Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

ghana.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Sierra Léone

Le Canada a établi des relations diplomatiques avec la République de Sierra Leone dès l’accession à l’indépendance de ce pays en 1961. Le Canada est représenté en Sierra Leone par son haut-commissariat installé à Accra (Ghana). Depuis 1973, la Sierra Leone est représentée au Canada par son ambassade de Washington D.C.

Le Canada et la Sierra Leone jouissent de bonnes relations bilatérales, car les deux pays sont unis par un lien historique particulier. Freetown, capitale de la Sierra Leone contemporaine, a été fondée en 1792 par un groupe de plus de mille colons venus de Halifax et d’autres régions de la Nouvelle-Écosse. Il s’agissait, pour la plupart, d’anciens esclaves américains venus chercher la liberté dans les derniers territoires de la Couronne britannique en Amérique du Nord, après la guerre d’indépendance des États-Unis. Aujourd’hui encore, on constate l’influence des provinces maritimes canadiennes sur le style architectural de Freetown et dans les noms de rues et de lieux. Cette affinité, qui se reflète dans les bonnes relations entretenues par le Canada et la Sierra Leone, leur permet de coopérer dans un large éventail d’enjeux dans divers forums, notamment au sein du Commonwealth et des Nations Unies.

L’un des principaux domaines de coopération entre nos deux pays est la consolidation de la paix. Depuis 1999, le Canada soutient activement le redressement après la guerre civile et la consolidation de la paix en Sierra Leone par le biais de diverses formes d’assistance.

Le Canada a joué un rôle très important auprès du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), qui a conclu ses travaux le 31 décembre 2013, après la condamnation de Charles Taylor. Depuis la mise sur pied de ce tribunal, le Canada lui a versé 18 M$, en plus de présider son Comité de gestion. Le Tribunal spécial résiduel pour la Sierra Leone (TSRSL), en fonctions depuis le 1er janvier 2014, a été créé pour poursuivre le travail du TSSL – archivage, protection des témoins et administration des activités judiciaires découlant du mandat du TSSL. Le Canada va maintenir son appui et ses contributions au TSRSL, en présidant notamment son Comité de surveillance et en maintenant à sa disposition un juge canadien de réserve, en cas de besoin.

Le Canada préside la Réunion spécifique pour la Sierra Leone de la Commission de la consolidation de la paix de l’ONU (CCP) depuis février 2009. Cette entité onusienne a harmonisé ses priorités en matière de consolidation de la paix avec celles du gouvernement sierra-léonais conformément à son programme de prospérité : promotion de la bonne gouvernance et de l’État de droit; lutte contre le trafic de drogues; réduction du chômage chez les jeunes. À la suite du retrait de la Sierra Leone de l’ordre du jour du Conseil de sécurité en mars 2014, la CCP a également adopté une approche plus légère en vue d’un retrait éventuel du pays des travaux de la Commission.

Le Canada est le 6e pays donateur en importance au Fonds de consolidation de la paix de 638 M$ (587 M$ US) de l’ONU (FCP) avec une contribution de 35 M$ jusqu’en 2012. Le FCP a versé plus de 50 M$ aux programmes de consolidation de la paix en Sierra Leone. Depuis qu’il assume la présidence de la Réunion spécifique pour la Sierra Leone de la CCP, le Canada a versé plus de 19,4 M$ par l’entremise du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales à des projets de consolidation de la paix en Sierra Leone, dont 17,5 M$ pour le Tribunal spécial et 900 000 $ pour le Fonds fiduciaire multidonateurs.

Depuis 2007, la Sierra Leone a bénéficié d’environ 1,2 M$ de subventions canadiennes en formation, matériel et programmes destinés à des policiers et à des Casques bleus. Entre 2000 et 2013, le Canada a contribué à la réforme des forces armées sierra-léonaises en déployant dix membres des Forces canadiennes au sein de l’Équipe militaire internationale consultative en matière d’instruction (IMATT) dirigée par le Royaume-Uni dont la mission a pris fin au début de 2013. À titre d’indice des progrès accomplis pendant ces 13 années d’activités, la Sierra Leone, qui recevait du personnel de maintien de la paix, est devenue un pays participant à des missions comme celles de l’UNAMID (Darfour), UNAMIS (Soudan) et UNIMIL (Liban).

Les relations commerciales entre le Canada et la Sierra Leone sont relativement modestes. En 2013, les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays se sont élevés à 10,8 M$, dont 9,7 M$ d’exportations canadiennes et 1,1 M$ d’importations sierra-léonaises. Assez limités, les investissements canadiens en Sierra Leone se concentrent dans le secteur minier, et une société de télécommunications canadienne est en activité à Freetown.

Les relations entre le Canada et la Sierra Leone dans le domaine de l’aide au développement sont également restreintes. Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) n’a pas de programme d’aide bilatérale propre à la Sierra Leone.

En 2012-2013, la Sierra Leone a reçu 13,1 M$ des programmes multilatéraux et de partenariat du MAECD. Cela comprend les contributions à des organisations multilatérales, humanitaires et mondiales comme la Banque mondiale, le Programme de développement de l’ONU, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria. L’aide s’étend également à des ONG canadiennes comme Vision mondiale, Plan international et la Croix rouge canadienne.

Mai 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-05-27