Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

HongKong.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Cérémonie commémorative canadienne 2014 - Discours du Consul général du Canada

Estimés anciens combattants, distingués invités, chers amis

C’est véritablement un honneur de se retrouver de nouveau devant vous ici en ce lieu sacré.

Il y aura 73 ans demain, les fils et les filles du canada ont pris fièrement leur place aux côtés de leurs alliés chinois et du commonwealth, combattant vaillamment  pour défendre Hong Kong.

Nous nous souvenons tous que, le 8 décembre 1941, les troupes canadiennes ont livré ici la première bataille de la seconde guerre mondiale de notre pays.

Trois ans et huit mois plus tard, certains de ces courageux soldats canadiens, malheureusement pas tous, comptaient parmi les derniers combattants canadiens à finalement rentrer au pays.

En automne 1941 nos troupes canadiennes – qui venaient tout juste d’arriver à hong kong trois semaines plus tôt – étaient organisées en deux bataillons:

Le Winnipeg Grenadiers du Manitoba et le Royal Rifles of Canada en provenance du Québec.

Ces deux bataillons se virent attribuer le nom de « force c».

Pour la plupart de jeunes hommes à peine entrés dans l’âge adulte et maintenant engagés dans une expédition qui allait bouleverser leur vie.

Bien que confrontés à un adversaire jouissant d’une supériorité écrasante tant sur le plan du nombre que des munitions et de la formation, nos soldats canadiens et leurs camarades des forces alliées ont combattu avec l’énergie du désespoir pendant dix-sept jours et demi, faisant preuve d’un courage extraordinaire dans des conditions on ne peut plus défavorables.      

Lorsqu’ils ne purent plus lutter, le gouverneur britannique rendit finalement les armes, marquant le jour le plus sombre dans l’histoire de Hong Kong.

Mais, comme nous le savons tous, cette reddition ne mit pas fin à leurs souffrances.

Dans les camps de prisonniers de guerre de north point et de sham shui po, ou des camps au japon, les soldats canadiens et bien d’autres  furent confrontés à des conditions horribles.

La mémoire de 283 soldats canadiens tombés au combat lors de la bataille de Hong Kong est commémorée ici, près de cette croix du sacrifice.

20 autres de nos soldats sont enterrés au cimetière militaire Stanley dans la partie méridionale de cette magnifique île.

Tous –  peu importe qu’ils aient péri sur le champ de bataille ou succombé aux conditions horribles qui régnaient dans les camps  –  ont courageusement donné leur vie pour que chacun de nous puisse être ici aujourd’hui.

A cet égard, je vous encourage à prendre le temps  aujourd’hui – comme je l’ai fait tant de fois auparavant –  et de lire les pierres tombales.  – tous sont membres d’une génération perdue.

C’est dans cet esprit que nous, les vivants, ne devons jamais permettre au temps de diminuer la signification de ce qui s’est passé ici et dans d’autres théâtres de guerre de triste mémoire à travers les années .

Quelle que soit leur place dans l’histoire, il est impératif que nous – qui jouissons des fruits durement acquis de la liberté –  nous souvenions de ces luttes passées comme nous le faisons chaque année depuis 1947.

Ceux parmi vous qui se joignent à nous pour cette cérémonie très spéciale depuis plusieurs années se souviendront d’individus 

Comme le sergent-major de compagnie John Osborn des Winnipeg Grenadiers.

On se souviendra de lui pour son dernier acte de bravoure lorsqu’il fut tué instantanément après s’être jeté sur une grenade sur le point d’exploser pour sauver la vie des soldats qui l’accompagnaient.

La croix de victoria a été décernée au sergent-major John Osborn à titre posthume en reconnaissance de ce geste héroïque. 

Il y a d’autres héros canadiens, comme le brigadier John K. Lawson, dont les dernières paroles furent «l’ennemi est partout autour de nous, je sors l’affronter».

En mémoire de John Lawson et John Osborn, mes collègues et moi avons nommé deux salles de conférence dans les nouveaux locaux de notre consulat général en l’honneur de chacun d’eux.

Mais il ne s’agit là que de deux des innombrables gestes héroïques posés par les hommes et les femmes qui ont défendu Hong Kong en 1941.

Aujourd’hui, comme par les années passées, nous promettons de nous souvenir à nouveau de tous ceux qui ont combattu ici, ainsi que de ceux qui ont combattu durant « la grande guerre » et lors de batailles subséquentes dans d’autres parties du monde, le plus récemment en Afghanistan

Comme plusieurs d’entre vous le savent, le 11 novembre 2014 fut particulièrement émouvant au canada

Alors que nous nous sommes souvenus des meurtres ignobles du caporal Nathan Cirillo à Ottawa et de l’adjudant Patrice Vincent à Saint-Jean-sur-Richelieu. 

Nous avons également commémoré le 100e anniversaire du début de la première guerre mondiale.

Les hommes et les femmes qui ont combattu lors de ces campagnes, qui ont défendu hong kong, l’ont fait pour protéger notre liberté et les valeurs que nous chérissons.

Comme le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, l’a exprimé avec tant d’éloquence dans son discours du jour du souvenir de cette année, prononcé au monument commémoratif de guerre du Canada, et je cite

 « nous sommes des gens de paix, de respect, de tolérance, de bonté et d’honneur. Ces qualités animent notre conscience nationale parce qu’elles nous sont si précieuses. Elles nous sont accessibles parce que ceux et celles à qui nous rendons hommage aujourd’hui étaient prêts  à mourir pour les préserver.

Mais nous sommes ici aujourd’hui, et ici nous demeurerons: inébranlables dans nos convictions; forts du souvenir de ceux et celles qui ont tant sacrifié. Et alors que nous inaugurons à nouveau ce monument, nous nous réengageons à perpétuellement préserver la paix et la liberté – l’âme de notre nation.

Nous nous souviendrons d’eux. »         

Merci 

 

 

Pied de page

Date de modification :
2014-12-23