Relations Canada - Ghana

Relations Canada - Ghana

Relations diplomatiques

En 1906, des missionnaires du Québec ont établi une église à Navrongo au nord du Ghana, marquant ainsi l’arrivée d’une présence canadienne dans ce pays. Les relations bilatérales entre le Canada et le Ghana sont étroites et établies de longue date. Le Ghana a établi une forte légitimité démocratique. La liberté d'expression, une presse dynamique et une société civile active font partie du paysage politique ghanéen. Les relations entre le Canada et le Ghana reposent sur plus de cinquante ans de coopération sur la scène internationale, notamment au sein de l’Organisation des Nations unies et du Commonwealth.

Le Canada au Ghana

Le Ghana au Canada                 

  • Le Ghana maintient une présence diplomatique au Canada depuis 1962 grâce à son Haut-commissariat à Ottawa.
  • Le Ghana est aussi représenté par des consulats à Burnaby, à Toronto et à Montréal. 

Organisations communes

Les relations entre le Canada et le Ghana reposent sur plus de cinquante ans de coopération sur la scène internationale, notamment au sein de l’Organisation des Nations Unies, de La Francophonie, dont le Ghana est un État associé, et du Commonwealth.

Étudiants du Ghana au Canada

Le Canada accueille certains des meilleurs établissements de recherche et des institutions universitaires au monde. En 2015, le Canada a été heureux d'accueillir 1 380 étudiants ghanéens. Plus de 30 institutions canadiennes et plus de 1 000 personnes ont participé au huitième Salon de l'éducation annuel du Canada qui a eu lieu à Accra en février 2016. Le prochain salon aura lieu du 2 au 4 février 2017 à Accra.

Commerce et investissement

Échanges commerciaux

Les entreprises canadiennes actives au Ghana se concentrent sur l’extraction de l'or et le développement d’infrastructures. À travers la Stratégie améliorée du Canada relative à la responsabilité sociale des entreprises (RSE), visant à renforcer les industries extractives du Canada à l’étranger, le gouvernement du Canada aide les entreprises canadiennes à renforcer leurs pratiques de RSE et à maximiser les avantages que leurs investissements peuvent fournir aux pays d'accueil.

En 2015, le Ghana était le 4e plus grand marché du Canada pour les exportations en Afrique subsaharienne, après le Botswana, l'Afrique du Sud et le Nigeria. De 2000 à 2015, le commerce bilatéral a  augmenté de plus de 260%, pour atteindre 265,3 millions de dollars. En 2015, les exportations canadiennes vers le Ghana ont totalisé plus de 215,5 millions de dollars, tandis que les importations vers le Canada ont atteint 49,8 millions de dollars. Les principales exportations comprenaient des céréales, des véhicules et leurs pièces, des machines et divers textiles. Les importations canadiennes en provenance du Ghana étaient constituées principalement de cacao, de bois et de produits de légumes.

Exportation et développement Canada (EDC) a désigné le Ghana comme l’un des cinq pays prioritaires en Afrique. De plus, la Corporation commerciale canadienne (CCC) à Accra et la Chambre de commerce Canada-Ghana y sont également actifs.

Accords commerciaux

  • Les représentants canadiens et ghanéens se sont rencontrés à plusieurs reprises au cours des dernières années afin d’échanger et de discuter de propositions vers un accord de transport aérien. En octobre 2011, les deux pays ont conclu un protocole d'entente permettant aux transporteurs canadiens d'offrir des services de partage de codes au Ghana. 

Développement et  assistance humanitaire

  • Le Ghana a été le premier pays en Afrique à recevoir l'aide au développement du Canada en 1957 et demeure à ce jour un pays ciblé par les efforts du Canada en matière de développement.  
  • Le Canada figure parmi les cinq principaux donateurs bilatéraux du Ghana. En 2015–2016, le gouvernement du Canada a octroyé 104 millions de dollars en aide officielle au développement au Ghana.
  • Le programme bilatéral de développement du Canada au Ghana cible les trois priorités thématiques suivantes: améliorer la sécurité alimentaire à travers un accès à de la nourriture abordable et nutritive et de meilleures opportunités pour le secteur privé ; améliorer l’avenir des enfants et des jeunes et atteindre les objectifs de santé maternelle, néonatale et infantile à travers un accès amélioré à l’eau et aux infrastructures d’hygiène et sanitaires dans les régions moins bien desservies ; et stimuler une croissance économique durable à travers une meilleure gestion des finances publiques et une réduction des barrières au commerce.
  • En avril 2015, le Canada et le Ghana ont signé un Cadre de responsabilisation mutuelle afin d’améliorer la transparence et l’imputabilité reliées à l’utilisation des ressources ainsi qu’à l’atteinte des résultats de développement. 

Paix et sécurité

Autres informations pertinentes

Juin 2016


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.