Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Corée.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Corée

Le Canada entretient depuis longtemps des relations constructives avec la République de Corée (qu’on nomme couramment la Corée du Sud). La relation bilatérale amicale s’épanouit à mesure que la Corée du Sud prend de l’importance à titre de partenaire économique et d’allié aux aspirations semblables dans les instances multilatérales. En tant que pays commerçants, le Canada et la Corée du Sud appuient la libéralisation du commerce et sont membres de nombreuses organisations économiques multilatérales, y compris le G20, le forum de Coopération économique Asie‑Pacifique (APEC), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Les deux pays partagent également des points de vue semblables au sujet de nombreuses questions multilatérales et mondiales, y compris le renforcement du système de commerce multilatéral, la réforme du conseil de sécurité de l'ONU, les droits de la personne et la non-prolifération et l'abolition des armes nucléaires.

Racines Historiques

Les relations entre la Corée et le Canada remontent à 1888, époque où le missionnaire canadien James Scarth Gale, natif de Toronto, fut envoyé pour la première fois en Corée. Célèbre en Corée pour avoir créé le premier dictionnaire coréen-anglais, Gale a également effectué la première traduction coréenne de la bible chrétienne et a écrit en anglais le premier ouvrage historique d'importance sur la Corée. Illustre mécène et érudit, le Dr Oliver Avison était le médecin personnel du roi Gojong et a fondé le Severance Hospital de Séoul ainsi que le collège médical, lequel est par la suite devenu l’université Yonsei . Le Dr Francis Schofield de Guelph, en Ontario, est devenu un héros national en Corée pour sa courageuse participation au Mouvement d'indépendance de 1919 visant à lutter contre la domination coloniale du Japon. Le Dr Schofield est le seul occidental à être inhumé dans la section des patriotes du cimetière national de la Corée.

Officiellement, l’implication du Canada en Corée a débuté en 1947, lorsque ce dernier a participé à la Commission des Nations Unies qui supervisait les élections libres. La reconnaissance formelle de la République de Corée a suivi en 1949. Au cours de la guerre de Corée qui a eu lieu de 1950 à 1953, le Canada a fourni au Commandement des Nations Unies un contingent de 26 791 soldats, le troisième en importance, et a subi 516 pertes de vie. Depuis la fin de la guerre de Corée, le Canada a contribué à la Commission de l'armistice militaire ainsi qu'au Commandement des Nations Unies. Le Canada et la Corée ont établi des relations diplomatiques officielles en 1963 et, 10 ans plus tard, le Canada a ouvert son ambassade en Corée du Sud. En 2013, le Canada et la Corée ont célébré le 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques. Les deux pays ont désigné 2013 comme l'Année de la Corée au Canada et l'Année du Canada en Corée. Puisque 2013 a également marqué le 60e anniversaire de l’Armistice de la guerre de Corée, le Canada et la Corée ont participé à des cérémonies et des activités commémoratives bilatérales et multilatérales, tout en soulignant les liens d'amitié formés au cours de la guerre de Corée, une période déterminante dans le développement de nos relations. En 2013, le Canada a proclamé le 27 Juillet - la date anniversaire de la fin des hostilités actives - comme la Journée des anciens combattants de la guerre de Corée.

La croissance des intérêts régionaux et internationaux, l'évolution démocratique et le développement rapide de la Corée du Sud, ainsi que l'entrée de cette dernière à l'ONU en 1991 et l'adhésion au Comité d'aide au développement de l'OCDE en 2010 ont renforcé la coopération entre le Canada et la Corée dans un certain nombre de secteurs comme le contrôle des armes, le désarmement, le maintien de la paix et l'aide au développement. De plus, le Canada et la Corée sont, entre autres, membres de Forum régional de l'ANASE (ARF), du Forum sur la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l'Organisation mondiale du commerce.

Commerce bilatéral

La Corée du Sud est le septième partenaire commercial du Canada au chapitre de l’exportation de marchandises et son troisième marché d’exportation en Asie, après la Chine et le Japon. Le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et la Corée du Sud est important. Il se situait à près de 10,1 milliards de dollars en 2012. Les exportations de marchandises du Canada vers la Corée du Sud étaient de l'ordre de 3,7 milliards de dollars, alors que les importations de marchandises au Canada étaient de 6,3 milliards de dollars. Les principales exportations canadiennes de marchandises vers la Corée du Sud comprenaient les huiles et les combustibles minéraux, les céréales, la pâte de bois, les minerais et la viande. Les principales importations de marchandises du Canada depuis la Corée du Sud étaient les véhicules, l’équipement électrique et électronique, la machinerie, les huiles et les combustibles minéraux et le fer et l’acier.

Récentes visites de haut niveau          

La première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark a visité Séoul en novembre 2013 au cours d’une mission commerciale en Asie. La première ministre Clark a fait la promotion des ressources naturelles de la Colombie-Britannique grâce à diverses réunions avec des responsables gouvernementaux et des dirigeants de l'industrie.

Le ministre des Ressources naturelles Joe Oliver, le ministre du développement du gaz naturel de la Colombie-Britannique Rich Coleman, le ministre de l'Énergie de l'Alberta Ken Hughes et la ministre des Ressources naturelles du Québec Martine Ouellet se sont rendus en Corée en Octobre 2013 pour faire la promotion du Canada en tant que fournisseur d'énergie tout en participant au Congrès mondial sur l’énergie 2013 ainsi qu’à d'autres événements.

Le ministre des Anciens combattants s’est rendu en Corée pour assister aux cérémonies commémorant le 60e anniversaire de la signature de l’armistice de la guerre de Corée le 27 juillet 2013.

