Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

inde.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada-Inde

En Inde, le Canada est représenté par le haut-commissariat du Canada à New Delhi. Le Canada compte également deux consulats généraux à Chandigarh et Mumbai, un consulat à Chennai et des bureaux commerciaux à Ahmedabad, Bangalore, Hyderabad et Kolkata.

L’Inde est représentée au Canada par un haut-commissariat à Ottawa et par des consulats à Toronto et Vancouver.

Le Canada et l’Inde entretiennent des relations bilatérales de longue date, lesquelles se fondent sur une tradition commune de démocratie et de pluralisme et sur de solides liens interpersonnels entre les peuples des deux pays. On compte au Canada plus d’un million de Canadiens d’origine indienne. L’approfondissement de ces relations bilatérales résulte d’un large éventail d’accords conclus entre les deux pays et de l’engagement pris par les premiers ministres Singh et Harper d’augmenter le commerce bilatéral annuel pour qu’il atteigne 15 milliards de dollars d’ici 2015. Les priorités du Canada en Inde touchent des domaines comme l’infrastructure, l’énergie, l’agroalimentaire, l’éducation, la science et la technologie. Le Canada considère l’Inde comme un important pays source d’immigration.

Le premier ministre Stephen Harper a effectué une visite d’État en Inde, du 4 au 9 novembre, sa plus longue visite à l’étranger depuis son élection à ce titre en 2006. Durant la visite, il a signé les ententes suivantes : l’Accord sur la sécurité sociale Canada-Inde, le protocole d’entente sur la coopération dans le secteur des technologies de l’information et des communications et de l’électronique, et le protocole d’entente entre l’Université York et l’Organisation de recherche et de développement en matière de défense de l’Inde. Les annonces suivantes ont également été faites : ententes administratives relatives à un accord de coopération nucléaire; institutionnalisation des dialogues stratégiques annuels entre les ministres des Affaires étrangères, du Commerce et de l’Énergie des deux pays et entre les bureaux des conseillers en matière de sécurité nationale; amélioration du bureau commercial à Bangalore pour le transformer en consulat; mise à jour de l’Accord sur le transport aérien; et les noms des gagnants du concours qui vise à créer le Centre d’excellence en recherche Canada-Inde.

Commerce et investissement

Selon Statistique Canada, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et l’Inde a atteint environ 5,2 milliards $CAN en 2011, en hausse de 23,4 % par rapport à 2010.

En 2011, le Canada a exporté vers l’Inde pour 2,6 milliards $ de marchandises (une augmentation de 27,7 % par rapport à 2010) et en a importé pour 2,5 milliards $ (une hausse de 19,3 % par rapport à 2010).

Le Canada exporte principalement vers l’Inde des légumes (essentiellement des pois et des lentilles), des engrais, du papier et du carton, des machines, de la pâte de bois, des pierres précieuses, du fer et de l’acier. Il importe surtout de ce pays des produits chimiques organiques, des pierres et des métaux précieux, des vêtements tricotés et tissés, des machines, du fer et de l’acier.

Commerce bilatéral entre le Canada et l’Inde 2005-2011

[Données en milliards $ CAN]

 2005200620072008200920102011
Importations du Canadaen provenance de l’Inde 1,791,921,982,22,02,122,5
Exportations du Canada
vers l’Inde
1,091,681,792,422,142,152,6
Total2,873,593,774,624,144,275,1

[Source : Statistique Canada]

Investissement direct entre le Canada et l’Inde

En 2011, le stock d’investissement direct entre le Canada et l’Inde a atteint 5 milliards $ CAN.

[Données en millions $ CAN]

 2005200620072008200920102011
Investissement direct
du Canada en Inde
319677506667520676587
Investissement direct del’Inde au Canada1712111 9886 5146 2174 3644 386
Total4908882 4947 1816 7375 0404 983

[Source : Statistique Canada]

Science et technologie

Le Canada et l’Inde signaient en 2005 l’Accord de coopération scientifique et technologique entre les deux pays destiné à encourager la collaboration bilatérale en matière de science et technologie (S-T). Cet accord, qui a été officiellement ratifié en 2008, est appuyé par le Comité mixte Canada-Inde chargé de la coopération scientifique et technologique.

Durant la visite d’État en Inde du premier ministre Harper en novembre 2012, son homologue indien et lui ont confié au Comité mixte S-T la tâche d’élaborer un plan d’action destiné à solidifier les relations bilatérales en matière de S-T, en encourageant la recherche de base, en facilitant les échanges entre les gens des milieux universitaire et industriel et en accélérant la commercialisation des technologies.

Le premier ministre Harper a également annoncé que le Centre Inde-Canada pour les partenariats multidisciplinaires innovateurs qui accélèrent la transformation et la durabilité des collectivités (IC-IMPACTS) est sorti gagnant du concours qui a été lancé dans le cadre de l’initiative du Centre d’excellence en recherche Canada-Inde résultant du Budget 2011.

De 2007 à 2012, un financement conjoint du Canada et de l’Inde a permis d’appuyer huit projets bilatéraux de haut calibre en matière de recherche et développement dans des secteurs prioritaires tels que les technologies environnementales durables, les technologies de l’information et des communications (TIC) et la biotechnologie.

Sécurité

Le Canada et l’Inde entretiennent un dialogue régulier sur des enjeux stratégiques mondiaux et de sécurité régionale d’intérêt commun, au moyen du Dialogue annuel Canada-Inde sur les enjeux stratégiques et de réunions régulières du Groupe de travail mixte Canada-Inde sur la lutte antiterroriste, ainsi que des consultations annuelles de politique étrangère. Les dialogues nouvellement établis entre les bureaux des ministres des Affaires étrangères et des conseillers en matière de sécurité nationale faciliteront les échanges dans ce secteur.

