Relations Canada - Suriname

Le Canada et le Suriname entretiennent des relations bilatérales croissantes, qui sont ancrées dans les objectifs du Canada pour la Stratégie d’engagement dans les Amériques :

  • Accroître les possibilités économiques au Canada et dans l’hémisphère
  • Lutter contre l’insécurité et promouvoir la liberté, la démocratie, le respect des droits de la personne et la primauté du droit par le renforcement des capacités
  • Établir une base solide pour soutenir l’engagement du Canada et accroître son influence dans l’hémisphère

Le Canada appuie aussi les efforts de représentation pour une gouvernance démocratique et l’adhésion aux principes internationaux des droits de la personne au Suriname, grâce à la participation des principaux acteurs à un dialogue ouvert et à la promotion des possibilités ainsi qu’à l’autonomisation des populations vulnérables. Le Suriname est un bénéficiaire du Programme régional des Caraïbes du Canada et du Fonds canadien d’initiatives locales.

Le Canada entretient également des liens bilatéraux étroits et amicaux avec le Suriname par l’entremise de la CARICOM, de l’Organisation des États américains et des Nations Unies.

Sécurité                                                                          

Dans le but de renforcer la sécurité et les institutions, le Canada apporte un soutien pour résoudre les problèmes de sécurité publique touchant la CARICOM, dont le Suriname, notamment le blanchiment d’argent, le trafic de stupéfiants, la traite de personnes et le commerce des armes légères.

Le Canada contribue à la sécurité régionale dans les Caraïbes par l’entremise de son Programme d’aide au renforcement des capacités de lutte contre la criminalité (PARCLC). Ce programme appuie plusieurs organisations internationales, dont l’Organisation des États américains (OEA) et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), dans la mise en œuvre de programmes visant à renforcer les capacités régionales de lutte contre le crime organisé transnational. Le PARCLC a versé environ 20 millions de dollars de 2009 à 2013 pour la mise en œuvre de programmes de sécurité dans les Caraïbes, en particulier pour favoriser la professionnalisation des services de police et la réforme du système judiciaire, la lutte contre les drogues illicites, les projets de lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent.

Le Suriname est aussi un bénéficiaire de l’exercice TRADEWINDS. Il s’agit d’un exercice interarmées d’envergure multinationale en matière d’interdiction maritime et de sécurité au sol qui met l’accent sur la lutte contre le crime organisé transnational et les pratiques d’aide humanitaire et de secours en cas de catastrophe, et dont le but est de favoriser la coopération régionale en matière de sécurité. Les Forces armées canadiennes contribuent à l’exercice TRADEWINDS par l’apport de matériel et d’effectifs.

Commerce

Exportations canadiennes au Suriname en 2014 : 13,01 millions de dollars canadiens (produits chimiques ou connexes; produits d’origine végétale; animaux vivants; pâtes et produits du papier; machines pour l’exploitation minière; véhicules; papier et carton; légumes; ciment.

Importations canadiennes en provenance du Suriname en 2014 : 120,7 millions de dollars canadiens (métaux communs; cuirs bruts; pierres précieuses et métaux précieux (surtout de l’or); bauxite; boissons; poisson et fruits de mer).

Investissement direct étranger (IDE) : En 2013, le Canada figurait parmi les trois principales sources d’IDE au Suriname.

Nous offrons des services aux clients canadiens dans tous les secteurs. Selon nos connaissances du marché, les secteurs suivants sont les plus prometteurs pour les entreprises canadiennes : l’agriculture, l’éducation, le secteur bancaire et financier, les technologies durables et le secteur minier.

Avril 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.