Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

equateur.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada-Équateur

Depuis 1960, le Canada et l’Equateur entretiennent une relation officielle diplomatique bilatérale. Cependant, nos liens bilatéraux datent du début des années 1900 quand des ingénieurs ferroviaires, des experts miniers et des missionnaires venus du Canada ont travaillé en Equateur. Aujourd’hui nos relations grandissent constamment dans les domaines commerciale, politique, culturelle et personnelle avec plus de 100 000 Equatoriens qui habitent au Canada et 2000 Canadiens qui habitent en Equateur.

L’Ambassade du Canada, à Quito, représente le Canada en Equateur. Le Canada maintient aussi un Consulat avec un Consul honoraire à Guayaquil. L’Equateur est représenté au Canada par l’Ambassade de l’Equateur à Ottawa et le pays maintient aussi un Consulat à Toronto, Montréal et Vancouver.

Les relations bilatérales canadiennes avec l´Équateur sont marquées par les trois piliers de la Stratégie pour les Amériques du Gouvernement du Canada : prospérité, sécurité et démocratie.

Prospérité

La relations commerciales entre le Canada et l’Equateur complète l´essentiel du commerce en produits agricoles : des fruits de mer et des roses envoyés au Canada et du blé et des lentilles envoyés en Equateur. Le commerce de marchandises bilatérale entre le Canada et l’Equateur correspondait à un total de 530 millions de dollars canadiens en 2012.

Le Canada et l’Equateur ont des accords bilatéraux sur la protection des investissements étrangers (APIE) qui ont été mis en place en 1997, ainsi qu'un accord supprimant la double imposition mis en place en 2001. Les entreprises canadiennes sont les principaux investisseurs dans le secteur minier naissant en Equateur et le gouvernement du Canada est le principal entrepreneur dans la construction du nouvel Aéroport International de Quito dont le coût est de 440 millions $CAD et qui a été terminé dans le mois de février 2013. Les programmes de responsabilité sociale des entreprises (RSE) sont un élément important lié à la présence d’investisseurs canadiens en Equateur, ces programmes reçoivent le soutien actif de l’Ambassade.

La chambre de commerce équatorienne-canadienne (chambres de commerce de Quito et de Guayaquil) promeuvent et renforcent activement les liens commerciaux et personnels entre l’Equateur et le Canada. Depuis sa création en 2001 la chambre de commerce de Quito a pris de l’ampleur et compte presque 120 membres actifs dans six secteurs différents. La chambre de commerce de Guayaquil a été créée en 2004 et compte maintenant 85 membres, dont la plupart viennent des secteurs de tourisme, de l’agriculture et de l’éducation.

Sécurité

A l’intérieur du territoire équatorien, la préoccupation principale du Gouvernement de l’Equateur reste la sécurité dans les provinces du nord, le long de la frontière avec la Colombie. Les fumigations aériennes des champs de coca et les offensives militaires du gouvernement colombien contre la guérilla de les Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie (FARC) dans le sud de la Colombie ont poussé des réfugiés ainsi que des insurgés et des activités liées à la drogue de l’autre côté de la frontière, en Equateur. L’engagement du Canada dans le cadre du programme canadien visant à renforcer la lutte contre la criminalité donne un soutien pratique à travers l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour combattre le trafic de drogue et le trafic humain et pour le contrôle d’armes de petit calibre grâce au Centre régional des Nations Unies pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et aux Caraïbes. Les deux pays sont engagés activement dans la reconstruction et les efforts pour le maintien de la paix en Haïti. Le Canada aide également à former les officiers militaires équatoriens en matière de maintien de la paix.

Démocratie

L´engagement du Canada qui consiste à soutenir la gouvernance démocratique dans les Amériques est canalisé et coordonné par les initiatives qui aident à l’avancement d’approches centrées sur les citoyens pour construire la démocratie dans des secteurs comme la participation politique, la liberté d’expression et la responsabilité parlementaire.

