Connexion au Canada, Haut-commissariat du Canada en Malaisie

Numéro 9 - avril 2016

Pour vous abonner / désabonner à ce bulletin ou partager vos commentaires, veuillez écrire à : KLMPRMedia@international.gc.ca

Dans ce numéro :

Le Canada: Un gouvernement transparent, responsable et représentatif

Le nouveau government du Canada

Le 4 novembre 2015, le Canada a formé son 29e conseil des ministres et pour la première fois de notre histoire, un nombre égal de femmes et d’hommes siègent au sein du Cabinet. Sous la direction du premier ministre Justin Trudeau, le Canada continuera de défendre ses priorités de longue date dans le domaine des droits de la personne et de la bonne gouvernance, tout en établissant de nouvelles initiatives dans la lutte mondiale aux changements climatiques et d’autres secteurs.

« Le Canada est fort, non pas malgré sa diversité, mais plutôt à cause d’elle ». Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

#Saviez-vous que le père de Justin Trudeau, Pierre Elliott Trudeau, a été premier ministre à deux reprises (1968-1979, 1980-1984) et a visité la Malaisie deux fois, en 1970 et 1983.

Le président de la Chambre des communes Geoff Regan en visite en Malaisie


L’honorable Geoff Regan, député, discutant du « rôle des présidents dans la sécurité des parlements et des édifices parlementaires » lors de la 23e Conférence des présidents des parlements du Commonwealth.

« L’ouverture qui nous rend vulnérables est aussi la liberté qui nous rend forts »

Le haut-commissariat a eu le plaisir d’accueillir l’honorable Geoff Regan, député et président de la Chambre des communes du Canada, en Malaisie à l’occasion de la 23e Conférence des présidents des parlements du Commonwealth qui se tenait à Kota Kinabalu du 9 au 14 janvier 2016. La Conférence, qui a attiré 200 délégués de 50 pays, a pour objectifs de maintenir, favoriser et encourager l’impartialité et l’équité des présidents des parlements; promouvoir la connaissance et la compréhension de la démocratie parlementaire sous ses diverses formes; et développer les institutions parlementaires. Le président Regan a prononcé un discours sur « Le rôle des présidents dans la sécurité des parlements et des édifices parlementaires » - un sujet sur lequel le Canada a acquis une expertise considérable le 22 octobre 2014 lorsque son Parlement a été la cible d’une attaque. Dans son discours, le président Regan a fait valoir que « dans une démocratie, il est de notre devoir en tant que membres du parlement de veiller à ce que l’assemblée soit vraiment le parlement du peuple, et qu’il le demeure. Bien que la sécurité soit primordiale, nous ne pouvons perdre de vue le fait que l’ouverture qui nous rend vulnérables est la liberté qui nous rend forts ».

Un mariage d’enfant est un mariage de trop: Le Canada milite contre les mariages d’enfant, précoces et forcés


Kioske Exposition de photos.

Exposition de photos.

Le haut-commissariat du Canada a tenu une exposition de photos intitulée Paroles de filles: Ensemble contre le mariage d’enfants, du 25 au 28 février 2016, au centre commercial Berjaya Times Square à Kuala Lumpur. L’exposition a été produite par le gouvernement du Canada en collaboration avec Filles, pas épouses, un partenariat mondial de plus de 550 organisations de la société civile.

Le lancement du 25 février mettait en relief un discours du haut-commissaire Judith St. George, ainsi qu’un discours prononcé par la ministre des femmes, de la famille et du développement communautaire, YB Dato 'Sri Rohani Abdul Karim. Mme YB Dato 'Sri Rohani a reconnu que des mariages d’enfant avaient lieu en Malaisie, a exprimé sa forte opposition à cette pratique et exhorté les Malaisiens à s’engager à protéger leurs enfants contre toute pratique dommageable, y compris le mariage d’enfant.

