Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Hongrie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations entre le Canada et la Bosnie-Herzégovine

Aperçu générale

Depuis l’émergence de la Bosnie-Herzégovine en tant qu’État en 1992, le Canada a joué un rôle important dans son développement, notamment dans les domaines suivants : maintien de la paix, sécurité, reconstruction, réforme institutionnelle, promotion de la bonne gouvernance, primauté du droit et renforcement des institutions de l’État.

Le Canada, qui est toujours présent en Bosnie-Herzégovine, appuie les aspirations du pays à l’intégration euro-atlantique, y compris l’adhésion de celui-ci au Partenariat pour la paix de l'OTAN en 2006 et l’instauration d’un Dialogue intensifié avec l’OTAN en 2008.

En tant que membre du comité directeur du Conseil de mise en œuvre de la paix (en anglais), qui a été créé en vertu de l’Accord de Dayton, le Canada soutient le travail effectué par le haut-représentant Valentin Inzko, qui supervise la mise en œuvre des aspects civils de l’Accord de Dayton sur les questions politiques, économiques et de sécurité.

Le Canada est représenté en Bosnie-Herzégovine par l’ambassade du Canada à Budapest. Au Canada, la Bosnie-Herzégovine est représentée par son ambassade à Ottawa.

Coopération dans les domaines militaire et de la défense

Après la dissolution de l’ancienne Yougoslavie, quelque 40 000 membres des Forces canadiennes ont servi dans la région (dont 23 ont perdu la vie). La mission militaire canadienne en Bosnie-Herzégovine, qui a duré près de 19 ans, s’est terminée en mars 2010. Le Canada offre de la formation au personnel militaire de la Bosnie-Herzégovine par l’intermédiaire du Programme d'aide à l'instruction militaire (PAIM), y compris une formation en méthodologie et en maintien de la paix, ainsi que des cours d’anglais et de français.

Aide canadienne au développement

Depuis 1995, le Canada a affecté plus de 540 millions de dollars canadiens à des projets de développement dans la région, et la Bosnie-Herzégovine était l’un des principaux bénéficiaires de cette aide. Le Canada a joué un rôle important dans des domaines comme le maintien de l'ordre, l'action antimines, les droits de la personne et la liberté des médias. Le Canada gère actuellement le Fonds canadien d'initiatives locales (FCIL) en Bosnie-Herzégovine, qui soutient des projets de développement à petite échelle. Le FCIL, dont la valeur actuelle est estimée à 115 000 dollars (2014-2015), appuie des projets axés sur la lutte contre la corruption et la transparence, les femmes vulnérables et les droits de la personne.

La contribution du Canada au programme antimines en Bosnie-Herzégovine, le pays européen le plus touché par les mines, a été particulièrement importante : depuis 1998, le Canada a versé une contribution de 11 millions de dollars pour le déminage, l'entraînement de chiens détecteurs de mines, les programmes d'aide aux victimes et les Centres d'action antimines du Programme des Nations Unies pour le développement contre les mines qui exercent des activités dans toutes les régions du pays. Parmi les plus récentes contributions du Canada figurent deux projets d’une valeur de 1 million de dollars réalisés en 2012.

Commerce et investissement

Le Canada et la Bosnie-Herzégovine entretiennent des relations commerciales modestes. En 2013, les exportations canadiennes de marchandises vers la Bosnie-Herzégovine se sont chiffrées à 1,8 million de dollars et se composaient principalement de produits textiles, de légumes et de matériel ferroviaire. Cette même année, les importations canadiennes de marchandises en provenance de la Bosnie-Herzégovine ont atteint 15,5 millions de dollars et se composaient principalement de chaussures, de vêtements tissés, de meubles, d’articles de literie et de machines électriques. Bien que Statistique Canada ne possède aucune donnée sur l’investissement direct du Canada en Bosnie-Herzégovine, plusieurs entreprises canadiennes y mènent des activités, notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la construction et de l’ingénierie, de la défense, de l’énergie et des TIC. 

Dernière mise-à-jour : Décembre 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2016-03-24