Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Indonésie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

La jeunesse indonésienne discute des droits de la personne


Le conseiller Jonathan Yendall a ouvert la Conférence sur les droits de la jeunesse.
   

Inayah Wahid, fille de l’ancien président indonésien Abdurrahman Wahid, mène une discussion sur la liberté de religion.
   

Une fresque sur les droits de l’homme est exposée lors de la clôture de la conférence.
   

Un lycéen partage son expérience personnelle lors d’une discussion sur les droits humains et la lutte contre la violence à Jakarta.
   

La Campagne de promotion des droits humains à l’intention des jeunes est un projet conjoint de l’Ambassade du Canada et de la Commission des disparus et des victimes de violence (KontraS), une ONG locale de défense des droits de la personne. Le projet aide les jeunes à mieux comprendre les liens entre les droits de la personne et les questions sociales, politiques et culturelles.

La première phase de la campagne consistait en une conférence sur les droits de la jeunesse qui a eu lieu à l’Auditorium de la Bibliothèque nationale à Jakarta le 22 décembre 2012 sous le thème général de «la promotion des droits et la célébration des diversités». La conférence a débuté par une séance plénière marquée d’allocutions prononcées par le conseiller politique Jonathan Yendall, le coordonnateur de KontraS Haris Azhar, et le président adjoint du bureau de l’ombudsman de l’Indonésie Azlaini Agus. La conférence a abordé 10 sujets différents allant de la liberté de religion aux droits des LGBT, à la liberté d’expression et à l’environnement. Les discussions ont été très animées puisque les participants souhaitaient profiter de la présence des conférenciers pour accroître leurs connaissances. L’une des conférencières était Inayah Wahid, fille du regretté président indonésien Abdurrahman Wahid, qui a invité les jeunes participants à se montrer plus tolérants envers leurs camarades qui pratiquent d’autres religions.

La conférence comportait également un volet artistique. Plusieurs jeunes artistes de rue ont peint des fresques ayant pour thème les droits de la personne qui ont été affichées lors de la session de clôture. Au total, plus de 225 jeunes ont bravé la forte pluie pour assister à la conférence.

Le deuxième volet du projet consistait en une tournée des écoles et des campus. La première discussion a eu lieu à l’Université Parahyangan à Bandung le 31 janvier. Les 70 étudiants présents ont participé à une discussion animée sur les droits politiques, une question qui suscite un grand intérêt puisque des élections générales auront lieu en Indonésie en 2014. La deuxième discussion a eu lieu au lycée islamique Asy-Syafi'iyah 01 à Jakarta le 18 février. Axée sur «les droits humains et la lutte contre la violence», la discussion a mis en relief la recrudescence de la violence chez les élèves du secondaire à Jakarta. Au cours de la discussion, certains étudiants ont également partagé leurs experiences concernant des actes de violence commis par leurs amis à l’école. Un court-métrage intitulé «Humans love Humans and the History of Human Rights» a également été projeté à cette occasion pour permettre aux étudiants de se familiariser aux valeurs des droits humains et aux principes de non-violence. La dernière discussion a eu lieu à l’Université nationale à Jakarta le 25 février et a permis aux étudiants universitaires de mieux comprendre l’importance de respecter et de reconnaître le processus démocratique et les droits de la personne.         

Pied de page

Date de modification :
2013-05-16