Under the Veil,montre les difficultés auxquelles sont confrontées les communautés LGBTI qui vivent dans les provinces thaïlandaises les plus méridionales à majorité musulmane. En raison de la nature hautement sensible du film et des craintes de représailles contre ceux qui le programment, le film n’a pas été montré en projection publique.

Sensibiliser grâce au cinéma

L’ambassade du Canada en Thaïlande continuera à chercher des moyens d’encourager les jeunes cinéastes et les défenseurs des droits de la personne à utiliser leurs talents et leurs voix pour faire avancer la cause des droits de la personne.

Le Canada continue d’assumer un rôle de chef de file afin de promouvoir la protection des droits de la personne auprès du public thaïlandais et à soutenir les efforts en vue d’influer sur les changements à travers le monde.

Plus d'information

Suivez-nous sur Twitter