Chaque année, on estime que 15 millions de jeunes filles à travers le monde sont mariées avant d’atteindre l’âge de 18 ans - certaines n’ont que huit ou neuf ans. Au total, on estime que 700 millions de femmes vivant aujourd’hui se sont mariées alors qu’elles étaient des enfants. Le Canada considère que les mariages d’enfant, précoces et forcés (MEPF) constituent une pratique dommageable qui menace la vie et l’avenir des filles à travers le monde, violant leurs droits humains, perturbant leur éducation, mettant leur santé en péril, les rendant plus vulnérables à la violence et limitant leur participation à la société et l’économie.

Le Canada a fait preuve de leadership en matière de MEPF en menant l’initiative pour créer la Journée internationale des filles, en préparant des résolutions de fond aux Nations unies, et en investissant 247 millions RM (80 millions CA$) en soutien à la programmation de partenaires de la société civile au Canada et à travers le monde.

Le Canada se joint au Sommet des jeunes leaders de l’ASEAN


Clare Kim, déléguée du Canada au Sommet des jeunes leaders de l’ASEAN Étudiante en sciences politiques, stagiaire, protection au HCR.

Du 18 au 20 novembre 2015, la Malaisie accueillait le Sommet des jeunes leaders de l’ASEAN à Kuala Lumpur en marge du 27e Sommet de l’ASEAN et avant le Sommet de l’Asie orientale (EAS). Cet événement impressionnant, qui réunissait 300 délégués de 18 à 30 ans provenant d’États membres de l’ASEAN, de pays partenaires de dialogue de l’ASEAN et d’organisations locales, a produit huit recommandations liées aux politiques régionales à soumettre au président de l’ASEAN. Étant donné qu’environ 60% de la population de l’ASEAN a moins de 35 ans, les jeunes représentent une priorité de plus en plus importante pour les États membres de l’ASEAN.

Dix jeunes Canadiens ont participé au Sommet et ont eu l’occasion de travailler avec leurs homologues de partout à travers l’ASEAN et de pays partenaires de dialogue sur des questions d’intérêt commun. Le groupe a également eu la chance de rencontrer le ministre malaisien de la Jeunesse et des Sports Khairy Jamaluddin, ainsi que l’ancien premier ministre Tun Abdullah Ahmad Badawi.

« Le Sommet des jeunes leaders de l’ASEAN s’est avéré une expérience extraordinaire pour moi. J’ai établi de précieux contacts à travers l’Asie du Sud-Est, dont le ministre de la Jeunesse et des Sports Khairy Jamaluddin lui-même! Les discussions avec les jeunes leaders des États membres de l’ASEAN sur les droits humains et les questions de migration constituent un de mes moments préférés de la conférence. Je suis très reconnaissante d’avoir pu représenter le Canada et je me réjouis à la perspective d’une présence canadienne accrue en Asie du Sud-Est  et du soutien à la participation des jeunes Canadiens à l’ASEAN ».

Un partenariat de sécurité solide

En tant que nation du Pacifique et partenaire enthousiaste de dialogue avec l’ASEAN depuis 1977, le Canada considère que ses relations avec ses voisins de l'Asie-Pacifique constituent une priorité clé. La reconnaissance de l’existence de défis de sécurité communs liés à la stabilité régionale et à la prospérité économique est au cœur de cette priorité. Le Canada participe activement au Forum régional de l’ASEAN et a démontré son intérêt à poursuivre son intégration aux forums multilatéraux régionaux. Au plan bilatéral, forts d’une longue tradition de coopération en matière de sécurité, la Malaisie et le Canada ont renforcé leur partenariat dans le domaine du trafic illicite de migrants, de la lutte au terrorisme et des échanges liés à la formation militaire. Le Canada a consacré plus de 31 millions RM (10 millions $CA) à des initiatives de coopération avec la Malaisie dans le domaine de la sécurité au cours des dernières années.

Quelques faits saillants:

  • Plus de 1,000 premiers intervenants malaisiens ont été formés pour répondre à des incidents chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et explosifs (CBRNE).
  • Plus de 1,000 fonctionnaires malaisiens ont été formés dans l’examen de documents et les techniques d’entrevues d’enquête pour améliorer la sécurité frontalière.

