Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

jamaique.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Les relations Canada – Jamaïque

Le Canada a établi des relations diplomatiques officielles et a ouvert un haut-commissariat à Kingston lorsque la Jamaïque a accédé à l'indépendance en 1962. Le 6 août 2012 sera célébré le 50e anniversaire de l'indépendance de la Jamaïque; cette année souligne également le 50anniversaire des relations diplomatiques Canada—Jamaïque.

Le 4 mars 1963, Graham McInnes est devenu le premier haut-commissaire du Canada en Jamaïque. En Jamaïque, le Canada est représenté par le haut-commissariat du Canada à Kingston. La Jamaïque est représentée au Canada par le haut-commissariat de la Jamaïque à Ottawa. Elle a également des consulats à Toronto, à Winnipeg, à Edmonton et à Victoria.

Les relations bilatérales entre le Canada et la Jamaïque sont étroites et de longue date, englobant la coopération à l’échelle hémisphérique et internationale, la coopération en matière de sécurité et de défense, le commerce et l'investissement, l'aide publique au développement ainsi que le tourisme. À cela s'ajoute la présence d'une importante communauté d'origine jamaïcaine au Canada, estimée à 300 000 personnes. Les deux pays coopèrent également au sein du Commonwealth, de l’Organisation des Nations Unies et de l’Organisation des États américains.

Le Canada et la Communauté des Caraïbes (CARICOM), dont la Jamaïque est membre, mènent des pourparlers en vue de conclure un accord commercial avantageux pour toutes les parties, qui procurera d’importants avantages économiques tout en tenant compte des contraintes de capacité et des points sensibles de la région.

Les Forces canadiennes entretiennent depuis 45 ans une relation productive avec la Force de défense jamaïcaine (FDJ). Le Canada et la Jamaïque ont signé un protocole d’entente en 2012 pour établir un centre de soutien opérationnel aux Forces canadiennes en Jamaïque. Le Canada a aidé la Jamaïque dans la construction et la mise sur pied de l’École de l'armée de l'air jamaïcaine. Celle-ci fournira de la formation sur le pilotage d'hélicoptères et d'aéronefs à voilure fixe pour les pilotes de la région des Caraïbes. D’août à novembre 2011, le Canada a déployé trois hélicoptères militaires et des équipages d’aéronef à destination de la Jamaïque pour appuyer les opérations de la FDJ afin de mener de la formation en recherche et sauvetage. La coopération en matière de défense touche également l’instruction préalable au déploiement destinée aux ingénieurs des Forces canadiennes alors qu’ils aident la FDJ à améliorer son infrastructure de sécurité.

Le Canada est aussi un partenaire international important de la Jamaïque face à la lutte contre la criminalité et la violence. La Jamaïque a obtenu l’aide du Canada par l’intermédiaire du Programme d’aide au renforcement des capacités de lutte contre la criminalité (le PARCLC)  et le Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes (le PARCA ). Le Canada a offert une aide à la formation sur le fonctionnement des polygraphes, la cybersécurité, la sécurité aux frontières maritimes et les techniques de lutte contre le blanchiment dargent.

La Jamaïque participe au Programme des travailleurs agricoles saisonniers (PTAS). Ce programme canadien de mobilité de la main-d’œuvre voit environ 6 000 travailleurs de la Jamaïque débarquer au Canada chaque année pour répondre aux besoins temporaires saisonniers des producteurs agricoles canadiens.

Le Canada et la Jamaïque continuent d’augmenter la coopération universitaire grâce à de multiples programmes de bourses d’études. Depuis 2007, 143 étudiants jamaïcains ont obtenu des bourses pour étudier au Canada.

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) maintien le programme bilatéral d’aide au développement en Jamaïque. MAECD n’a pas de programme d’aide au développement bilatérale ou interpays en Jamaïque, mais elle offre un important programme à la région antillaise par le biais de ses pays cibles. Le programme de MAECD échelonné sur quatre ans et bénéficiant d’un budget de 17,2 millions de dollars, Action juridique pour la transformation sociale (JUST), a été lancé en décembre 2011. De plus, la Jamaïque bénéficie d’une contribution de 5 millions de dollars de MAECD visant à appuyer les pratiques agricoles durables permettant d’offrir des serres plus durables et résistantes aux ouragans et d’améliorer la gestion environnementale des pêches à petite échelle. La Jamaïque, avec les autres pays de la Caricom, continue de bénéficier d’une participation au programme de développement régional de 600 millions de dollars, échelonnés sur douze ans, annoncé en 2007. 

En termes de relations commerciales, en 2011 la Jamaïque était le troisième plus important marché d’exportation de marchandises du Canada parmi les pays de la Caricom (après Trinité-et-Tobago et les Bahamas). Le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et la Jamaïque est passé de 291,9 millions de dollars en 2010 à 386,3 millions de dollars en 2011. Les exportations de marchandises du Canada à destination de la Jamaïque en 2011 totalisaient 112,1 millions de dollars (une diminution de 13,7 % comparativement aux niveaux enregistrés en 2010) et se composaient principalement de viandes, d’appareils électriques et autres, de poissons, de produits pharmaceutiques, de céréales, de papier et de carton, ainsi que de matières plastiques. Les importations canadiennes en provenance de la Jamaïque se situaient à hauteur de 274,1 millions de dollars (une hausse de 69 % par rapport à 2010).

Août 2012


* Veuillez prendre note: Pour visualiser un document en format PDF, vous aurez besoin du logiciel Acrobat Reader d’Adobe, offert gratuitement, ou d’un autre logiciel capable de visualiser des documents en format PDF. Nous offrons également une version accessible d’AcrobatReader, qui comprend un support pour les lecteurs écrans. À l’inverse, vous pouvez convertir un document en format PDF en format HTML ou ASCII en utilisant l’un des services de conversion d’Adobe (en anglais seulement).

Pied de page

Date de modification :
2014-01-16