Sécurité citoyenne, Crime organisé et Justice transitionnelle

Le niveau de crime et de violence sont très élevés au Guatemala; le taux d'homicides du pays est parmi les plus hauts dans la région, avec plus de 5 000 meurtres en 2014. La délinquance reliée au crime organisé transnational, y compris les drogues, la corruption, le blanchiment d'argent, les gangs, les armes illégales, la documentation frauduleuse, affectent de plus en plus le Guatemala. Travailler en partenariat avec le Gouvernement guatémaltèque et d’autres donateurs internationaux, le Gouvernement canadien contribue avec  les efforts d’amélioration de la justice par une programmation orientée.

Au long du xxe siècle, le Guatemala a été assailli par la violence et l’instabilité. La première partie du siècle a connu des gouvernements exercés par une série de dictateurs. Suivi par un conflit armé interne dont témoignent les gouvernements militaires et les brutaux massacres des populations indigènes. La guerre civile guatémaltèque s’est terminée en 1996 avec la signature d’un accord de paix négocié des Nations unies.  Le Canada travaille avec des groupes locaux et des ONG canadiennes pour rendre justice à ceux qui ont souffert pendant cette période de l’histoire.

Liens utiles: