Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Jordanie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada-Jordanie

En Jordanie, le Canada est représenté par l’ambassade du Canada à Amman.

La Jordanie est représentée au Canada par une ambassade à Ottawa.

Le Canada et la Jordanie entretiennent des relations bilatérales solides, fondées sur des valeurs et des intérêts communs ainsi que sur les liens interpersonnels de leurs citoyens. La Jordanie a toujours joué un rôle de premier plan dans la promotion de la paix au Moyen-Orient, de même que pour mettre un terme au conflit Israelo-Arabe. Grâce à sa politique étrangère constructive, dans tous les dossiers régionaux de haute importance, ce pays arabe modéré est un partenaire naturel du Canada et un interlocuteur efficace entre le monde arabe et le monde occidental. La politique progressiste de la Jordanie englobe des domaines d'intérêts communs, tels que le commerce, les mines antipersonnel, les opérations de maintien de la paix (la Jordanie se situe au septième rang des plus grands contributeurs de troupes, avec des contingents notamment en Haïti et en Afghanistan) ainsi que la protection des civils dans les conflits armés et la dénonciation de toute forme de terrorisme.

Aux termes d’une visite au Canada du Roi Abdullah en 2007, un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) ainsi qu’un nouvel Accord sur le transport aérien ont été annoncés. L’APIE est entré en vigueur en 2009, la même année où l’Accord de libre-échange Canada-Jordanie (ALÉCJ) et  un Accord de coopération nucléaire ont été signés.

L’Accord de libre-échange (ALÉ) entre le Canada et la Jordanie est entré en vigueur le 1er octobre 2012 et il s’agit du premier ALÉ du Canada avec un pays arabe. L’ALÉ donne aux Canadiens l’accès à de nouveaux marchés, clients et partenariats, et crée de solides chaines d’approvisionnement et de production. L’ALÉ a supprimé des droits de douane – qui pouvaient s’élever  jusqu’à 30 % – sur plus de 99 % des présentes exportations canadiennes vers la Jordanie et les droits de douane sur une petite partie d’autres produits seront éliminés dans les trois à cinq ans

Le commerce bilatéral Canada-Jordanie est modeste mais on observe une tendance générale à la hausse.  Les exportations canadiennes vers la Jordanie ont plus que doublé au cours des 10 dernières années.  Pour cette même période, les importations, elles, ont plus que triplé. En 2011, la valeurs des exportations était estimée à 70,1 millions de dollars et celle les importations à 18,7 millions de dollars. Les principaux produit d’exportation du Canada vers la Jordanie étaient des légumes, du bois et des produits du bois, des véhicules, ainsi que du papier et du carton. Les principaux produits importés  au Canada en provenance de la Jordanie étaient des produits du textiles. Pour de plus amples renseignements sur le commerce bilatéral Canada-Jordanie et l’Accord de libre-échange (ALÉ) entre le Canada et la Jordanie, veuillez consulter la page web du Service des délégués commerciaux du Canada.

La potasse et les phosphates[A1]  mènent le secteur minier jordanien. Le principal investisseur canadien en Jordanie est  la Potash Corp de Saskatchewan qui possède une importante participation dans l’Arab Potash Company (APC). L’APC est la plus prolifique entreprise exportatrice de Jordanie.  Elle génère des milliers d’emplois, et paie des centaines de millions de dollars en redevances, en dividendes et en impôts au gouvernement jordanien. Les priorités commerciales actuelles du Canada en Jordanie sont les domaines des technologies de l’information et des communications, de l’agriculture, et du soutien aux nouveaux investissements directs canadiens, ainsi qu’à ceux déjà en place.

Les programmes d’aide au développement du Canada en Jordanie répondent à une requête de cette dernière, qui était désireuse bénéficier du savoir-faire canadien en vue de moderniser son système d’éducation et ses systèmes de gestion du marché du travail, deux secteurs dans lesquels Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) œuvre avec succès depuis de nombreuses années.

Grâce à l’assistance stratégique et ciblée de MAECD, le Canada s'est hissé au rang de chef de file dans le domaine de l'aide au développement apportée aux secteurs jordaniens de l’éducation et des compétences professionnelles. Le Canada alloue en moyenne 7 millions de dollars par année à ces programmes bilatéraux.. Dans tous les projets de MAECD, une place particulière est accordée aux questions transversales, telle que l’émancipation des femmes.  En mai 2010, MAECD a annoncé un investissement de 20 millions de dollars pour la deuxième phase du programme de Réforme de l’éducation pour l’économie du savoir (REpES), qui a pour objectif d’améliorer le milieu scolaire, de mettre à niveau les programmes pédagogiques et d’établir un service chargé de l’égalité entre les femmes et les hommesau sein du ministère de l’Éducation.  Le 19 mai 2012, au sommet du G-8 aux États-Unis, le premier ministre Harper a annoncé le Partenariat Jordanie-Canada pour l’habilitation et l’employabilité de la jeunesse qui contribuera aux efforts visant à créer des emplois pour les jeunes femmes et les jeunes hommes en améliorant leur accès à l’éducation et à la formation professionnelle. Pour de plus amples renseignements sur le programme de développement du Canada au pays, veuillez consulter la page Web de MAECD pour la Jordanie.

La Jordanie a été l'un des premiers États parties à la Convention d'Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel et, en partie grâce à l’appui du Canada, la Jordanie a célébré en avril 2012 la réalisation de son engagement à éliminer les mines antipersonnel.

Juin 2012


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-01-16