Le ministre des Anciens Combattants Steven Blaney a conduit une délégation de 35 anciens combattants canadiens en visite en Corée du Sud en avril 2013 dans le cadre d'un voyage commémoratif pour les anciens combattants de la guerre de Corée.

Le gouverneur général David Johnston a visité Séoul pour assister à la cérémonie d'inauguration de la présidente Park Geun-hye en février 2013.

Le ministre des Ressources naturelles Joe Oliver a visité la Corée du Sud en septembre 2012 pour rencontrer des représentants du gouvernement et des leaders de l'industrie afin de discuter du renforcement du commerce et des investissements entre le Canada et la Corée. Le ministre Oliver a également visité l'Institut coréen de recherche polaire (KOPRI) pour assister à la signature d'une déclaration conjointe de collaboration en recherche polaire entre Ressources naturelles Canada et KOPRI.

La première ministre de la Colombie-Britannique, Mme Christy Clark, s’est rendue en Corée du Sud, au mois de mai 2012, durant sa visite de l’Asie.

Le ministre de l’Éducation de l’Alberta, M. Jeff Johnson, a assisté à la réunion des ministres de l’Éducation de l’APEC, à Gyeongju (Corée du Sud), au nom du Conseil des ministres de l’Éducation du Canada, au mois de mai 2012.

Le premier ministre Harper, accompagné du ministre des Affaires étrangères, M. Baird, du ministre du Commerce international, M. Fast, et du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada, M. Ritz, se sont rendus à Séoul au mois de mars 2012 pour assister au Sommet sur la sécurité nucléaire.

La ministre de la Coopération internationale, Mme Oda, a participé au quatrième forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide à Busan, aux mois de novembre et de décembre 2011, et a tenu une réunion bilatérale avec le ministre des Affaires étrangères de la Corée, M. Kim Sung-hwan.

Le ministre d’État Bernier (Petite entreprise et Tourisme) a visité la Corée du Sud, du 12 au 15 octobre 2011. Le ministre Bernier a fait la promotion du tourisme au Canada dans le cadre de réunions avec d’importants exploitants d’entreprises de tourisme et représentants des médias asiatiques lors du salon Showcase Canada‑Asia 2011, à Busan.

Le premier ministre Harper et le ministre des Finances, M. Flaherty, ont assisté au Sommet du G20 à Séoul, au mois de novembre 2010. Le premier ministre Harper a également visité Séoul en décembre 2009, au même moment où le ministre du Commerce international de l’époque, M. Day, et le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Ritz, mettaient en œuvre un programme à Séoul. Le ministre des Affaires étrangères de l’époque, M. Cannon, a visité Séoul en novembre 2009.

Les 10 et 11 mars 2014, le premier ministre Stephen Harper a visité Séoul pour rencontrer la présidente Park Geun-hye et  annoncer que le Canada et la République de Corée ont conclu les négociations relatives à un accord de libre-échange bilatéral. Cet accord renforcera considérablement les liens commerciaux et les investissements entre nos deux pays, et créera des emplois et des nouvelles possibilités pour les Canadiens et les Coréens.

Liens interpersonnels et relations universitaires

Les rapports entre les gens ont augmenté rapidement. En moyenne, 7 000 immigrants de la Corée du Sud se sont ajoutés annuellement à la population du Canada de 1999 à 2008. Le nombre de Canadiens d'origine coréenne est passé à plus de 170 000. On compte plus de 23 000 Canadiens résidant en Corée du Sud, y compris plus de 3 200 personnes enseignant l’anglais.

Sécurité régionale                           

L'intérêt actuel du Canada pour la Corée tient au fait que nous désirons maintenir la stabilité dans la péninsule et dans la région, et étendre nos relations bilatérales, qui sont importantes et vont croissant. Le Canada et la Corée sont des partenaires dans la promotion de la sécurité et de la paix dans le monde. En tant que puissances moyennes, nous sommes des multilatéralistes actifs favorables au système des Nations Unies et nous coopérons en ce qui a trait aux enjeux de sécurité dans le cadre d'autres forums, tels que le Forum régional de l'ANASE et l'APEC. Enfin, nous avons tous deux établi des alliances importantes avec les États-Unis.

Le Canada appuie fermement les efforts soutenus de la Corée du Sud pour améliorer ses relations avec la Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée) et pour apaiser les tensions dans la péninsule divisée. Étant donné que les hostilités ont été conclues par un armistice et non un traité de paix, le Nord et le Sud restent techniquement en guerre. Le Canada demeure profondément préoccupé par les gestes de provocation et de déstabilisation de la Corée du Nord, comme les essais nucléaires et de tirs de missiles, ainsi que les violations flagrantes des droits de l'homme. Le Canada appuie fermement les pourparlers multilatéraux à six et considère ces derniers comme étant le meilleur moyen de résoudre la crise nucléaire en Corée du Nord.

Au cours des trois dernières années, le Canada a renforcé sa présence dans le Commandement des Nations Unies (UNC) et a accru son rôle dans les exercices interarmées et interalliés dans la région. Le Canada compte cinq membres des Forces canadiennes intégrées au Commandement et participe à l'élaboration des politiques et planification stratégique, à la coordination multinationale et à la planification d'urgence. En août 2013, le Canada a fourni près de 50% des participants parmi les États d’envoi des Nations Unies à l'exercice Ulchi Freedom Guardian, en faveur de la sécurité et de la stabilité sur la péninsule. L’intérêt mutuel du Canada et de la Corée en faveur de la paix et de la stabilité est renforcé par la croissance de nos relations commerciales.

Décembre 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

 

Contenu supplémentaire

Pied de page

Date de modification :
2014-12-18