Relations Canada - Libéria

Les relations bilatérales entre le Canada et le Libéria sont bonnes, mais limitées. Les deux pays entretiennent un dialogue par l’intermédiaire de forums multilatéraux.

Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies en 1971. C’est l’ambassade du Canada à Abidjan (Côte d’Ivoire) qui couvre le Libéria. L’ambassade du Libéria à Washington est accréditée auprès du Canada depuis 1971.

Le Canada entretient avec le Libéria des relations commerciales modestes, mais solides,.. En 2014, le commerce bilatéral des marchandises entre les deux pays s’est élevé à plus de 49  millions $, dont près de 13.8 millions $ en exportations vers le Libéria et environ 35.5  millions $ d’importations du Libéria. Le Canada y exporte principalement de la machinerie, des véhicules et pièces automobiles, et des textiles. L’environnement commercial au Libéria demeure difficile, avec un faible capital humain, une infrastructure déficiente et un accès limité aux services financiers. L’obtention de titres de propriété demeure compliquée, ce qui ne facilite pas l’accès des investisseurs au crédit.

En 2013-2014, l’aide canadienne au développement, d’un montant de 6,59 millions $ pour le Libéria, concernait le secteur de la santé. Le principal partenaire canadien impliqué au Libéria était la Société de la croix rouge canadienne, Right to Play International et World Relief Canada. Le partenaire multilatéral principal était l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés.

Le Canada a déjà contribué plus de 109 millions $ sous forme d’intervention dans le secteur de la santé et de l’assistance humanitaire et de sécurité pour s’attaquer à la propagation du virus Ébola en Afrique de l’Ouest. Le Canada a aussi déployé des laboratoires mobiles et des experts, en plus de prodiguer des doses d’un vaccin expérimental et de l’équipement de protection personnelle à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans le but de lutter contre la propagation du virus Ébola, le Canada n’a pas traité aucune nouvelle demande de visa pour les travailleurs, les étudiants ou les visiteurs, et aucune demande de visa aux fins de résidence permanente en provenance du Libéria, entre le 31 octobre 2014 et le 11 mai 2015, date à laquelle l’OMS a déclaré la fin de l’épidemie dans ce pays.

Le Canada ne fournit pas d'aide bilatérale au développement pour le gouvernement du Libéria. Le Libéria peut recevoir de l'aide canadienne au développement par le biais de partenaires internationaux ou autres partenaires.

Pour plus d’informations sur les projets de développement concernant le Libéria, voir la banque de projet de développement du MAECD.

L’ex-gouverneur général Michaëlle Jean a participé au Colloque international sur l’autonomisation des femmes et la paix et la sécurité, qui s’est tenu au Libéria en mars 2009 et dont la présidente Johnson Sirleaf était l’une des organisatrices. Au cours de sa visite au Canada, en mars 2007, cette dernière s'est entretenue avec la gouverneur général de l’époque, le premier ministre et le ministre des Affaires étrangères. La présidente Johnson Sirleaf a assisté au « We Day » à Toronto en septembre 2013.

Mai 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.