Relations Canada – Honduras

Le Canada et le Honduras entretiennent des relations diplomatiques depuis 1961. Les deux pays jouissent de relations positives et le Canada joue un rôle constructif au Honduras, étant donné son engagement réel envers le développement démocratique, son important programme d’aide au développement et des liens étendus au niveau du commerce et des investissements. Le Canada a également joué un rôle majeur dans les efforts de négociation d’une solution pacifique à la crise politique provoquée par le coup d’État au Honduras en juin 2009.

Le Canada est représenté au Honduras par l’Ambassade du Canada au Costa Rica, et un Bureau de programme de développement à Tegucigalpa. En plus de gérer le programme de coopération au développement avec le Honduras, le Bureau de programme fournit tous les services consulaires aux Canadiens. L’Ambassadeur est établi à l’Ambassade du Canada au Costa Rica, où sont également installés et gérés les autres services d’ambassade, tels que les relations commerciales et diplomatiques en général. Le Honduras est représenté au Canada par une Ambassade à Ottawa. Il a également un consulat à Montréal.

Le Honduras est l’un des pays cibles de l’aide au développement international du Canada et bénéficie du plus grand programme canadien de développement bilatéral en Amérique centrale, avec une enveloppe de 27,2 millions de dollars en 2013-2014. Les objectifs du Canada sont harmonisés avec le Plan national de développement et le Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté pour 2001-2015 du Honduras, dont les priorités sont l'éducation, la santé et la réduction de la pauvreté. Parallèlement, le Canada appuie de nombreuses initiatives régionales ciblant la croissance économique durable, l’égalité des sexes, les droits de la personne, les droits du travail et les réformes judiciaires, ainsi que plusieurs initiatives élaborées par des partenaires canadiens dans les domaines de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, de la santé, de la participation civile et démocratique ainsi que du développement du secteur privé.

Les problèmes de sécurité sont particulièrement importants au Honduras, qui se classe comme l'un des plus violents pays dans le monde. Le Canada a fourni environ 3,7 millions de dollars au Honduras pour l’aider à relever ses défis en matière de sécurité par le biais du Programme de construction de capacités contre le crime (PCCCC) et du Groupe de travail sur la stabilisation et la reconstruction (GTSR).

Le Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA) offre la possibilité aux étudiants de l’Amérique latine et des Caraïbes d’obtenir des bourses d’études à court terme pour étudier ou faire de la recherche au Canada. Ce programme repose sur les accords entre institutions universitaires unissant le Canada et le Honduras, notamment, lesquels facilitent la création des possibilités d’obtention de bourses. Ces accords universitaires favorisent les collaborations en recherche et les échanges étudiants. Depuis 2009, un étudiant hondurien a pris part au PFLA. En 2014, il y avait 123 étudiants honduriens qui participaient à des échanges à des fins d’études ou de recherche aux niveaux collégial, de premier cycle universitaire, et supérieurs par le biais des programmes d’éducation au Canada, incluant le PFLA. En plus des bourses du PFLA, les étudiants honduriens sont encouragés à poser leur candidature pour d’autres prix canadiens ouverts à tous les étudiants internationaux, dont les prestigieuses Bourses d’études supérieures du Canada Vanier et les Bourses postdoctorales Banting. Pour la liste complète des bourses disponibles, rendez vous sur www.scholarships-bourses.gc.ca.

Le Honduras est en train de devenir une destination de plus en plus importante pour les entreprises et touristes canadiens. Au total, 103 100 Canadiens ont visité le Honduras en 2014 et un nombre considérable de Canadiens travaillent au Honduras au nom d’organisations non gouvernementales (ONG) canadiennes et honduriennes.

Au cours de la dernière décennie, un nombre croissant de travailleurs honduriens sont venus au Canada en vertu du Programme des travailleurs étrangers temporaires, dont plus de 278 ouvriers venus travailler au Canada en 2014.

Le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Honduras a atteint 289,75 millions de dollars en 2014, une augmentation de 4 % par rapport aux chiffres de 2013. Les exportations de marchandises vers le Honduras ont été de 45,06 millions de dollars en 2014, avec comme principaux produits l’engrais, les machines, les équipements électriques, les produits à base de papier et de plastique et la viande. Les importations de marchandises du Honduras se sont quant à elles élevées à 244,69 millions de dollars, et ont principalement consisté en des vêtements, des fruits et du café. L’investissement direct étranger canadien est en progression au Honduras dans la fabrication de vêtements et l’exploitation minière.

L’année 2015 marque le 25e anniversaire du Canada en tant que membre à part entière de l’Organisation des États américains (OEA). L’OEA est le principal forum multilatéral de la région et fournit une tribune essentielle à la coopération avec les partenaires de l’Hémisphère. Être membre de l’OEA a permis au Canada d’approfondir ses relations avec l’Amérique latine et les Caraïbes à différents niveaux. De plus, le Canada est heureux d’avoir été l’hôte des XVIIe Jeux panaméricains et des Ve Jeux parapanaméricains qui se sont tenus à Toronto en juillet et en août 2015. Le Canada est fier d’avoir accueilli les athlètes et les visiteurs du Honduras et de l’ensemble des Amériques.

Les relations entre le Canada et le Honduras se sont intensifiées au cours des dernières années, comme en témoignent les nombreux contacts de haut niveau. Notamment, l’ancienne secrétaire d’État à la Coopération internationale Mireya Agüero a visité Ottawa en octobre 2014 afin de célébrer l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Canada-Honduras et des accords parallèles sur la coopération dans les domaines du travail et de l’environnement signés en novembre 2013, lors de la visite à Ottawa du ministre hondurien de l’Industrie et du Commerce, M. José Adonis Lavaire. La conclusion des négociations de ces accords avait été annoncée lors de la visite de l’ancien premier ministre Stephen Harper au Honduras en 2011, où il était accompagné par le ministre des Affaires étrangères, le ministre du Commerce international, et la ministre d’État (Amériques et Affaires consulaires) de l’époque. Cette dernière a aussi effectué une visite bilatérale au Honduras en mars 2012. Le ministre d’État (Amériques) de l’époque, M. Peter Kent, s’est également rendu au Honduras durant la crise politique de 2009 afin d’appuyer les négociations visant à rétablir la démocratie.

Octobre 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.