Relations Canada – Malaisie

Le Canada et la Malaisie entretiennent de longue date des relations bilatérales étroites et amicales, renforcées par une coopération de plus en plus poussée sur les plans politique, économique, commercial et social.

Le Canada a été l’un des premiers pays à établir des relations diplomatiques avec la toute nouvelle Fédération de Malaisie lors de son indépendance en 1957, et il a aussi été représenté aux célébrations marquant la formation de la Malaisie en 1963. En Malaisie, le Canada est représenté par le haut-commissariat du Canada à Kuala Lumpur et par un consulat dirigé par un consul honoraire à Penang. De son côté, la Malaisie est représentée au Canada par un haut-commissariat à Ottawa, un bureau commercial à Toronto et un consulat à Vancouver.

Les relations bilatérales ont été renforcées par de récentes visites de haut niveau, comme celle du premier ministre Stephen Harper, qui s’est rendu à Kuala Lumpur en octobre 2013. Il a été accompagné par le ministre des Affaires étrangères John Baird, les secrétaires parlementaires Deepak Obhrai et Andrew Saxton, le sénateur Thanh Hai Ngo et une délégation de chefs d’entreprises canadiens. C’est en Malaisie que le gouverneur général David Johnston a aussi effectué, en novembre 2011, sa première visite d’État à l’étranger, qui a également constitué la première visite d’un gouverneur général du Canada dans ce pays. Le ministre du Commerce international Ed Fast s’est pour sa part rendu en Malaisie en février 2012. Le roi de Malaisie (le Yang di-Pertuan Agong) a effectué une visite au Canada en septembre 2010.

L’éducation et le tourisme jouent un rôle important dans le renforcement des liens interpersonnels. De nombreuses universités canadiennes ont des programmes d’échanges et d’études avec la Malaisie. On estime que plus de 80 000 Malaisiens sont venus étudier au Canada depuis les années 1950. Selon Citoyenneté et Immigration Canada, en 2013, on comptait 1 520 étudiants malaisiens au Canada. En 2013, quelque 89 000 Canadiens ont visité la Malaisie. Dans le recensement de 2006, on dénombrait un peu plus de 12 000 Canadiens d’origine malaisienne, tandis que l’on estime que 3 000 à 4 000 Canadiens vivent en Malaisie.

Le Canada entretient un dialogue avec la Malaisie sur des enjeux liés à la promotion de la bonne gouvernance et des droits de la personne, tant au niveau bilatéral qu’au sein d'organisations multilatérales. De plus, le Canada, par l’entremise de son haut-commissariat à Kuala Lumpur et de son Bureau de la liberté de religion, demeure en liaison avec différents acteurs et groupes en Malaisie afin de promouvoir le pluralisme ainsi que la liberté de religion et de conviction.

La relation entre le Canada et la Malaisie est en pleine expansion dans les domaines de la défense et de la sécurité, comme l’illustre la signature d’un protocole d’entente sur la coopération en matière de sécurité en octobre 2013. Le Canada procure un soutien constant à des initiatives visant à renforcer les capacités de lutte contre le terrorisme et la criminalité et en matière de sécurité et de défense. Dans le cadre de ces programmes, le Canada a assuré la formation de près d’un millier de premiers intervenants malaisiens pour qu’ils puissent intervenir de façon sécuritaire en cas d’attaque terroriste et a fourni du matériel à des partenaires malaisiens dans le domaine de la sécurité, dont deux embarcations à coque rigide qui ont été livrées à l’agence malaisienne de police maritime en juin 2014.

Depuis 1977, le Canada est officiellement un partenaire du dialogue de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE), dont la Malaisie assumera la présidence en 2015. Les relations entre les deux pays sont aussi renforcées par leur coopération au sein d'autres organisations internationales, comme le Commonwealth, les Nations Unies, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Canada et la Malaisie participent tous deux aux négociations sur un accord de libre-échange du Partenariat transpacifique.

En 2013, la Malaisie a représenté le troisième partenaire en importance du Canada au chapitre du commerce de marchandises bilatéral dans la région de l’ANASE, puisque la valeur de leurs échanges bilatéraux s’est chiffrée à environ 3,0 milliards de dollars. Les exportations canadiennes de marchandises à destination de la Malaisie se sont établies à près de 780 millions de dollars. Le Canada a principalement exporté vers ce pays des engrais, du matériel et des machines électriques, de la machinerie et des oléagineux (soya et canola). Les importations canadiennes en provenance de la Malaisie ont surtout compris du matériel et des machines électriques, de la machinerie, des instruments de précision et des instruments techniques ainsi que du caoutchouc et des produits connexes.

Selon Statistique Canada, le stock d’investissement direct canadien en Malaisie a atteint 569 millions de dollars en 2013, tandis que les investissements malaisiens au Canada se chiffraient à 1 million de dollars la même année. Toutefois, en raison des limites des données, ces statistiques ne rendent pas pleinement compte de la relation bilatérale sur le plan de l’investissement. Par exemple, l’acquisition par PETRONAS en 2012 de la société Progress Energy en Colombie-Britannique, puis des actifs gaziers de Talisman plus tard en 2013 a représenté une transaction totalisant 7 milliards de dollars à elle seule. Durant la visite du premier ministre Harper en Malaisie en 2013, le premier ministre Najib a annoncé que PETRONAS comptait construire une usine de gaz naturel liquéfié et un gazoduc en Colombie-Britannique, ce qui portera l’investissement de cette société dans la province à plus de 36 milliards de dollars au cours des 30 prochaines années.

Des sociétés canadiennes ont investi dans différents secteurs en Malaisie, comme l’exploitation pétrolière et gazière, les services financiers, les biens de consommation, les transports et la fabrication. Les entreprises canadiennes en Malaisie font travailler des milliers de Malaisiens.

Novembre 2014


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.