Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Israel.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada–Israël

Le Canada a reconnu l’État d’Israël dès sa fondation en 1948, et les deux pays ont établi des relations diplomatiques officielles le 11 mai 1949.

En Israël, le Canada est représenté par l'ambassade du Canada à Tel Aviv.

Israël est représenté au Canada par une ambassade à Ottawa. Israël compte également des consulats à Montréal et à Toronto.

Le Canada et Israël jouissent de solides relations bilatérales multidimensionnelles marquées par des liens politiques, économiques, sociaux et culturels étroits. L’appui à Israël, surtout pour son droit à vivre dans la paix et la sécurité avec ses voisins, est au cœur de la politique sur le Moyen-Orient du Canada depuis 1948. La relation s’est resserrée ces dernières années, comme on le constate en raison de la coopération accrue dans plusieurs domaines, y compris la sécurité publique, la défense, le commerce et l’investissement et des visites ministérielles plus fréquentes. Le Canada et Israël célébraient 60 ans de relations diplomatiques le 11 mai 2009. En cette occasion, le premier ministre Stephen Harper a indiqué ce qui suit : « Le dynamisme de leurs communautés communes forme la pierre angulaire des relations entre le Canada et Israël. Nous nous réjouissons à l'idée de poursuivre ces relations pendant encore 60 ans et bien au-delà. »

L'une des forces sous-jacentes aux relations bilatérales israélo-canadiennes réside dans les nombreux liens entre les gens. Environ 20 000 citoyens canadiens vivent en Israël et de nombreux autres ont de la famille dans ce pays. La communauté juive au Canada, laquelle comprend environ 350 000 membres, constitue un pont important entre le Canada et Israël. Ces liens informels donnent lieu à une coopération substantielle entre nos deux pays dans le secteur des affaires, de la philanthropie et du tourisme.

Faisant preuve de l’importance qu’accorde le Canada à la relation, le premier ministre Stephen Harper s’est rendu en Israël en janvier 2014, accompagné d’une délégation de 6 ministres, des chefs d’entreprises canadiennes et de nombreux membres éminents de la communauté juive canadienne. Au cours de sa visite en Israël, le premier ministre Harper est devenu le premier chef d’État canadien en exercice à prendre la parole devant le (Parlement) Knesset.

Un important élément livrable de la visite a été la signature du Protocole d'entente du partenariat stratégique Canada-Israël, qui vise à renforcer et consolider les relations bilatérales dans plusieurs domaines, notamment l’énergie, la sécurité, l’aide internationale et le développement, l’innovation, la promotion des droits de l’homme dans le monde – et renforcer les arrangements en vigueur. Présentement, le Canada et Israël visent surtout l’amélioration des relations commerciales et économiques entre les deux pays.

Un an après cette visite historique, soit en janvier 2015, le ministre des Affaires étrangères de l’époque, John Baird, s’est rendu en Israël, où lui et son homologue, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, ont signé une Déclaration conjointe de solidarité et d’amitié pour réaffirmer l’engagement du Canada et d’Israël à répondre aux objectifs ainsi qu’il est fait mention dans le Partenariat stratégique. En plus, les deux ministres ont signé :

La ministre des Transports Lisa Raitt a également visité Israël en janvier 2015, alors qu’elle a signé une Déclaration d’intention sur la sûreté aérienne, l’Accord Canada-Israël sur le transport aérien, ainsi qu’un Protocole d’entente sur le transport avec M. Yisrael Katz, le ministre des Transports et de la Sécurité routière d’Israël.

Du côté d’Israël, le premier ministre Benyamin Netanyahou a rendu une visite officielle au Canada en mars 2012, le président de l’époque Shimon Peres en mai 2012, le ministre de l’Intelligence et des Affaires stratégiques Yval Steinitz en Octobre 2013, et le ministre de la Défense Moshe Ya’alon en novembre 2013.

Divers accords bilatéraux viennent appuyer les relations commerciales du Canada avec Israël. Citons notamment l’Accord Canada-Israël sur le transport aérien (2015), le renouvellement et le financement d’un Accord sur la science et la technologie, la Convention de double imposition (1977), et le Protocole d’entente entre l’Agence spatiale canadienne et l’Agence spatiale israélienne sur la coopération spatiale (mars 2005),

Israël est un partenaire économique important pour le Canada dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, avec une gamme complète de possibilités commerciales, notamment le commerce, l'investissement, la science et la technologie et l'innovation. L'Accord de libre-échange Canada-Israël (ALÉCI), en vigueur depuis 1997, a triplé la valeur du commerce des marchandises entre nos pays à 1,5 milliard de $CA en 2014. Le 21 janvier 2014, le premier ministre Harper et le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou ont annoncé le lancement de négociations visant à moderniser et à élargir l'Accord de libre-échange Canada-Israël (ALÉCI), et celles-ci sont en cours.

Un élément clé de la relation commerciale est la collaboration dans le domaine de la science, de la technologie et de l'innovation (STI).  Les relations bilatérales en matière de STI sont solides et fondées sur une collaboration étroite qui existe depuis longue date pour financer conjointement la recherche industrielle et fondamentale. Présentement, un certain nombre d’organisations gouvernementales canadiennes et les provinces de l’Ontario et de la Saskatchewan financent la recherche et le développement coopératifs avec Israël, et la Nouvelle-Écosse a récemment créé un programme pour renforcer les partenariats de R.-D. avec Israël. Le MAÉCD est responsable pour l’Accord Canada-Israël sur la recherche et le développement industriels, qui engage les deux parties à fournir des contributions annuelles à hauteur d’un million de dollars chacune pour la recherche et le développement industriels avec Israël. Ce financement est géré par une entité non liée, la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels.

Les principales exportations de marchandises du Canada à destination d’Israël en  2014 (évaluées à 449 millions de dollars) étaient des aéronefs, de la machinerie électrique, du papier et du papier cartonné, des pierres et du métal précieux, des céréales et des substances végétales. Les principales importations de marchandises (évaluées à 1,1 milliard de dollars) en provenance d’Israël étaient des produits pharmaceutiques, des machines et équipements électriques, des pierres et du métal précieux, de la machinerie, des matières plastiques, des produits chimiques, et des instruments scientifiques et de précision.

Israël offre un environnement propice à l’investissement. Les investisseurs étrangers apprécient surtout l’égalité de traitement avec les ressortissants nationaux, bien que l’investissement étranger soit restreint dans certains secteurs (dont la défense) et nécessite une approbation du gouvernement dans d’autres secteurs (tels les services bancaires et les assurances). Israël est doté d’une solide infrastructure, d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et tire profit de ses Accords de zones industrielles qualifiées avec la Jordanie et l’Égypte.

Exportation et développement Canada (EDC) offre tous ses produits et ses services (assurance, financement et cautionnement) en Israël. Enfin, trois agences internationales de notation accordent à Israël une cote de solvabilité élevée pour l’investissement.

Le Canada et Israël comptent actuellement un certain nombre d'accords bilatéraux, y compris un concernant la Production cinématographique et magnétoscopique et un sur l’Entraide juridique. Il existe également un certain nombre d’ententes infranationales entre Israël et certaines provinces, y compris le Manitoba et l’Ontario.

Mars 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder à ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2015-03-31