Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Finlande.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada-Finlande

Relations politiques

Le Canada et la Finlande ont de nombreux points communs en tant que pays nordiques bilingues dotés d'un régime démocratique parlementaire avec leur relief, leur climat et leurs ressources naturelles, particulièrement forestières, qui sont similaires. Les deux pays partagent également une perspective communeau niveau d’un système international basé sur le droit. Cela permet une approche similaire dansplusieurs domaines tels que la promotion de la sécurité internationale,la démocratie,la protection de l'environnement, le développement durable du Nord,les affaires autochtones, et l'utilisation et la réglementation des technologies de l'information.

Le Canada est l'un des rares pays mentionnés dans le programme du gouvernement de Premier Ministre Jyrki Katainen. Le Plan d'action de la Finlande sur le Canada « La Finlande et le Canada - Partenaires du Nord», a été publié en 2011. Le Plan d’action vise à renforcer les relations bilatérales en présentant des domaines de coopérationainsi que des objectifs concrets. Le Canada et la Finlande bénéficient de visites et de rencontres bilatérales.

Arctique

Les relations Canada-Finlande sur les questions arctiques sont fortes. La coopération se déroule principalement par l’entremise du Conseil Arctique, que les deux pays considèrent comme le principal forum pour la coopération multilatérale sur les questions arctiques. Avec un tiers du territoire finlandais se situant au nord du cercle polaire arctique et 99% au nord des 60 degrés, la Finlande est un partenaire naturel pour le Canada au Conseil Arctique.

La Finlande possède une expertise de pointe sur l’Arctique ainsi que de l'expérience, ce qui constituent la base pour des échanges fréquents sur les meilleures pratiques,entre le Canadaet la Finlande. Les sociétés minières canadiennes ont une forte présence dans le Nord de la Finlande; environ un tiers de l’ensemble des mines finlandaises sont de propriété canadienne. En fait, les compagnies canadiennes représentent le plus grand employeur étranger en Laponie (au nord de la Finlande). Les représentants canadiens et finlandais ainsi que les entreprises collaborent étroitement dans le domaine de la navigation hivernale, les brise-glace ainsi que la construction navale.

Dimension nordique

Les relations entre le Canada et la Finlande sur les questions circumpolaires se sont rapidement développées. Les groupes autochtones canadiens ont établi des échanges réguliers avec les Samis, people autochtones du nord de la Finlande et de la Scandinavie. La Finlande a lancé etafait la promotion de la politique de la "dimension septentrionale" de l’Union européenne. La participation du Canada,à titre d'observateur, a ajouté un élan à ces intérêts communs, non seulement sur ​​les questions circumpolaires traditionnelles, mais également vis-à-vis de la région du Nord-Ouest de la Russie et et des pays baltes.

Droits de la personne

La Finlande, comme le Canada, a toujours joué un rôle très actif dans la promotion et la protection des droits humains, l’assistance humanitaire ainsi que le contrôle des armes, le désarmement, le maintien de la paix et la gestion des crises. Au cours des dernières années, la Finlande a démontré un intérêt particulier dans les politiques de sécurité humaine du Canada (y compris la responsabilité de protéger), et de plus en plus sur le "modèle de multiculturalisme» du Canada.

Commerce

La Finlande est une économie sophistiquée et prospère. Celle-ci se classe fréquemment comme ayant l'un des climats d'affaires les plus compétitifs et attractifs du monde. Selon le Rapport sur la compétitivité mondiale du Forum économique mondial de 2012-2013, la Finlande comptait comme la troisième économie la plus compétitive au monde et la deuxième économie la plus compétitive en Europe, après la Suisse. Les principaux piliers de l'économie finlandaise sont l’information et les technologies de communication, la fabrication d'équipements industriels ainsi que les activités liées au secteur forestier tel que la bio-énergie provenant de la biomasse du bois, des pâtes à papier et du papiers. Le pays possède un secteur de technologies propres qui est en croissance, dynamique et bien soutenu ainsi qu’un fort regroupement des activités minières en Laponie (nord de la Finlande).