Environnement et énergie

Les deux pays ont mis en place le Forum Canada-Inde pour la collaboration sur l'environnement afin d’accroître l’échange des technologies et du savoir sur les questions clés en matière d’environnement. Le Canada et l'Inde ont aussi lancé le Forum Canada-Inde sur l'énergie à la suite de la signature du Protocole d'entente sur l'énergie signé en novembre 2009.

Le Canada et l’Inde dans les enceintes multilatérales

Le Canada et l’Inde font également preuve d’un solide partenariat face à divers enjeux régionaux et internationaux. Nos deux pays dialoguent régulièrement pour discuter de notre volonté commune de trouver une solution aux difficultés liées à la paix et la sécurité mondiales. L’été dernier, à Tokyo, le Canada et l’Inde se sont joints à plus de 60 pays et 25 organismes internationaux pour s’engager à aider l’Afghanistan à devenir un pays plus stable, plus sûr et plus démocratique. En tant que membres du Commonwealth, nos deux pays cherchent à promouvoir la démocratie et le respect des droits de la personne et de la primauté du droit, et coopèrent régulièrement dans le cadre d’initiatives de l’ONU. Nous avons en outre développé un partenariat au sein du G20, en coprésidant deux importants groupes de travail depuis 2008, l’un sur le cadre pour une croissance forte, durable et équilibrée et l’autre, sur le renforcement d’une saine réglementation et de la transparence.

Immigration et visas

À l’heure actuelle, l’Inde est la troisième source d’immigrants au Canada, à telle enseigne que le nombre de Canadiens d’origine indienne, estimé à plus de 1 million, augmente rapidement.

Récemment, des processus ont été mis en place afin d’accélérer le traitement des visas pour les voyageurs d’affaires et les étudiants qui présentent une demande d’admission dans certains établissements collégiaux et universitaires subventionnés par l’État au Canada. Plus de 99 p. 100 des demandes présentées dans le cadre du Programme de facilitation des affaires sont approuvées, la plupart dans un délai de deux jours ouvrables. En raison, en partie, du Programme des partenaires étudiants, l’Inde était la deuxième source d’étudiants souhaitant faire des études au Canada en 2011; 12 210 permis d’étude ont été délivrés, soit quatre fois plus qu’en 2007. Afin de réduire la fréquence à laquelle les grands voyageurs doivent présenter une demande de visas, la validité maximale du visa de résident temporaire est passée de cinq à dix ans (à condition que le passeport soit valide). Un nouveau super visa pour les parents et les grands‑parents qui répondent aux critères permet d’effectuer des visites pendant une période maximale de deux ans sans avoir à demander un renouvellement.

Participation des intervenants

À l’appui des relations croissantes qu’entretient le Canada avec l’Inde, le gouvernement du Canada s’engage à consulter régulièrement tous les intervenants canadiens : provinces et territoires; municipalités; organisations non gouvernementales; secteur privé; société civile et population canadienne.

Visites de haut niveau

Le nombre élevé de visites de ministres, de députés, de premiers ministres, de représentants du milieu universitaire et de délégations commerciales qui ont eu lieu au cours des trois dernières années témoignent de l’importance des relations qui unissent le Canada et l’Inde.

Durant sa visite en Inde, en novembre 2012, le premier ministre Harper était accompagné du ministre du Commerce international Ed Fast, du ministre d’État Tim Uppal, du ministre d’État Bal Gosal, du secrétaire parlementaire Deepak Obhrai, des députés Devinder Shory, Kyle Seebeck et Parm Gill, et des sénateurs Asha Seth et Tobias Envergas Jr., ainsi que d’une nombreuse délégation des milieux culturel et des affaires. D’autres visites en Inde ont été effectuées au cours des six derniers mois de 2012, notamment celles du greffier du Conseil privé Wayne Wouters, du 22 au 26 octobre; du ministre des Ressources naturelles Joe Oliver, du 8 au 12 octobre; et du ministre des Affaires étrangères John Baird, du 10 au 12 septembre. Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration Jason Kenney a fait une visite en Inde du 7 au 12 janvier 2013.

Aide au développement

Après 55 ans de programme bilatéral en Inde d'un total de 2,39 milliards $ CAN, le programme canadien d'assistance bilatérale au développement s'est achevé en 2006 à la suite d'un changement de la politique du gouvernement indien en ce qui concerne l'aide. Cependant, Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) continue de fournir une assistance à l'Inde par le biais de partenariats entre ONG indiennes et canadiennes et de programmes multilatéraux. De surcroît, le Haut-commissariat du Canada à New Delhi gère le Fonds canadien pour les initiatives locales, qui soutient des projets locaux en Inde centrés sur l'égalité des sexes, les droits de l'homme et la bonne gouvernance. Pour de plus amples détails, consulter le lien « Developpement Cooperation » (« Coopération pour le développement ») sur la gauche de cette page.

Fonds canadien d'initiatives locales
 
Depuis plus de trente ans, le Canada finance des projets d’aide au développement modestes dans des pays en développement par l’intermédiaire du Fonds canadien d'initiatives locales (FCIL). Le FCIL est un programme qui soutient des petits projets proposés et mis en œuvre par des ONG locales et d’autres organismes communautaires comme les conseils de village, les coopératives et les groupes de femmes. Il permet au Canada de répondre aux besoins locaux en travaillant au niveau communautaire. Fait tout aussi important, le FCIL permet de renforcer les relations du Canada avec la société civile et les collectivités locales et de créer des réseaux de contacts partout dans le monde. Le personnel de la mission canadienne se réjouit à l’idée de travailler avec vous à mettre en place une initiative à laquelle vous devrez peut-être participer dans le cadre du développement de votre collectivité.

Janvier 2013


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-01-16