Le Canada stimule l’entrepreneuriat social en Égypte


Troy Lulashnyk, ambassadeur du Canada en Égypte, prononce le mot de la fin à la première conférence sur l’entrepreneuriat social d’Égypte.


Troy Lulashnyk, ambassadeur du Canada en Égypte, admire le travail d’entrepreneurs ayant reçu de la formation dans le cadre du projet canadien d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens.

Les entrepreneurs choisissent de plus en plus des approches opérationnelles novatrices pour régler des problèmes sociaux. Le concept d’« entrepreneuriat social » est de plus en plus reconnu comme moteur important derrière la croissance économique durable, et aussi en tant que solution à de nombreux problèmes sociaux.
Le projet d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens du Canada, en partenariat avec l’organisation internationale du Travail (OIT) et le Middle East Council for Small Business, a organisé la première conférence sur le partage de connaissances au sujet de l’entrepreneuriat social d’Égypte, à la Technische Universität Berlin d’El Gouna, en Égypte. 

Des spécialistes nationaux et internationaux se sont réunis pendant quatre jours lors de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat en novembre afin de partager des connaissances et des pratiques exemplaires pour mieux appuyer et mettre en place un environnement favorisant et améliorant les compétences des entrepreneurs sociaux en Égypte. 

La conférence comportait, notamment, une compétition de plan d’affaires, une compétition des meilleures idées, des séances d’information et des conférences visant l’éducation de niveau secondaire et supérieur dans différents gouvernorats d’Égypte. Les 200 participants de différentes nationalités et de divers milieux ont contribué à la découverte de nombreuses possibilités pour concrétiser les idées.

Projet d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens

Le projet d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens, mis en œuvre par l’OIT et financé par le gouvernement du Canada, fournit activement des habiletés nécessaires à l’entrepreneuriat social. Le projet adapte et offre un outil de formation servant à fournir des connaissances aux participants sur la façon de bien démarrer et accroître son entreprise sociale. 

Le projet s’adresse particulièrement aux jeunes provenant de foyers dirigés par une femme, handicapés ou vivant dans des régions rurales pauvres afin de maximiser les avantages de l’aide donnée à différents partenaires du secteur public ou privé œuvrant dans la mise en place de programmes d’emplois destinés aux jeunes.

Depuis 2011, le projet d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens appuie la création de micro et petites entreprises, et enseigne aux jeunes et à des groupes marginalisés de gouvernorats ciblés des compétences utiles pour l’obtention d’un emploi.

Résultats importants pour l’avenir de l’Égypte

Le projet d’emplois convenables pour les jeunes Égyptiens compte de grandes réalisations depuis les cinq dernières années, y compris la création de 3000 possibilités d’emplois pour les jeunes d’Égypte et les groupes marginalisés dans les gouvernorats ciblés, soit ceux de la Mer rouge, Minya et Port-Saïd. De plus, le projet a renforcé les capacités et offert de l’aide technique à plus de 32 000 personnes, notamment 21 700 étudiants de 21 collèges techniques égyptiens, 9700 étudiants du ministère du Commerce et de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, 844 étudiants du ministère des Études supérieures, et 459 femmes dans le secteur de l’artisanat. Pour terminer, 2031 entrepreneurs ont reçu de la formation sur le démarrage d’entreprise, et 775 jeunes ont reçu de la formation sur les compétences de base pour accéder au marché du travail.

Fort de ce succès, le projet a récemment été prolongé jusqu’à 2018 et élargi jusqu’aux villes de Luxor et Aswan dans le but d’offrir son aide à 25 000 jeunes supplémentaires.

Rôle du Canada et de l’entrepreneuriat social en Égypte

Dans ses propos d’ouverture à la conférence, l’ambassadeur Troy Lulashynk a mis l’accent sur l’appui du Canada auprès des micro et petites entreprises en Égypte au cours des 25 dernières années.

« L’entrepreneuriat social est le fondement des programmes canadiens en Égypte. L’entrepreneuriat social génère des valeurs financières, sociales et culturelles. C’est pourquoi le Canada considère la croissance durable comme un élément essentiel à la lutte contre la pauvreté en Égypte. » (Traduction libre)

Le secteur des petites entreprises d’Égypte est fondé sur des approches et des moyens novateurs. En créant des outils de partage de connaissances et de renforcement des capacités, le Canada vise à continuer d’habiliter les entrepreneurs pour qu’ils connaissent du succès.