Le Canada et l’Equateur maintiennent aussi des relations bilatérales dans des secteurs d’intérêt commun dans des forums internationaux comme l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Organisation des Etats Américains (OEA).

Une Relation Bilatérale Grandissante

La troisième consultation bilatéral Equateur - Canada ont eu lieu le 27 Février 2012 au niveau de sous-ministre adjoint et a permis un dialogue franc, ouvert et constructif qui a touché sur les questions politiques et économiques, tels que le commerce bilatéral, protection des investissements, un éventuel accord commercial et un accord aérien. Ces consultations ont été renforcées par une autre réunion entre les vice-ministres du commerce extérieur des deux pays à Ottawa, au début de Mars de 2012.

La relation bilatérale grandissante entre le Canada et l’Equateur a été mise en évidence par des visites de haut niveau en Equateur du Ministre de l’Etat des Affaires Etrangères de l’époque (Amériques), Peter Kent, en août 2010, et la visite du Ministre du commerce international de l’époque, Stockwell Day, en août 2009. L'ancien président de la Chambre, Peter Milliken, s’est également rendu en Equateur accompagné d'une délégation de Membres du Parlement Canadien en Mai 2010, la Ministre de l’Etat pour les Amériques de l’époque Mme. Diane Ablonczy, en février 2013. Le Président de l’Assemblée Nationale Equatorien, Fernando Cordero, s’est rendu à Toronto en juin 2010.

Une assistance pour l’Equateur est fournie grâce à des programmes multilatéraux et au fonds canadien pour les initiatives locales qui est géré par l’Ambassade du Canada à Quito. Le fonds canadien soutient le développement économique et le renforcement des capacités en donnant des financements aux communautés locales et aux associations afin de complémenter leurs propres investissements.

Des groupes canadiens ont fait certaines donations substantielles comme des ambulances et des voitures pour la transportation des personnes handicapées.

L’Ambassade encourage, soutient et facilite les échanges entre les peuples des Premières nations de nos deux pays dans les domaines de l’éducation des autochtones, du développement des affaires et de la relation entre l’Etat et les communautés. En aout 2011, deux spécialistes canadiens en éducation des Premières nations ont rencontré le Sous-Ministre pour le Dialogue Interculturel, les dirigeants des Premières nations et les autorités provinciales en éducation pendant deux jours au Ministère de l’Education. Ils ont aussi visité deux écoles interculturelles à Puyo et à Chibuleo.

Le Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA), annoncé par le Premier Ministre Stephen Harper au Sommet des Amériques en 2009, fournit des opportunités de bourses à court terme pour les étudiants d’Amérique Latine et les Caraïbes, y compris Equateur, pour étudier et faire des recherches au Canada. Le programme repose sur les liens institutionnels canadiens et équatoriens qui facilitent la création des opportunités de bourse. Ces accords académiques aident à favoriser la collaboration en matière de recherche et d'échanges d'étudiants. Dès sa création, 43 étudiants équatoriens provenant de 7 universités ont reçu de bourses pour étudier et aussi expérimenter le Canada grâce à ce programme.   

En automne 2012, l’Ambassade a organisé le Salon d’ Éducation « Imagine Etudier au Canada » à Guayaquil avec le partenariat de la Chambre de Commerce Equatorienne – Canadienne de Guayaquil. Treize institutions académiques canadiennes ont y participé. Le salon a été visité par plus de 600 personnes intéressées par étudier au Canada. En 2013, l’Ambassade organisera 2 Salons d’Éducation dans la ville de Guayaquil, le 30 septembre, et aussi à Quito, le 1 octobre.          

Pendant la dernière semaine du mois de juin 2011, l’Ambassade a organisé la Semaine Culturelle Canadienne en reconnaissance à Quito, la Capitale Culturelle des Amériques pour l’année 2011. Avec le soutien de 16 entreprises canadiennes et le Maire de Quito, trois groupes d’artistes, représentant la diversité culturelle et le talent canadiens, ont joué à six lieux différents devant de nombreux spectateurs.

Août 2013


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2013-08-29