Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Corée.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Relations bilatérales

Relations Canada - Corée

Depuis longtemps, le Canada entretient des relations constructives avec la République de Corée (appelée couramment « Corée du Sud »). La signature de l’Accord de libre-échange Canada‑Corée (ALECC), entré en vigueur le 1er janvier 2015, a contribué à les renforcer. La participation canadienne à la guerre de Corée ainsi qu’une coopération politique et économique soutenue et constructive y contribuent également. Ces relations bilatérales amicales continuent de se développer à mesure que la Corée du Sud joue un rôle de plus en plus important à titre de partenaire économique et d’allié aux vues similaires dans les instances multilatérales. Les deux pays ont également des positions communes sur de nombreuses questions multilatérales et mondiales, y compris le renforcement du système de commerce multilatéral, la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies, les droits de la personne ainsi que la non-prolifération et le désarmement nucléaires.

Racines historiques

Les relations entre la Corée et le Canada remontent à 1888, époque où le missionnaire canadien James Scarth Gale, natif de Toronto, fut envoyé pour la première fois en Corée. Célèbre en Corée pour avoir créé le premier dictionnaire coréen-anglais, Gale a également effectué la première traduction coréenne de la bible chrétienne et a écrit en anglais le premier ouvrage historique important sur la Corée. Le Dr Oliver Avison, un éminent professeur et philanthrope canadien, a été le médecin personnel du roi Gojong et a fondé le Severance Hospital de Séoul ainsi que le collège médical devenu aujourd’hui l’Université Yonsei. Le Dr Francis Schofield de Guelph, en Ontario, est devenu un héros national en Corée pour sa courageuse participation au Mouvement d’indépendance de 1919 visant à lutter contre la domination coloniale du Japon. Le Dr Schofield est le seul occidental à être inhumé dans la section des patriotes du cimetière national de la Corée.

Officiellement, l’implication du Canada en Corée a débuté en 1947, lorsque ce dernier a participé à la Commission des Nations Unies qui supervisait les élections libres. La reconnaissance formelle de la République de Corée a suivi en 1949. Au cours de la guerre de Corée, de 1950 à 1953, le Canada a déployé 26 791 militaires auprès du Commandement des Nations Unies – le troisième contingent en importance – et 516 d’entre eux ont perdu la vie. Depuis la fin de la guerre de Corée, le Canada a contribué à la Commission de l’armistice militaire ainsi qu’au Commandement des Nations Unies. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques officielles en 1963 et, 10 ans plus tard, le Canada a ouvert son ambassade en Corée du Sud. En 2013, ils ont célébré le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Ils ont désigné 2013 comme l’Année de la Corée au Canada et l’Année du Canada en Corée. Puisque 2013 marquait également le 60e anniversaire de l’Armistice de la guerre de Corée, les deux pays ont également participé à des cérémonies et à des activités commémoratives bilatérales et multilatérales. Cette participation a été pour eux l’occasion de souligner les liens d’amitié noués au cours de la guerre de Corée, une période déterminante dans le développement de leurs relations. En 2013, le Canada a proclamé le 27 juillet – la date anniversaire de la fin des hostilités actives – « Journée des anciens combattants de la guerre de Corée ».

Le développement rapide de la Corée du Sud, son évolution démocratique, ses intérêts régionaux et internationaux de plus en plus importants ainsi que son entrée aux Nations Unies, en 1991, et son adhésion au Comité d’aide au développement de l’OCDE, en 2010, ont renforcé la coopération entre nos deux pays dans un certain nombre de domaines, y compris le contrôle des armements, le désarmement, le maintien de la paix et l’aide au développement. De plus, le Canada et la Corée sont tous les deux membres, entre autres, du Forum régional de l’ANASE (ARF), du Forum sur la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC), de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Organisation mondiale du commerce.

Commerce bilatéral et investissement

Le Canada et la Corée du Sud entretiennent d’excellentes relations commerciales dans lesquelles l’Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC) joue un rôle fondamental. La Corée est le septième partenaire commercial du Canada dans le monde et son troisième en Asie, après la Chine et le Japon, pour ce qui est des échanges de marchandises. Il s’agit aussi d’un marché prioritaire pour le Canada, puisqu’il fournit une importante porte d’entrée sur les marchés de l’Asie-Pacifique en général. En outre, la Corée offre un accès stratégique à des chaînes de valeur régionales et mondiales. Les secteurs à fort potentiel pour les entreprises canadiennes comprennent l’agriculture, l’éducation, les technologies de l’information et de la communauté (TIC) ainsi que les technologies durables et les produits forestiers.

