Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

ethiopie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Éthiopie

Le Canada a établi des relations diplomatiques avec la République fédérale démocratique d'Éthiopie en 1965.

En Éthiopie, le Canada est représenté par son ambassade à Addis-Abeba. L’ambassade représente également nos intérêts à Djibouti, ainsi qu’auprès de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU (CEA), dont les sièges sont installés en Éthiopie, et de l’Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD) dont le siège se trouve à Djibouti. Au Canada, l’Éthiopie est représentée par son ambassade à Ottawa.

L’Éthiopie et le Canada ont des objectifs communs pour la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique orientale. Le Canada reconnaît le rôle joué par l’Éthiopie pour tenter d’apporter la stabilité en Somalie, au Soudan et au Soudan du Sud.

Le Canada, soucieux de voir s’installer une paix durable entre l’Érythrée et l’Éthiopie, s’est engagé activement à titre de médiateur dans le différend frontalier qui oppose les deux pays. En 2001, nous avions d’ailleurs déployé 450 casques bleus dans la région frontalière au sein d’une force onusienne de maintien de la paix. Le Canada encourage vivement ces deux pays de la Corne de l’Afrique à respecter et à mettre intégralement en œuvre les décisions de la Commission de délimitation des frontières entre l’Érythrée et l’Éthiopie.

En matière d'aide au développement international, l’Éthiopie fait l’objet de notre politique d’action convergente, et le Canada est le troisième pays donateur bilatéral en importance de ce pays. Le Programme d'aide bilatérale au développement met l’accent sur la sécurité alimentaire, le développement de l’agriculture et la croissance économique durable. Nos interventions tiennent également compte de l’importance de faire progresser la démocratie et les droits de la personne afin de s’assurer que les progrès accomplis par l’Éthiopie sur le plan du développement sont inclusifs et durables. En 2011-2012, le Canada a octroyé 207,64 M$ en aide humanitaire et au développement à l’Éthiopie par des voies bilatérales et multilatérales, ainsi que par le biais d’ONG canadiennes.

En réaction à la crise humanitaire qui a suivi la pire sécheresse dans la Corne de l’Afrique en plus de 60 ans (2011 et début de 2012), le Canada a consacré 161,1 M$ aux opérations de secours en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et à Djibouti. Cette aide a transité par des organisations humanitaires internationales et canadiennes expérimentées pour fournir de l’eau potable, des services d’hygiène, du soutien médical et des abris aux collectivités frappées par la sécheresse – notamment les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur de ces pays. En 2013, le Canada a versé 11 M$ supplémentaires en appui aux opérations humanitaires en Éthiopie, notamment pour venir en aide aux Éthiopiens touchés par la sécheresse endémique et par les conflits de faible envergure dans certaines régions, ainsi qu’aux réfugiés somaliens, soudanais et érythréens vivant dans le pays.

Le Programme régional panafricain du MAECD soutient également l’Éthiopie par le biais de projets déployés ou ayant des incidences en Éthiopie, notamment l’Initiative du bassin du Nil, le Fonds de préparation des projets d'infrastructure du NEPAD, la Facilité africaine de l'eau, le Centre africain de développement minier, l’Association pour renforcer la recherche agricole en Afrique orientale et centrale, et l’Alliance panafricaine pour la recherche sur le haricot (PABRA). L’Éthiopie bénéficie également de l’appui du Ministère aux organismes multilatéraux intervenant sur des questions comme celles des réfugiés, du VIH sida, de la tuberculose, de la malaria, et de la santé de la mère du nouveau-né et de l’enfant.

Les flux commerciaux entre le Canada et l’Éthiopie sont modestes, mais pourraient s’accroître à court et à moyen terme, et varient considérablement d’une année à l’autre en raison de commandes individuelles de produits de grande valeur, comme des aéronefs. En 2013, les échanges bilatéraux entre les deux pays ont atteint 39,2 millions de dollars : les exportations canadiennes vers l’Éthiopie se sont élevées à 21,3 millions de dollars, et les importations canadiennes en provenance de l’Éthiopie, à 17,8 millions de dollars. L’année 2012 avait été marquée par une forte hausse des exportations du Canada vers l’Éthiopie, qui se sont alors chiffrées à 123,6 millions de dollars, en raison de la livraison d’avions Q400 à Ethiopian Airlines par Bombardier. Bombardier a aussi établi une installation de maintenance régionale pour les avions Q400 à Addis-Abeba. Les importations canadiennes en provenance de l’Éthiopie sont surtout composées de produits agroalimentaires, comme le café, le thé, les épices et les graines oléagineuses.

Selon le ministère des Mines de l’Éthiopie, 13 entreprises canadiennes ont signé des contrats d’exploration en vue de trouver de la potasse, des métaux précieux et des métaux communs, pour un capital nominal de 6,5 millions de dollars. Le Canada a conclu un accord sur le transport aérien avec l’Éthiopie en janvier 2010, et Ethiopian Airlines a commencé à offrir des vols d’Addis-Abeba à Toronto en juillet 2012. De plus, en vertu du protocole d’entente entre le Canada et l’Éthiopie signé en 2003, les exportations éthiopiennes de textiles et de vêtements bénéficient d’un accès en franchise au marché canadien.

Juillet 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder à ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-07-23