Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

HongKong.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Notre bureau
  4. >
  5. Salle des médias

Cérémonie commémorative canadienne 2015 – Discours du Consul général du Canada

Estimés anciens combattants et membres de leurs familles, secrétaire adjoint Lo, directeur-général Li, distingués invités, chers amis:

It is a privilege to have you in Hong Kong to pay tribute to the memory of Canadian soldiers who showed so much courage during the Battle of Hong Kong in 1941.

The Sai Wan site highlights the importance of the ties between Canada and Hong Kong.

The Sai Wan Memorial, standing at the entrance of the cemetery, honours the members of the ground forces who died defending Hong Kong during the Second World War.

Je suis heureux d’être ici avec vous aujourd’hui, sur ce site empreint de solennité, si magnifiquement entretenu par la Commonwealth War Graves Commission, pour commémorer les Canadiens et les membres des forces alliées qui ont combattu dans la bataille de Hong Kong.

La cérémonie commémorative de cette année revêt une signification particulière, parce que:

  • Elle marque le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale; et bien sûr
  • Le 70e anniversaire de la libération de Hong Kong; et
  • Surtout, parce que nous sommes honorés par la présence de deux anciens combattants qui ont participé à la bataille de Hong Kong: M. Ralph MacLean, ancien combattant canadien venu d’Alberta, où il habite, pour assister à notre cérémonie; et M. Peter Choi, ancien combattant de Hong Kong.

Ces hommes sont nos héros.

Nous sommes également heureux d’accueillir deux groupes très spéciaux:

  • The Hong Kong Veterans Commemorative Association; et
  • The Stanley Internment Camp Reunion-Gathering.

Ils se joignent à nous aujourd’hui, pour honorer la mémoire de leurs proches, qui ont combattu vaillamment pour défendre Hong Kong et vécu de grandes souffrances entre 1941 et 1945.

La bataille de Hong Kong a commencé il y a 74 ans en décembre 1941.

Elle appartient non seulement à l’histoire de Hong Kong, mais fait aussi partie intégrante de l’histoire du Canada.

Comme nous le savons si bien, en novembre 1941, près de 2,000 jeunes soldats canadiens de deux bataillons - les Royal Rifles of Canada du Québec, et les Winnipeg Grenadiers du Manitoba - sont arrivés à Hong Kong pour une nouvelle affectation: le service de garnison dans la colonie britannique de Hong Kong.

Quelques semaines après leur arrivée, le 8 décembre 1941, l’armée japonaise lançait une attaque aérienne et envahissait Hong Kong.

Nos Canadiens et les forces alliées ont fait preuve d’un courage extraordinaire, tenant tête à l’ennemi pendant dix-sept jours et demi avant que le gouverneur britannique ne cède finalement la colonie de Hong Kong le jour de Noël 1941.

Plusieurs soldats canadiens furent plus tard détenus par les militaires japonais et ont enduré des années de mauvais traitements en tant que prisonniers de guerre, souffrant de malnutrition et de maladie.

Au total, plus de 550 soldats canadiens sont morts pour défendre Hong Kong. Les soldats canadiens furent les premiers à se battre lors de la Seconde Guerre mondiale et parmi les derniers soldats à rentrer chez eux.

As we have done every year since 1947, we have gathered here, as a community, to pay tribute and honour these sacrifices.

Nous sommes également ici pour nous souvenir d’un héros de la Deuxième Guerre mondiale des plus inhabituels.

Cette année, nous avons la chance d’avoir un terre-neuve noir nommé Brave Heart, que vous avez sans doute remarqué à la tête de notre cortège, pour honorer la mémoire du sergent Gander.

En novembre 1941, le chien Gander, mascotte des Royal Rifles of Canada, a été déployé à Hong Kong pour accompagner le régiment. Gander n’était pas qu’une mascotte, car il était considéré comme un soldat à part entière avec un devoir à accomplir.

Son dévouement fut vite reconnu et récompensé par une promotion et un nouveau titre: celui de « sergent » Gander.

À deux reprises, le sergent Gander a stoppé la progression de l’ennemi, puis dans un dernier acte de bravoure, sentant le danger qui menaçait un groupe de soldats canadiens blessés soumis au feu nourri de l’ennemi, Gander s’empara d’une grenade lancée près du groupe et l’emporta rapidement loin des soldats canadiens blessés.

Quelques secondes plus tard, la grenade explosait, tuant Gander, qui, par son geste héroïque, sauva la vie de sept soldats canadiens.

Pour sa bravoure, on décerna à Gander la médaille Dickin, communément appelée la «Croix de Victoria» des animaux, à titre posthume. Gander s’est avéré un compagnon fidèle, dont le sacrifice doit aussi être commémoré et honoré.

Les sacrifices ultimes des soldats canadiens (y compris du sergent Gander) au cours de la bataille de Hong Kong marquent un chapitre important dans les liens uniques qui unissent le Canada et Hong Kong et qui continuent de prospérer.

Together, we, Canadians, Hongkongers and friends of all nations, recognize the debt we owe to the fallen soldiers and all our veterans.

Nous nous souvenons également de l’héroïsme des militaires canadiens commémorés ici à Sai Wan et dans d’autres théâtres de guerre, le plus récemment en Afghanistan, qui nous permettent aujourd'hui d’être fiers, de demeurer forts et surtout, d’être libres.

À ceux qui nous ont quittés, vos vies et votre bravoure ne seront jamais oubliées.

Lest we forget.

Nous nous souviendrons d’eux!

Comme je l’ai mentionné plus tôt, nous sommes honorés de compter un ancien combattant canadien, M. Ralph Maclean, venu ici pour partager ses expériences concrètes avec nous.

À l’instar de plusieurs de ses camarades, M. MacLean s’est enrôlé dans les Royal Rifles of Canada à un très jeune âge. M. MacLean n’avait que 19 ans.

M. MacLean, qui a participé à la bataille de Hong Kong, a été fait prisonnier le jour de Noël 1941 et a passé trois ans et huit mois en captivité dans des camps de prisonniers de guerre.

Son héritage est quelque chose dont nous devons tous nous rappeler et ne jamais oublier. En dépit de ses expériences, il a récemment déclaré qu’il serait prêt à se battre de nouveau pour la liberté de la prochaine génération.

M. MacLean, au nom de la communauté canadienne, du gouvernement du Canada et de tout le monde à travers Hong Kong, nous vous honorons du fond de nos cœurs pour votre courage et nous vous remercions très sincèrement d’être des nôtres aujourd’hui.

Sans plus tarder, mesdames et messieurs, M. Ralph MacLean ....

Pied de page

Date de modification :
2015-12-21