Renforcement des capacités

Formations de la Gendarmerie royale du Canada (GRC)

Le Canada fournit une gamme de formations axées sur le renforcement des capacités des responsables malaisiens de la lutte au trafic de personnes, de la sécurité frontalière et de la lutte au terrorisme. En mars 2016, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a donné un cours sur les enquêtes relatives au passage de clandestins à l’Agence de la police maritime malaisienne (APMM), le quatrième cours du genre lié à la formation en matière d’application de la loi. Le même mois, la GRC a également dispensé son neuvième cours à la Police royale malaisienne (PRM), mettant l’accent sur la lutte au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. Félicitations aux diplômés de ces cours!

Le NCSM Winnipeg en visite à Penang

Les visites de navires sont une manifestation très visible et importante de coopération internationale. Les navires de la Marine royale du Canada ont effectué plusieurs visites de ports malaisiens au fil des ans. Plus récemment, le NCSM Winnipeg a fait escale à Penang en février 2016 en route vers la base des Forces canadiennes Esquimalt après 254 jours en mer dans l’océan Pacifique, les Caraïbes et la mer Méditerranée dans le cadre de l’Opération RÉASSURANCE de l’OTAN. Le consul honoraire du Canada, Dato’ Tan Yew Thong, était sur place pour accueillir le navire et assister à un changement de commandement.


Le consul honoraire du Canada Dato’ Tan Yew Thong en compagnie d’officiers de la Marine canadienne et de la Marine malaisienne.

HMCS Winnipeg.

Maintien de la paix

Le Canada est un chef de file en matière d’opérations de paix depuis que l’ancien premier ministre Lester B. Pearson a servi de fer de lance du développement du maintien de la paix durant la crise du canal de Suez en 1956. À ce jour, plus de 125,000 Canadiens ont servi dans le cadre de près de 50 missions de l’ONU. En Malaisie, le major Dan MacNeil, un officier de la logistique des Forces armées canadiennes, termine une affectation de deux ans au Centre malaisien du maintien de la paix (CMP) à Port Dickson, où il a contribué à élargir la capacité de formation du centre relativement à la logistique des missions de l’ONU. Le 2 octobre 2015, le haut-commissaire St. George a visité le CMP et remis des certificats aux diplômés du Cours de logistique de l’ONU 16/15.


Le haut-commissaire Judith St. George à une séance d’information du commandant du CMPM, le colonel Jamaluddin Jambi, et du major Dan MacNeil.

Formation militaire des Forces spéciales

Le Canada et la Malaisie sont actuellement engagés dans un programme global d’échanges de trois     ans en formation des forces spéciales visant à renforcer les capacités opérationnelles en matière de lutte au terrorisme. La Malaisie est le seul pays de la région de l’Asie-Pacifique à bénéficier de cet arrangement unique. Le programme de 13 millions RM (4,2 millions $CA) est financé par le ministère canadien de la Défense nationale et est mené par le Commandement des Forces d’opérations spéciales des Forces armées canadiennes (COMFOSCAN). En février-mars 2016, les unités participantes ont effectué leur troisième engagement en Malaisie. En mai 2016, le Canada accueillera 20 soldats malaisiens pour le prochain programme de formation combinée.


Des membres du COMFOSCAN donnant des conseils sur les techniques de tir aux soldats des FAM.

Le COMFOSCAN et les FAM effectuant une formation en milieu riverain.

Fonds canadien d’initiatives locales

Depuis 1990, le Canada soutient les efforts de groupes de la société civile dans de nombreux pays à travers le monde, y compris en Malaisie, afin de promouvoir des changements positifs dans leurs sociétés par le biais du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL).

En 2015-2016, le haut-commissariat du Canada en Malaisie a soutenu quatre projets en Malaisie, mettant l’accent sur: la protection des droits des réfugiés; une campagne de persuasion pour lutter contre la corruption; la promotion de la diversité religieuse à travers les arts; et la création de normes nationales pour les refuges de victimes de violence familiale.


Formation d’interprètes par Asylum Access.

