La sensibilisation aux enjeux liés aux personnes LGBTI et transgenres au premier plan à Hanoi pour aider à mettre fin à la discrimination

Les droits de la communauté LGBTI commencent à être compris et protégés au Vietnam.

En 2015, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté le Code civil révisé prévoyant le droit des personnes transgenres à changer officiellement de sexe après une opération chirurgicale de conversion sexuelle. Malgré ces avancées, les personnes LGBTI continuent de faire l’objet de stigmatisation et de discrimination au sein de leur famille, sur leur lieu de travail, à l’école et dans la société en général :

« Cette journée a été mouvementée, battante et tranchante. Mon père a pris une épée et a déclaré : ‘’il y en a un de nous deux qui doit mourir, tu choisis : c’est toi ou moi’’. Je dois obéir à la volonté de mes parents. Je suis habitué à avoir une vie secrète. Mes grands-parents me poussent toujours au mariage. Une fois, j’ai ramené un livre intitulé Je suis homosexuel en espérant qu’ils le liraient. Ils l’ont déchiré et l’ont brûlé. »

- Jeune homme homosexuel (Hô-Chi-Minh-Ville, Vietnam)

D’après une étude sur la violence à l’école, 40,7 % des personnes LGBTI ont été victimes de violence et de discrimination à l’école et 13,2 % ont été victimes d’abus sexuel par des membres du corps professoral. La conversation et le soutien sont nécessaires pour aider à mettre fin à la discrimination.  L’ambassade du Canada au Vietnam et l’organisme Institute for Studies of Society, Economy, and Environment (iSEE) ont organisé un séminaire de deux jours sur la sensibilisation aux enjeux liés aux personnes LGBTI et les droits des personnes transgenres en compagnie en invitant le conférencier canadien Ty Smith.

Partager l’expérience du Canada

Dans le cadre d’une série de conférences dans la région, Ty Smith de l’Université de Toronto, qui est actuellement directeur des programmes et services pour Égale Canada Human Rights Trust, s’est exprimé à propos des enjeux liés aux personnes transgenres et de l’éducation des personnes LGBTI au Canada.

Les conférences incluaient des discussions avec des universitaires de la faculté de droit Vietnam National University’s School of Law, des leaders et des membres d’organisations de la société civile travaillant actuellement sur les droits des personnes LGBTI à Hanoi. Ceci a permis de mettre en lumière la législation actuelle vietnamienne sur les droits des personnes transgenres et la nécessité d’autres réformes pour se rapprocher des politiques, des lois et des mesures d’exécution en vigueur au Canada :

« L’identité et les expériences des personnes trans ne sont toutes les mêmes. Les politiques et les pratiques fondées sur le principe de l’autodétermination permettent une certaine diversité dans l’identité sexuelle et l’incarnation du genre. »

- Ty Smith, directeur des programmes et services pour Égale Canada Human Rights Trust

La série de conférences a été suivie d’une présentation sur le « Rainbow School Movement » par un militant en faveur des droits des personnes LGBTI de NextGEN Hanoi, un réseau local important. Le public  a manifesté un grand intérêt et a cherché à en savoir plus sur l’expérience du Canada en la matière, à la fois en termes de politique et de pratique » À ce titre, la vision du Canada est source d’inspiration :

« En tant que société, nous avons fait de grands pas pour assurer la reconnaissance et la protection des droits de la communauté LGBTI sur le plan juridique. Nous avons entre autres garanti le droit à l’égalité dans la Charte canadienne des droits et libertés et adopté la Loi sur le mariage civil. Il reste cependant beaucoup à faire. Beaucoup trop de gens sont encore victimes de harcèlement, de discrimination et de violence. C’est inacceptable. »

- Le très honorable Justin Trudeau

Par ailleurs, dans son allocution de clôture, l’ambassadrice Kitnikone a insisté sur l’importance de la sensibilisation aux enjeux liés aux personnes LGBTI :

« Plus vous êtes sensibilisé aux enjeux liés aux personnes LGBTI, plus vous pouvez faire des écoles, des lieux de travail et d’autres espaces sociaux des lieux respectueux des personnes LGBTI. La discrimination est souvent le résultat de l’ignorance; cela confirme encore une fois le rôle important de l’éducation dans la lutte contre la violence et la discrimination à l’égard des personnes LGBTI. »

Le Canada, fier leader

Justin Trudeau a accompli un geste historique en étant le premier premier ministre en exercice à participer au défilé de la fierté à Toronto, Montréal et Vancouver. Le Canada continue d’être un ardent défenseur des droits humains des lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transgenres et intersexuées (LGBTI) personnes au pays et à l’étranger. 

Pour en savoir plus