Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

ghana.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Impliquer les jeunes dans la démocratie ghanéenne

Le Canada met de l’avant le rôle des jeunes dans les élections

Les participants au forum sur le rôle des jeunes
Les participants au forum
   
Conseillere politique Diedrah Kelly avec l'honoravle Fritz Baffour et l'honrable Dan Botwe
Conseillere politique Diedrah Kelly avec l'honoravle Fritz Baffour et l'honrable Dan Botwe
   
Nii Armah Akomfrah reçoit un prix
Nii Armah Akomfrah
   
M. Kofi Akpaloo parle
M. Kofi Akpaloo
   
Question du public au forum
Question du public
   

Comme préparation aux imminentes élections de 2012 au Ghana, le haut‑commissariat du Canada a organisé à l’Institut d’études professionnelles de Legon un forum sur le rôle des jeunes dans les élections, en partenariat avec le comité étudiant de cet établissement. La conseillère politique Diedrah Kelly représentait le gouvernement du Canada à cette activité importante, en compagnie de conférenciers de premier plan provenant de tous les principaux partis politiques du pays, notamment l’honorable Fritz Baffour, l’honorable Dan Botwe, M. Nii Armah Akomfrah, M. Bernard Mornah, ainsi que le candidat indépendant M. Kofi Akpaloo.

Fred Offei‑Addo, Desmond Binney et Patrick Eshun, du comité étudiant de l’Institut, ont organisé le forum avec enthousiasme, rassemblant un auditoire de près de 200 participants venant du corps étudiant et du grand public.

Diedrah Kelly a déclaré : « Ces hommes sont un exemple de l’avenir de ce pays; de ses jeunes leaders. Et le sort du Ghana, son avancement en tant que nation ou sa régression dans le temps, dépendra des actions que poseront ces jeunes. »

Elle a ajouté que nous vivons une époque intéressante. Durant la dernière année, le Ghana est devenu un pays producteur de pétrole, et il aurait atteint le statut « de pays à revenu intermédiaire ». Cependant, bien que l’avenir semble prometteur, plusieurs défis restent à relever, et le succès n’est pas garanti. Et malgré le fait qu’on donne souvent le Ghana en exemple des valeurs démocratiques et de la stabilité en Afrique, le peuple ghanéen ne peut pas se permettre d’être trop confiant en matière de paix et de sécurité. La situation actuelle en Côte‑d’Ivoire, un pays voisin, vient à l’esprit, et incitera peut‑être les Ghanéens à agir de façon prudente et réfléchie à l’approche de ses propres élections.

La représentante du haut‑commissariat a fait valoir que les jeunes Ghanéens ne doivent pas être exagérément optimistes à l’approche des prochaines élections, mais qu’ils doivent se comporter comme des citoyens responsables. Les jeunes doivent réaliser qu’ils ont l’obligation de poser des gestes qui vont assurer la santé, la sûreté et la sécurité de leur communauté. Un citoyen responsable est engagé dans sa communauté et fait la promotion du bien personnel et du bien commun.

La majorité des représentants des partis politiques ont livré le même message, invitant les jeunes à ne pas se laisser manipuler ou entraîner dans des conflits violents, mais plutôt à s’informer au sujet du processus électoral, des questions clés qui seront débattues pendant la prochaine campagne et de leurs droits. Plus important encore, les conférenciers ont encouragé tous les jeunes admissibles à aller voter. Au moment de terminer la conférence, Mme Kelly a rappelé au groupe les mots de George Jean Nathan : [traduction libre] « Les mauvais dirigeants sont élus par les bons citoyens qui ne votent pas. »

L’activité a été une réussite, et le haut‑commissariat du Canada se réjouit à l’idée de poursuivre sa coopération avec les jeunes durant la prochaine campagne électorale de 2012.

>> Pour en savoir plus sur les activités du Canada à l’étranger ou raconter les vôtres, Coup d’œil sur le monde vous attend!

 

Pied de page

Date de modification :
2011-12-12