Les échanges de marchandises entre nos deux pays se portent très bien, si bien que leur valeur a atteint 15 milliards de dollars en 2016. La même année, le Canada a exporté des marchandises d’une valeur de 4,4 milliards de dollars vers la Corée. Il s’agissait principalement de charbon, de produits agricoles, de produits forestiers (bois, pâte et papier), de minerai de fer et de produits chimiques et en plastique. Toujours en 2016, les importations de marchandises coréennes au Canada se sont chiffrées à près de 10,6 milliards de dollars. Ces échanges comprenaient la livraison d’un module de 2,9 milliards de dollars destiné à une plateforme pétrolière à Terre‑Neuve. De même, les exportations canadiennes de services vers la Corée ont totalisé 889 millions de dollars, alors que les importations de services en provenance de celle-ci se sont élevées à 527 millions de dollars. À la fin de 2016, les investissements directs sud-coréens au Canada étaient estimés à 1,5 milliard de dollars, et les investissements canadiens en Corée, à 1,7 milliard de dollars.

Liens entre les deux peuples

Les deux peuples entretiennent des liens solides noués au cours de l’histoire, que contribuent à renforcer des flux migratoires et un tourisme de plus en plus importants, auxquels s’ajoutent les échanges d’étudiants. En moyenne, entre 2006 et 2016, 5 250 Sud-Coréens par année ont immigré au Canada. C’est ainsi qu’environ 170 000 Canadiens disent être d’origine coréenne. À l’heure actuelle, plus de 26 000 Canadiens résident en Corée du Sud, dont près de 3 200 professeurs de langue. Par ailleurs, en 2015, plus de 177 000 Sud-Coréens ont visité le Canada et y ont dépensé près de 252 millions de dollars, si bien que la Corée du Sud est notre neuvième source de touristes. De plus, les touristes sud-coréens sont ceux dont le nombre augmente le plus rapidement au Canada : une progression de plus de 65 % entre septembre 2015 et septembre 2016.

Partenariat stratégique Canada-Corée

En 2014, les relations bilatérales entre le Canada et la Corée sont entrées dans une « nouvelle ère » après des visites réciproques de leurs dirigeants, la décision d’élever ces relations au rang de « partenariat stratégique » et la signature de l’Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC).

Le Partenariat stratégique de 2014 entre le Canada et la Corée du Sud vise à renforcer les relations dans d’importants domaines d’intérêt commun, y compris l’énergie et les ressources naturelles; la science, la technologie et l’innovation; la recherche et développement dans l’Arctique. L’Accord Canada-Corée sur la science, la technologie et l’innovation (STI) a été signé le 20 décembre 2016 à Séoul et est entré en vigueur le 17 mai 2017.

Les deux pays ont également signé un protocole d’entente sur la coopération internationale au développement, qui établit un cadre en vue d’une coopération plus étroite entre les deux pays dans trois grands domaines : le dialogue sur les politiques, les liens institutionnels et l’établissement de programmes.

Relations de sécurité entre le Canada et la Corée

L’intérêt actuel du Canada pour la Corée tient au fait que nous désirons maintenir la stabilité dans la péninsule et dans la région, et étendre nos relations bilatérales, qui sont importantes et vont croissant. Le Canada et la Corée sont des partenaires dans la promotion de la sécurité et de la paix dans le monde. Les deux pays attachent une grande importance au système des Nations Unies et ils poursuivent leur coopération en matière de sécurité dans d’autres enceintes, comme le Forum régional de l’ANASE et l’APEC. Ils ont tous les deux noué des alliances importantes avec les États-Unis.

Le Canada appuie fermement les efforts de la Corée du Sud pour contrer les menaces persistantes et apaiser les tensions dans une péninsule divisée. Comme les hostilités ont cessé à la suite d’un armistice, et non pas après la conclusion d’un traité de paix, le Nord et le Sud restent techniquement en guerre. Le Canada demeure profondément préoccupé par les gestes de provocation et de déstabilisation de la Corée du Nord, comme les essais nucléaires et de missiles, et par la prolifération qui en découle. Il coordonne étroitement son action avec la Corée du Sud face à ces activités.

Ces dernières années, le Canada a renforcé sa présence au sein du Commandement des Nations Unies, qui supervise la mise en œuvre de l’Accord d’armistice de la guerre de Corée par l’intermédiaire de la Commission d’armistice militaire du Commandement des Nations Unies. Le Canada a également accru son rôle dans les exercices militaires afin de contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région. Ces exercices comprennent la planification et des consultations stratégiques avec des homologues militaires et diplomatiques de partenaires participants et de pays alliés. Ils visent à accroître l’état de préparation du Commandement des forces multinationales dans la péninsule coréenne.

Pour en savoir plus sur les relations de défense entre le Canada et la Corée du Sud, prière de consulter le site : http://www.canadainternational.gc.ca/korea-coree/bilateral_relations_bilaterales/defence_relations_defense.aspx?lang=fra.

Janvier 2018


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

 

Contenu supplémentaire

Pied de page

Date de modification :
2018-01-12