Après trois mariages précoces – l’histoire d’une jeune fille en inspire d’autres

Exposition des bénéficiaires du projet FCIL, les partenaires, les organisations locales, les membres de la communauté et les responsables gouvernementaux qui travaillent ensemble pour atténuer les effets de MEFC.
 

Le ministre d'État éthiopien des affaires féminins et des enfants parle au lancement de l'exposition.
 

Ambassadeur Baker du Canada avec Wodjane, 17 ans, survivant du mariage d'enfants qui se profile dans l'exposition.
 

Mekdes a été mariée trois fois à partir du moment où elle a eu 11 ans. Après chaque mariage, elle a tenté de s’enfuir mais a toujours été rattrapée et forcée de rentrer chez elle.

La quatrième fois que ses parents ont tenté de la marier, elle réussit à s’enfuir. Mekdes s’enfuit à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie et aussi son centre commercial et culturel. C’est là que, en tant que domestique, elle put épargner assez d’argent pour lui permettre de retourner dans sa ville d’origine et de commencer un petit commerce.

Malheureusement, les affaires n’étaient pas bonnes. Mekdes rentra à Addis-Abeba pour trouver un nouvel emploi et gagner de l’argent. Elle rencontra une jeune femme de l’industrie du sexe qui lui dit que si elle travaillait dans ce secteur, elle gagnerait assez d’argent pour « avoir une bonne vie ».

Mekdes est devenue une travailleuse du sexe jusqu’à ce qu’elle entre en contact avec la Nikat Charitable Association, une organisation qui travaille en partenariat avec le gouvernement du Canada dans le but d’améliorer les conditions de vie des femmes à faibles revenus et des travailleuses du sexes en Ehiopie. Mekdes est actuellement membre de Nikat et elle reçoit une formation en couture et en broderie. Mekdes espère pouvoir quitter bientôt l’industrie du sexe et devenir créatrice après la fin de sa formation.

L’histoire d’une jeune fille inspire une autre enfant victime à parler

Mekdes a partagé l’histoire de la fuite de son mariage précoce avec un public de 2 millions d’Ethiopiens chaque semaine sur Betegna (102.1 Sheger FM), un programme radio soutenu par le Fonds canadien, et qui diffuse tous les mercredis à 19h30 dans toute l’Ethiopie.

Le témoignage hebdomadaire des combats qu’elle a menés pour venir à Addis ont inspiré de nombreuses autres, notamment Wodjane, un jeune homme de 17 ans qui a appelé la station de radio pour partager sa propre histoire de fuite d’un mariage forcé dans la campagne éthiopienne.

Afin de protéger des enfants tels que Mekdes et Wodjane des mariages d’enfants, précoces et forcés (MEPF), l’Ambassade du Canada en Ethiopie a apporté son soutien à huit projets du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL) liés au MEPF en 2015-2016, et a développé une exposition « Partenaires locaux, progrès local: Travailler ensemble à l'élimination du mariage des enfants» pour montrer ces projets.

Dans le but d’éradiquer les MEPF, le Canada continue à travailler avec ses partenaires éthiopiens et avec les organisations internationales afin de s’assurer que les filles et les garçons touchés par les MEPF sont protégés.