Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Allemagne.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Les meilleures universités canadiennes pour la recherche se rencontrent à Berlin

Cérémonie de signature
Ute Habel, présidente de la RWTH Aachen (gauche) et Indira Samarasekera, présidente de l’Université de l’Alberta, signent un mémorandum d’entente sur la mobilité afin de faciliter leurs échanges. Debout, de gauche à droite : Peter M. Boehm, ambassadeur du Canada en Allemagne, Svenja Schulze, ministre des Sciences de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Thomas Rachel, secrétaire d’État parlementaire du ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche, et Mike Lake, secrétaire parlementaire du ministère canadien de l’Industrie servent de témoins lors de la signature. (Photo par Franka Bruns)
   
Les présidents et cadres supérieurs de 13 grandes universités canadiennes pour la recherche, accompagnés de la présidente du CRSNG, ont rencontré les représentants de  21 universités allemandes et 12 instituts/organisations allemands à l’Ambassade du Canada à Berlin
Photo par Franka Bruns
   

Les présidents et cadres supérieurs (10 membres au niveau de la direction) de 13 grandes universités canadiennes pour la recherche, accompagnés de Suzanne Fortier, présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), ont rencontré les représentants de 21 universités allemandes et 12 instituts/organisations allemands, dont les quatre principaux : Max Planck, Helmholtz, Fraunhofer et Leibniz.

Ces réunions (également appelées les réunions U-15) se sont tenues à l’ambassade du Canada à Berlin les 8 et 9 mars derniers et constituaient l’acte qui clôturait les festivités du 40e anniversaire de l’accord entre le Canada et l’Allemagne relatif à la coopération scientifique et technique signé en 1971. Au cours de ces deux journées, les participants ont exploré divers sujets, entre autres l’établissement de normes pour la recherche, la mobilité des jeunes chercheurs/universitaires, les initiatives ascendantes pour la coopération, les domaines de recherche commune tels que le changement climatique, l’énergie, les neurosciences, la science des matériaux et la e-mobilité, ainsi que les approches interdisciplinaires de la recherche.

Mike Lake, secrétaire parlementaire du ministre canadien de l’Industrie, qui représentait le ministre Edward Fast, conjointement avec Thomas Rachel, secrétaire d’État parlementaire du ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche, Svenja Schulze, ministre des Sciences de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ainsi que l’ambassadeur, Peter M. Boehm, ont été témoins de la signature de quatre memoranda d’entente lors d’une cérémonie qui marquait la fin d’une année de célébrations autour de cet anniversaire.

Ces memoranda ont été signés entre :

-       l’Université de Waterloo et l’Université de Bochum (génie électrique) ;

-       l’Université McGill et l’Université libre de Berlin (accord-cadre sur la coopération scientifique) ;

-       l’Université de la Colombie-Britannique et l’institut Fraunhofer (énergie et durabilité) ;

-       l’Université de l’Alberta et l’Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle (RWTH Aachen) (mobilité).


Le secrétaire parlementaire Mike Lake a noté que « les gouvernements allemands et canadiens partagent leur engagement pour la science et la technologie, qu’ils considèrent comme un moyen d’assurer leur prospérité future. En renforçant les liens entre nos chercheurs et nos innovateurs, nous établissons des relations qui bénéficieront à nos deux économies ».

Ces 40 dernières années, plus de 500 projets de recherche ont été menés en partenariat dans le cadre de l’accord entre le Canada et l’Allemagne relatif à la coopération scientifique et technique. La signature des derniers mémoranda nous rappelle le potentiel important de coopération existant, et contribuera à la prospérité tant au Canada qu’en Allemagne.

Les universités qui ont participé à cet événement à Berlin dépensent chaque année, à elles seules, environ 5,2 milliards de dollars canadiens en recherche et développement. Mesurées en pourcentage par rapport au PIB, les dépenses pour l’enseignement supérieur que le Canada investit dans la recherche et le développement sont les plus élevées au sein du G7.

>> Pour en savoir plus sur les activités du Canada à l’étranger ou raconter les vôtres, Coup d’œil sur le monde vous attend!

 

Pied de page

Date de modification :
2012-03-20