Avant la crise économique, les exportations canadiennes de marchandises vers la Finlande ont connu des augmentations substantielles - de 473,9 million de dollars en 2006 à 1,0 milliard de dollars en 2008. En 2010, les exportations vers la Finlande ont chuté à 400,9 millions de dollars. La Finlande s’est ainsi repositionnée, en ce qui concerne le marché pour les exportations canadiennes, allant du 25e rang en 2008 au 38e range en 2010.  Cependant, l’année 2012 a été marquée par une reprise des exportations canadiennes se totalisant à 423,6 millions de dollars. Les principales exportations du Canada en Finlande étaient les minerais, les combustibles, les huiles minéraux (principalement le charbon), et les pièces automobiles. Les importations du Canada en provenance de Finlande ont été les combustibles minéraux (particulièrement le pétrole non brut), les machines, les produits pharmaceutiques ainsi que les véhicules. En 2012, les importations canadiennes de marchandises ont totalisé 1,046 milliard de dollars, ce qui représente une baisse par rapport au 1,074 milliard de dollars en 2010 mais une hausse par rapport au 942 millions de dollars en 2009.

Investissement

La Finlande est un important investisseur au Canada ainsi qu’un marché prioritaire pour l'attrait des investissements. En 2010, les investissements directs de la Finlande au Canada a été de 1,1 milliard de dollars, faisant de la Finlande le 18e  plus gros investisseur au Canada. Les principaux investisseurs finlandais au Canada comprennent Nokia, Metso, Wihuri (Winpak), Kemira et autres. Les investissements directs canadiens en Finlande a été de 152 millions de dollars en 2010. Les entreprises canadiennes actives en Finlande inclues Bombardier Recreational Products (BRP), EXFO et les entreprises minières Agnico-Eagle, Inmet et First Quantum Minerals. La présence des mines du Canada en Finlande est estimée à plus de 1 milliard de dollars dans les actifs miniers cumulés.

Innovation, science et technologie

Le système d'innovation finlandais est devenu un modèle pour de nombreux pays. Les intérêts du Canada pour l’innovation finlandais est solide à tous les niveaux ; les provinces et territoires, les organismes nationaux et les ministères fédéraux. Plusieurs visites et échanges entre la Finlande et le Canada ont eu lieu dans ce domaine au cours des dernières années. La contribution finlandaise a été demandée sur l'examen de R & D au Canada ainsi que sur la stratégie de télécommunications et d'autres domaines politiques. La Finlande, grâce à sa technologie en matière de foresterie et de l'énergie bio-renouvelable est un leader mondial et le Canada a eu plusieurs échanges avec la Finlande a cet égard. 

Le Centre de recherche technique de Finlande (VTT) travaille en étroite collaboration avec les entités canadiennes qui se concentrent sur les domaines de l'industrie forestière (notamment celles ayant trait à la pâte à papier, carton et papier), les énergies renouvelables, l'eau et les stratégies régionales d'innovation. VTT a environ 30 projets collaboratifs par an avec des centres et des entreprises de recherche au Canada, comme le fait Tekes, l'Agence finlandaise de financement pour la technologie et l'innovation. En 2011, Tekes a lancé une stratégie pour le Canada afin de développer la participation des PME avec des entreprises canadiennes. En 2012, Tekes a signé un Protocole d’entente avec Alberta Innovates Technology Future et depuis a lancé deux appels de projet de science et technologie entre l’Alberta et la Finlande. Les négociations entre la Conseil national de recherches et Tekes sont présentement en cours.

Liées à l'innovation, l'expertise finlandaise en matière de technologies de transport liées à l'Arctique est d'un intérêt particulier pour le Canada. Cela comprend la conception des navires (brise-glaces, de défense), les technologies de récupération en cas de déversement pétrolier dans des conditions arctiques et les scanners de fret pour la sécurité portuaire. Les entreprises finlandaises et les filiales canadiennes sont impliquées dans les projets de navires de patrouilles arctiques canadiennes et de brise-glace dans le cadre de la stratégie nationale de construction navale.

Politique commerciale

La Finlande a publié son plan d'action Canada-Finlande en 2011 dans lequel le gouvernement Finlandais s’engage à renforcer le commerce et l'innovation avec le Canada. La Finlande et le Canada ont quelques différends bilatéraux. Toutefois, la Finlande est généralement en faveur de la position du Canada en ce qui concerne les questions de politique commerciale de l'Union européenne. En ce qui concerne l'Accord économique et commercial global (AECG), la Finlande a été un défenseur régulier mais calme lors des négociations et devrait ratifier l’AECG lors de la conclusion de l'accord. 

aout 2012


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consulter la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2013-09-09