Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

kenya.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Kenya

Relations diplomatiques et représentation officielle

Le Canada a établi des relations diplomatiques avec le Kenya en 1963, après son accession à l’indépendance.

Au Kenya, le Canada est représenté par son haut‑commissariat à Nairobi, qui est la plus importante mission du Canada en Afrique. Le haut-commissariat est également responsable des relations du Canada avec cinq autres pays de la région, ainsi que des relations du Canada avec le Bureau des Nations Unies à Nairobi qui abrite le siège du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU‑HABITAT). Le Kenya est représenté au Canada par un haut‑commissariat situé à Ottawa.

Relations bilatérales

Les relations bilatérales entre le Canada et le Kenya demeurent solides et reposent sur des intérêts communs, notamment la sécurité régionale. Le Kenya est la plus importante économie de l’Afrique orientale et, grâce à son principal port, offre une route commerciale cruciale pour le reste de l’Afrique.

Le 9 avril 2013, Uhuru Kenyatta est devenu officiellement le quatrième président du Kenya à la suite d’élections tenues le 4 mars 2013. Ces élections présidentielles, parlementaires et pour le choix des gouverneurs de comtés ont été les premières élections à se tenir dans le cadre de la nouvelle constitution du Kenya, adoptée en 2010. Cette nouvelle constitution était l’aboutissement d’une réaction nationale face à la violence qui avait fait suite aux élections de 2007‑2008. Le Canada a félicité les Kenyans pour avoir exercé leur droit démocratique et pour avoir tenu – de manière pacifique – des premières élections dans le cadre d’une nouvelle constitution.

Le Kenya joue un rôle de premier plan dans les efforts déployés à l’échelle régionale pour améliorer la paix et la sécurité, en tant que membre de l’Autorité intergouvernementale pour le développement et en tant que membre actif du Conseil de la paix et de la sécurité de l’Union africaine. Le Kenya participe aux efforts de l’Union africaine pour stabiliser les relations entre le Soudan et le Soudan du Sud, et déploie des soldats auprès de la mission AMISOM en Somalie ainsi que dans le cadre des opérations de maintien de la paix au Soudan, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo et au Libéria.

Le Kenya est le siège du Centre international de formation pour le soutien de la paix à Nairobi (CIFSP), qui a bénéficié du soutien canadien. Le Kenya est membre du Programme de l’instruction et de la coopération militaires. Depuis 1970, plus de 300 officiers kenyans ont été formés grâce à ce programme. Des officiers des Forces armées canadiennes sont également déployés à temps plein auprès du CIFSP à Nairobi.

Aide au développement                     

L’équipe canadienne responsable du volet Développement à Nairobi assume la responsabilité des programmes menés au Kenya et appuie le Programme régional panafricain, de même que des initiatives menées dans d’autres pays de la sous‑région. Le programme bilatéral mené au Kenya contribue à la priorité thématique en matière de développement du Canada que sont les enfants et les jeunes en favorisant l’accès à une éducation de qualité pour les enfants et les jeunes Kenyans, en particulier les filles. La gouvernance démocratique et le renforcement de la responsabilisation dans le secteur public sont des thèmes complémentaires. 

Le Canada verse également du financement pour l’aide humanitaire, selon les besoins présents au Kenya. Il soutient des organismes des Nations Unies, le mouvement de la Croix‑Rouge et des organisations non gouvernementales pour répondre aux besoins des Kenyans touchés par la sécheresse chronique et l’insécurité alimentaire et les besoins de plus d’un demi‑million de réfugiés somaliens et soudanais qui ont cherché refuge au Kenya. En 2014, le Canada a fourni un soutien à des opérations humanitaires au Kenya, soit directement, soit à titre d’allocation pour la région de la Corne de l’Afrique.

Commerce

Le Canada entretient des relations commerciales de longue date avec le Kenya, un pays ouvert aux affaires, qui représente aussi une plaque tournante des transports dans la région. Le commerce bilatéral de marchandises a atteint 132,9 millions de dollars en 2013, et était constitué de 110,3 millions de dollars d’exportations et de plus de 22,6 millions de dollars d’importations du Kenya. 

Les investissements canadiens au Kenya concernent principalement le secteur des ressources naturelles, de petites sociétés minières cherchant activement des gisements minéraux et pétroliers. Parmi d’autres investissements canadiens importants, mentionnons les centres de maintenance aéronautique, les centres d’appels et les hôtels. Des possibilités existent pour des entreprises canadiennes dans les secteurs des industries extractives, des technologies propres, de l’infrastructure du transport et de l’éducation.

août 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2014-08-08