Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

salvador.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Musique, sports et jeux au lieu des gangs de rue pour les jeunes Salvadoriens


 
L’ambassadeur Pierre Giroux et des dignitaires locaux écoutent l’orchestre de jeunes interpréter l’hymne national salvadorien

Jusqu’à 215 jeunes garçons et filles de Chalchuapa, au Salvador, peuvent utiliser des ordinateurs, assister à des cours de musique, apprendre l’anglais, pratiquer des sports et s’adonner à toutes sortes d’autres activités parascolaires au tout nouveau centre d’intervention construit pour eux. Ce centre fait partie des sept projets mis sur pied par l’ambassade du Canada au Salvador, avec l’aide du Fonds canadien d’initiatives locales, afin de promouvoir la paix et de prévenir la violence.


Teresita Chavez et Gracia López, de l’ambassade du Canada, en conversation avec Ingrid Vasquez, une violoncelliste de 16 ans ayant profité du projet.


Image du mur extérieur du centre jeunesse à Chalchuapa


L’ambassadeur Pierre Giroux et des dignitaires locaux coupent le ruban symbolique, marquant ainsi l’ouverture officielle du centre à la population.
  

D’une valeur de 15 000 USD, ce projet a fait une énorme différence dans la vie des jeunes des Communautés unies de Chalchuapa, une modeste localité où vivent pauvrement 276 familles et où les gangs de rue font partie du quotidien. Le centre est perçu comme un refuge pour les jeunes à risque, un endroit où enfants et adolescents de 8 à 18 ans peuvent se rencontrer et participer à des activités saines et constructives, ce dont ils seraient privés autrement en raison du peu de ressources qui existent dans la collectivité et de la violence qui règne dans les rues.

Le projet d’aménagement d’un centre d’intervention pour les jeunes était une idée du Conseil municipal de Chalchuapa. Il faisait partie d’un projet plus vaste de prévention de la violence dans la collectivité amorcé en 2011, en raison de l’augmentation du nombre d’homicides, surtout chez les adolescents. Avec l’aide de l’Alliance jeunesse régionale, un organisme financé par USAID, Chalchuapa a réussi à se doter d’une stratégie à long terme pour les jeunes.

Cette stratégie vise à éloigner les jeunes de la rue et, par le fait même, des gangs de rue, en leur proposant des activités parascolaires intéressantes, que ce soit des cours de musique ou de langues, du sport, des jeux ou de la danse. Le centre jeunesse est géré et exploité par des bénévoles de la collectivité, de l’église locale et même de l’université nationale. Ces bénévoles dialoguent avec les jeunes et entretiennent avec eux des rapports chaleureux, ce qui leur offre des exemples à suivre et contribue à leur faire entrevoir et rechercher un avenir meilleur.

« Quand je joue du violoncelle, j’oublie mes problèmes et j’ai plein de pensées positives », affirme Ingrid Vasquez. Cette jeune fille de seize ans habite dans le village de Las Victorias, près de Chalchuapa, et fréquente le centre jeunesse local. Selon elle, jamais elle n’aurait eu la chance de jouer d’un instrument de musique, n’eût été ce projet. « Si ce n’était du centre, je serais enfermée chez moi, ou peut-être pire, qui sait », explique-t-elle alors qu’elle s’apprête à jouer une pièce au violoncelle avec son groupe. Ses copains et elles venaient d’interpréter l’« Ô Canada », qui fait partie de leur répertoire.

Pierre Giroux, ambassadeur du Canada au Salvador, a assisté à la cérémonie d’ouverture du centre d’intervention, le 11e à ouvrir ses portes à Chalchuapa, mais le premier qui est financé par le Canada. M. Giroux espère qu’il marquera un tournant dans la vie de nombreux jeunes des Communautés unies qui, comme Ingrid, vivent dans l’indigence et la peur des gangs de rue, et qu’il leur donnera la chance de pratiquer des activités amusantes, saines et constructives après les classes.

« Le Canada comprend que d’aider nos jeunes à se bâtir une vie meilleure par l’éducation, l’emploi, l'épanouissement artistique, la culture et le sport revient à investir au Salvador, car les jeunes représentent non seulement l’avenir du Salvador, mais aussi son présent », a déclaré l’ambassadeur Giroux.

>> Pour en savoir plus sur les activités du Canada à l’étranger ou raconter les vôtres, Coup d’œil sur le monde vous attend!

 

Pied de page

Date de modification :
2013-03-26