Le Canada aide les filles à réaliser leur plein potentiel en Côte d’Ivoire

Accueil des éminents conférenciers à la table ronde.
« Je vous invite tous et toutes à défendre et à protéger les droits de la personne, à tous les niveaux, avec détermination et conviction. »
Patricia McCullagh, ambassadrice canadienne en Côte d’Ivoire.

Anne-Désirée Ouloto, ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant.
 

Frédérique Yavé, obstétricienne-gynécologue.
 

L’ambassadrice canadienne en Côte d’Ivoire Patricia McCullagh répond aux questions des journalistes.
 

Documentaire L’enfance piégée

En partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population, l’Ambassade canadienne a organisé une table ronde consacrée aux mariages d’enfants, précoces et forcés (MEPF).

Un court documentaire intitulé L’enfance piégée racontant l’histoire d’une jeune fille burkinabé forcée d’épouser un homme de l’âge de son père a été projeté pour sensibiliser le public et poser les bases pour l’événement.

La projection a été suivie par une discussion sur les MEPF selon des angles différents afin de souligner le fait que des efforts sont nécessaires à tous les niveaux des communautés : un juriste, une obstétricienne-gynécologue, un leader religieux musulman, un sociologue et un psychologue ont présenté tour à tour les répercussions négatives des MEPF sur les filles. Les intervenants ont mené un dialogue fructueux sur les problèmes liés au mariage d’enfants, chacun offrant la perspective spécifique à sa profession. Tous les participants ont convenu qu’une stratégie est nécessaire pour empêcher les MEPF.

Les médias, les organisations de la société civile, l’UNICEF, l’Union africaine et des représentants gouvernementaux se sont mobilisés et ont participé activement à l’événement. Dans sa déclaration introductive, la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Anne Desirée Ouloto, a publiquement affirmé la détermination du gouvernement ivoirien à combattre les MEPF.

Travaillons ensemble pour empêcher les mariages d’enfants

La table ronde a contribué à dégager de nouvelles possibilités de collaboration entre les diverses organisations qui s’efforcent de mettre fin aux MEPF en Côte d’Ivoire. Ces partenariats aideront à accélérer l’élan visant à mettre un terme au mariage d’enfants, pour que les filles du monde entier aient la possibilité de mener une vie saine et autonome.