Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

haiti.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. L'engagement
  4. >
  5. Nos priorités

L’engagement du Canada en Haïti – Un an après le tremblement de terre

L’engagement du Canada en Haïti – Un an après le tremblement de terre 

L’engagement du Canada en Haïti s’inscrit dans le cadre de l’engagement dans les Amériques, dont le gouvernement du Canada a fait une priorité, et est voué à soutenir la gouvernance démocratique, la sécurité et la prospérité. Principal bénéficiaire de l’aide canadienne au développement dans les Amériques, Haïti a dû affronter des défis sans précédent au cours des la dernière année, notamment le séisme dévastateur du 12 janvier 2010, l’ouragan Tomas, une épidémie de choléra et l’agitation qui a suivi les élections.

L’aide au développement que le Canada apporte en Haïti est fournie par des ministères et agences canadienne travaillant en collaboration étroite. Parmis ceux-ci, on retrouve des employés de l’administration centrale, ainsi que ceux qui travaillent à notre ambassade en Haiti, a Port-au-Prince, dont le Ministère des affaires étrangères et du commerce international (MAICI), l’Agence canadienne de développement international (ACDI), Sécurité publique (SP), la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le Service correctionnel du Canada (SCC), Citoyenneté et immigration Canada (CIC), et le Ministère de la défense (DN). Chaque minisrère joue un rôle essentiel dans l’apport de l’aide à Haiti.

Réponse du Canada au tremblement de terre dévastateur

Le 12 janvier 2010, un violent tremblement de terre de 7,0 sur l’échelle de Richter a secoué Haïti. L’épicentre du séisme était situé tout près de Port-au-Prince. Le gouvernement du Canada a déployé des efforts humanitaires et consulaires rapides et étendus qui ont mobilisé plusieurs ministères et organismes fédéraux. Le Canada a vite évacué d’Haïti 4 620 citoyens et résidents permanents canadiens à bord de 49 vols en provenance de Haiti.

Le Canada appuie la tenue des élections en Haïti

Élections en Haïti
Photo par Lara Bremner /CIDA  

Le 5 octobre 2010, le Canada a annoncé un financement de 5,8 millions de dollars destiné à soutenir le renforcement de la démocratie et de la saine gouvernance en Haïti grâce à la tenue d’élections dans le pays. Ce financement vient appuyer l’aide opérationnelle que le Programme des Nations Unies pour le développement accorde au Conseil électoral provisoire, le soutien technique fourni par l’entremise d’Élections Canada durant les élections de novembre 2010, et le Conseil national d’observation des élections en Haïti pour la formation et le déploiement d’observateurs électoraux à l’échelle locale.

Des policiers canadiens déployés auprès de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) ont appuyé le processus électoral en assurant la sécurité et le contrôle des foules dans tout le pays, et en prodiguant des conseils et du mentorat à leurs collègues de la Police nationale d’Haïti sur l’exécution de ces tâches.

Le Canada intervient face à l’épidémie de choléra

cholera epidemic
© ACDI-CIDA / Photo : Jean-François Leblanc  

Au 31 décembre 2010, la contribution du Canada à la lutte contre l’épidémie de choléra en Haïti s’élevait à 7 millions de dollars versés par l’ACDI par l’entremise de cinq partenaires d’expérience – Oxfam Québec, l’UNICEF, l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Vision mondiale et Médecins du Monde Canada. Ce soutien permet d’apporter des soins urgents afin de traiter et de contenir l’épidémie de choléra.

Améliorer la qualité de vie des Haïtiens en appuyant les réformes

Par sa participation à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et par l’entremise du Groupe de travail sur la stabilisation et la reconstruction (GTSR) d’Affaires étrangères et Commerce international Canada, notre pays continue de jouer un rôle important dans les efforts déployés à l’échelle internationale afin de rétablir la sécurité et la stabilité et de soutenir la reconstruction à long terme.

Le Canada a continué d'apporter son aide

  • en augmentant le nombre total d’agents du Service correctionnel du Canada pouvant être déployés auprès de la Mission des Nations Unies en Haïti de 10 à un maximum de 25, et le nombre de policiers canadiens d’au plus 100 à un maximum de 150;
  • en fournissant 100 véhicules de patrouille ainsi que des services d’entretien du parc à la Police nationale d’Haïti pour assurer qu’elle soit en mesure d’appréhender les criminels et de répondre aux situations d’urgence;
  • en agrandissant les installations de formation de la Police nationale d’Haïti grâce à des salles de classe mobiles, afin de lui permettre d’être en mesure de former davantage de policiers.

Aider Haïti à favoriser la croissance et à réduire la pauvreté en améliorant la perception de recettes douanières

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) dirige le projet de soutien à la mobilisation de recettes douanières de 18,6 millions de dollars de l’ACDI en Haïti, auquel participent également l’Agence du revenu du Canada et la Banque interaméricaine de développement. Les recettes douanières représentant 70 p.100 du revenu national d’Haïti, le savoir-faire canadien aidera Haïti à réaliser les objectifs et les initiatives définis dans sa stratégie nationale de croissance et de réduction de la pauvreté.

Pied de page

Date de modification :
2013-03-12