Bookmark and Share

Formation des agents de police de l'ONU en République démocratique du Congo

Photo de groupe, Julie Crowley
Julie Crowley, Conseillère politique et les participants à la formation du Centre Pearson.
 



Après une visite exploratoire facilitée par l’Ambassade du Canada à Kinshasa, le Centre Pearson de maintien de la paix était de retour pour offrir une formation sur les violences sexuelles aux officiers de la Police onusienne. Cette formation a permis à 15 policiers provenant majoritairement de pays africains d’être sensibilisés à ces questions et de se familiariser avec les techniques de dépistage et de traitement de l’information liées aux violences sexuelles. Extrêmement interactive et dynamique, cette formation a été très appréciée des participants qui se sont exprimés en ce sens lors de la cérémonie de clôture organisée par l’Ambassade du Canada.

De plus, lors de la présence du Centre Pearson à Kinshasa, un déjeuner de travail avec les ambassades et organisations internationales impliquées dans la réforme de la police congolaise a été organisé par l’Ambassade du Canada. Ce fût l’occasion de discuter des projets innovateurs financés par le Fonds pour la paix et la sécurité mondiale (FPSM) dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité et de faire la promotion de l’excellence canadienne en matière de maintien de la paix.

Soulignons également le travail depuis plusieurs années des Forces armées canadiennes au sein de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) et la présence d’officiers de la Gendarmerie royale du Canada en détachement auprès de la Police onusienne.

Le Canada est reconnu comme un partenaire clé en ce qui a trait à la protection des civils et à la lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo.