Le Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction

Le Canada contribue aussi aux efforts de sécurité à travers le Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction (START), géré aussi par les Affaires étrangères et Commerce International Canada, qui travaille au Guatemala depuis 2009 et qui a mis en place des projets pour l’améliorations de l’accès des citoyens à la sécurité et aux institutions de justice mais aussi de la promotion fondamentale des droits de la personne.  La programmation START est divisée en 3 fonds – Fonds pour la paix et la sécurité mondiales, le Programme d’opérations mondiales de soutien de la paix et le Fonds Glynn Berry.

Le Guatemala en bénéficie des deux le Fonds pour la paix et la sécurité mondiales et  Le programme d’opérations mondiales de soutien de la paix .

Le Programme d’opérations mondiales de soutien de la paix.

Le projets au Guatemala du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales

Soutien à l’observation électorale au Guyana, au Suriname et au Guatemala
Annoncé le 11 avril 2015
Coût : jusqu’à 350 000 $
Durée : 2015-2016
Partenaire de mise en œuvre : Organisation des États américains

Ce projet a pour objectif d’appuyer les efforts visant à mettre sur pied des processus électoraux et des institutions démocratiques plus solides, efficaces et transparents. Il vise également à accroître la confiance des populations du Guyana, du Suriname et du Guatemala envers les processus électoraux de leurs pays.

Soutien au renforcement de la justice pour les victimes de violence sexuelle au Guatemala
Annoncé le 11 avril 2015
Coût : jusqu’à 860 000 $
Durée : 2015-2016
Partenaire de mise en œuvre : Avocats sans frontières Canada

Ce projet permettra d’accroître la capacité du système de justice du Guatemala afin de fournir des services juridiques essentiels aux femmes victimes de violence et d’intenter des poursuites contre les auteurs de ces crimes.

Renforcement de l’intervention de l’État à la suite de violences commises contre des enfants et des adolescents au Guatemala
Annoncé: le 11 octubre 2012, Guatemala City, Guatemala
Partenaire : UNICEF Guatemala
Financement annoncé: 1 200 000 dollars
Échéancier: une période de douze mois

Ce projet s’attaque au grave problème de la violence contre les enfants en renforçant les pouvoirs judiciaire et policier du Guatemala au moyen d’un système intégré et fonctionnel de protection de la jeunesse qui repère les enfants victimes de violence, les dirige vers les services appropriés et leur donne accès au système judiciaire.

Prévention de la violence contre les femmes et les jeunes filles au Guatemala et au Salvador
Annoncé: le 11 octobre 2012, Guatemala City, Guatemala
Partenaire : Centre d’étude et de coopération internationale
Financement annoncé: 1 200 000 dollars
Échéancier: une période de douze mois

Le projet appuie les efforts déployés au niveau municipal et communautaire pour établir des plans d’action et mettre en place des mesures concrètes de prévention de la violence contre les femmes et les jeunes filles au Guatemala et au Salvador.

Accumulation de preuves matérielles pour les poursuites judiciaires applicables aux crimes graves au Guatemala
Annoncé: le 11 octobre 2012, Guatemala City, Guatemala
Partenaire: UN Development Programme
Financement annoncé:  900 000 dollars
Échéancier: une période de six mois.

Le conflit armé interne qui a ravagé le Guatemala pendant trente ans a été marquée par la mort d’un grand nombre de civils innocents. La signature d’un accord de paix négocié par l’ONU a mis un terme au conflit en 1996. Le Canada travaille de concert avec des groupes locaux et des organisations canadiennes non gouvernementales pour aider à rendre justice à ceux qui ont souffert pendant cette période de l’histoire du Guatemala.

Le but du projet est d’aider le système judiciaire guatémaltèque à poursuivre en justice les auteurs des atrocités commises pendant ce conflit interne en soutenant le travail de l’Archivo Histórico de la Policía Nacional [Archives historiques de la police nationale] et de la Fundación de Antropología Forense de Guatemala [Fondation guatémaltèque d’anthropologie médico-légale].

Renforcement de la représentation juridique pour la résolution stratégique de litiges en matière de droits de la personne
Annoncé: le 23 juin 2011 à Guatemala, Guatemala
Partenaire : Avocats sans frontières CanadaCost: $1.6 million
Financement annoncé: 1 600 000 dollars

Ce projet vise à favoriser l’accès des groupes vulnérables, notamment les victimes de crime et les défenseurs des droits de la personne, à la justice. L’un de ses principaux objectifs consiste à réunir un groupe d’avocats guatémaltèques chargés de travailler sur des questions liées aux droits de la personne et d’améliorer la capacité du Bureau du procureur général à traiter ces dossiers. Cette initiative s’ajoute aux efforts de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), établie par les Nations Unies, en faisant progresser des cas représentatifs hors de son ressort et en appuyant une clinique d’aide juridique qui procure à des populations vulnérables et marginalisées un meilleur accès à la justice.

Fonds pour la mise en œuvre de politiques de sécurité nationale et de justice
Annoncé: le 23 juin 2011 à Guatemala, Guatemala
Partenaire : Programme de développement des Nations Unies au Guatemala
Financement annoncé: 1 200 000 dollars

Ce fonds vient en appui à des propositions de projets de la société civile ou du gouvernement visant à favoriser la mise en œuvre du plan de réforme du système de sécurité et de justice du gouvernement guatémaltèque, et à renforcer l’effet à long terme des travaux de la CICIG. Les principales institutions gouvernementales participantes sont le Bureau du procureur général et le ministère de l’Intérieur, y compris la Commission de la réforme policière.

Déploiement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) auprès de la Commission de la réforme policière
Annoncé: le 23 juin 2011 à Guatemala, Guatemala
Partenaire : Programme de développement des Nations Unies au Guatemala
Financement annoncé: up to $600,000
Échéancier: 1er. avril 2011 – 1er.April 2012

Le déploiement de deux agents de la GRC auprès de la Commission de la réforme policière du Guatemala permet d’appuyer le travail de cet organisme qui joue un rôle clé dans le processus de la réforme policière.

Appui au projet de l’Organisation des États américains pour le renforcement des capacités de médiation dans la region
Annoncé: le 23 juin 2011 à Guatemala, Guatemala
Partenaire: de l’Organisation des États américains
Financement annoncé: jusqu’à $603,000 (assistance technique incluse)

Cette initiative a pour objectif de renforcer la capacité institutionnelle du Département de prévention des crises et des missions spéciales de l’Organisation des États américains à appuyer et à mener des initiatives de médiation en Amérique centrale, dans les Caraïbes et dans la région andine. Une partie de cette contribution finance des activités de prévention des conflits du Bureau de l’OEA dans la zone adjacente entre le Belize et le Guatemala.

Recherches et recommandations indépendantes axées sur les politiques en matière de paix et de sécurité
Annoncé: le 23 juin 2011 à Guatemala, Guatemala
Partenaire: International Crisis Group
Financement annoncé: jusqu’à $600,000

Ce projet vise à appuyer l’International Crisis Group (ICG) dans ses activités de recherche et de publication indépendantes axées sur les politiques et portant sur des enjeux clés en matière de paix, de justice et de sécurité pour le Guatemala, Haïti et la Colombie. Ces rapports s’accompagnent de démarches de sensibilisation de haut niveau auprès de décideurs des Amériques et de l’ensemble de la communauté internationale.

Projet de renforcement des capacités régionales de soutien à la mediation
Annoncé : le 5 juin 2012 à Cochabamba, Bolivie
Partenaire : Organisation des États américains (OEA), Département de la viabilité démocratique
et des missions spéciales
Financement annoncé : 744 000 dollars
Échéancier : de février 2010 à mars 2013

Ce projet renforce les capacités internes d’appui à la médiation dont dispose l'OEA en déployant un spécialiste technique canadien auprès de l'OEA à Washington. Il permet d’offrir des formations, des outils pratiques et des réseaux d'experts en médiation dans le contexte de situations de conflit actuelles ou en voie d’émergence dans les Amériques, en particulier dans la région des Andes, aux Caraïbes et en Amérique centrale. La contribution canadienne de 744 000 dollars s'ajoute au montant de 772 000 dollars annoncé en 2010, de sorte que l’aide cumulative du Canada à ce projet s'élève à 1 516 000 dollars.

Accroissement de la sécurité à la frontière entre le Guatemala et le Belize
Annoncé: le 5 juin 2012 à Cochabamba, Bolivie
Partenaire : Bureau de l’OEA dans la zone frontalière
Financement annoncé : 1 million de dollars
Échéancier : de juin 2012 à mars 2013

Ce projet a pour but d’aider le Guatemala et le Belize à résoudre un différend territorial qui les oppose depuis de nombreuses années. Des référendums nationaux auront lieu dans les deux pays le 6 octobre 2013 pour décider si ce différend devrait être déféré à la Cour internationale de Justice. L’OEA présente aux deux parties un compte rendu impartial des incidents frontaliers, ce qui favorise la tenue d’un dialogue sur la base de renseignements neutres et cohérents. Le projet a également pour objectif d’accroître la sécurité à la frontière en renforçant les capacités des services de sécurité du Guatemala et du Belize (policiers, militaires, agents d’immigration) dans la zone frontalière, qui est le théâtre d’incidents violents sporadiques ainsi qu’un terreau fertile pour le trafic de stupéfiants et d’autres activités criminelles organisées.

  • Fond de construction de la paix de l'OEA (anglais et espagnol seulement)

Programme d’Opérations Globales de Paix projets au Guatemala

Le Programme d’Opérations Globales de Paix (GPOP) contribue au développement global des capacités pour les opérations de paix. Ce programme a fourni $2,2 millions à un projet en Amérique latine depuis 2010.

GPOP travail avec CREOMPAZ, le Centre de Entraînement Régional des Opérations de Paix, situé à Cobán, Guatemala, et qui sert comme centre de formation pour le El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et la République Dominicaine.