Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

Libye.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Protéger les droits de la personne et les droits civils durant la transition de la Libye

Partagez et faite un signet


Un participant tient son certificat après avoir terminé un atelier sur les droits des enfants.
   

Des participants échangent des notes durant un atelier portant sur les droits de la personne et les droits civils des femmes en Libye.
   

Un participant reçoit son certificat après avoir terminé un atelier sur les droits des femmes et des enfants.
   

Le Canada s’est donné comme objectif prioritaire de soutenir la protection des droits de la personne à l’échelle internationale. En Libye, le conflit persistant et la transition politique actuelle ont rendu la protection des droits de la personne et des droits civils encore plus urgente. Sensibiliser et faire participer les Libyens à leurs droits de la personne et droits civils est un moyen essentiel pour favoriser la transition démocratique de ce pays.

L’ambassade du Canada en Libye s’est récemment associée à Canadian Leaders in International Consulting (CLIC) et à deux organisations libyennes pour mener des activités de sensibilisation aux droits des femmes et des enfants en Libye.

Ces ateliers ont offert une occasion importante d’informer les Libyens de leurs droits, de renforcer les capacités des organisations locales qui continuent à défendre pour les droits des Libyens, de formuler et de présenter des suggestions officielles sur la protection des droits à l’Assemblée constituante libyenne.

Des ateliers axés sur les droits

Le projet était destiné aux Libyens et Libyennes résidant à Misrata, à Khoms et à Tripoli, et s’adressait également aux enfants, aux parents et aux enseignants des écoles de la communauté amazighe établie dans la région des monts Nefoussa. Les participants ont abordé les droits des femmes et des enfants, la façon dont le conflit porte atteinte à ces droits, et les moyens dont disposent les femmes pour contribuer à une société stable et démocratique.

Des séances de mentorat ont été assurées par des organisations partenaires libyennes telles que Tira et Why for Me? Women’s Rights. Les organisations participantes ont reçu de la formation sur l’action de proximité et la mobilisation communautaire pour leur permettre de concevoir des outils et des stratégies utiles aux besoins de leurs communautés. Pour maintenir le dialogue et les relations à l’avenir, plusieurs comités des droits de la personne ont été mis sur pied, ce qui apportera des avantages durables aux communautés.

Des éléments d’appréciation pour la Constitution

L’Assemblée constituante libyenne est actuellement en train d’élaborer une nouvelle constitution qui servira de pierre angulaire à la transition démocratique du pays.

Lors des ateliers, les participants ont formulé plusieurs recommandations présentées aux membres de l’Assemblée pour qu’ils les prennent en considération durant le processus de rédaction.  Les recommandations portent notamment sur la consécration du principe de l’égalité entre hommes et femmes dans l’ensemble de la constitution, le renforcement des termes utilisés pour garantir la protection des droits, et la prévision de dispositions légales pour les procédures de divorce engagées par les femmes.

Le projet a offert une occasion cruciale et opportune de sensibiliser les Libyens et de soutenir les organisations locales qui agissent pour faire en sorte de protéger ces droits pendant et après la transition de la Libye.

Pied de page

Date de modification :
2015-06-12