Asylum Access:

Renforcement des capacités des interprètes communautaires pour les réfugiés et les demandeurs d’asile

Grâce au soutien du FCIL, Asylum Access a formé un groupe de 45 interprètes communautaires qui seront maintenant en mesure d’aider les réfugiés et les demandeurs d'asile à accéder aux services de base. Les organisations humanitaires locales ont souvent de la difficulté à fournir de l’aide à ces communautés à cause des barrières linguistiques. Grâce à ce programme de formation, les travailleurs humanitaires seront en mesure d’aborder des questions spécifiques de santé mentale et de violence sexuelle et sexiste auxquelles sont confrontés les réfugiés. Deux documents clés ont été créés grâce à ce projet pour être utilisés par des organismes d’aide humanitaire à travers le pays: une base de données nationale et une liste d’interprètes disponibles et qualifiés; et un lexique des termes de référence des interprètes.


Infographie des recommandations pour réformer la CMAC par IDEAS.

L’Institut pour la démocratie et les affaires économiques (IDEAS):

Réforme de la Commission malaisienne anti-corruption (CMAC)

En tant que groupe de réflexion ayant pour mission de relever certains des défis de politique publique les plus commentés en Malaisie, le projet d’IDEAS mené sous l’égide du FCIL visait à promouvoir des réformes constitutionnelles et législatives à la CMAC. Une série d’activités a été menée à travers le pays dans le cadre du projet pour éduquer le public sur les questions de corruption par le biais de forums interactifs publics à Kuching, Kuantan, Ipoh et Kuala Lumpur; d’activités médiatiques et de campagnes dans les médias sociaux; et de recommandations aux intervenants clés au sein du gouvernement et de la société civile.


Galerie nationale des arts visuels.

Projek Dialog:

La liberté religieuse sur la scène nationale grâce à l’art

Utilisant les médias sociaux comme principale plateforme de sensibilisation, Projek Dialog favorise un dialogue ouvert sur la diversité et l’inclusion en Malaisie. Ce projet soutenu par le FCIL a réuni huit jeunes artistes qui ont entrepris des visites interconfessionnelles à différents lieux de culte dans l’État du nord-est de Kelantan. Ceux-ci comprenaient: Masjid Kampung Laut, la plus ancienne mosquée en Malaisie; des temples bouddhistes thaïlandais et chinois; une église catholique; un temple hindou; et Sikh Gurdwara à Kota Bahru. Ils ont également assisté au rituel Sewang, une danse de guérison traditionnelle de la communauté Orang Asli Temiar; et aux principaux rites Puteri, une cérémonie de guérison kelantanaise indigène. Suite à ces visites, chaque artiste à utiliser le médium de son choix pour produire une œuvre inspirée de ses expériences et de ses dialogues avec des leaders religieux. Les œuvres ont suscité une attention nationale grâce à une exposition tenue à la Galerie nationale des arts visuels du 24 février au 16 mars.


Lancement de Standards et outils pour les refuges de victimes de violence domestique.

Organisation d’aide aux femmes:

Créer des normes nationales pour les refuges de victimes de violence domestique

Grâce au financement du FCIL, l’organisme d’aide aux femmes Women’s Aid Organisation (WAO) a collaboré avec des survivantes de violence domestique, des ONG et des organismes gouvernementaux afin de développer et publier des normes et des outils relativement aux refuges de victimes de violence domestique pour accroître la disponibilité d’espaces sûrs pour les femmes et les enfants confrontés à la violence domestique. Lancé le 9 mars 2016 par WAO et la ministre des femmes, de la famille et du développement communautaire, Dato ‘Sri Rohani Abdul Karim, le projet est un excellent exemple de collaboration et de partenariat entre la société civile et le gouvernement. En plus de promouvoir des normes et des services pour les abris, la publication permettra également de renforcer la capacité des prestataires de soins et d’encourager la création de plus de refuges pour les survivantes de violence domestique.

(Photo: Women Aid Org- caption: Lancement de Standards et outils pour les refuges de victimes de violence domestique par YB Dato' Sri Rohani Abdul Karim, ministre des femmes, de la famille et du développement communautaire (deuxième en partant de la gauche); son adjointe YB Datin Paduka Chew Mei Fun (première en partant de la gauche); Timothy Mackey, responsable des affaires politiques et publiques, haut-commissariat du Canada; Sumitra Visvanathan, directrice exécutive, WAO; Tashia Peterson, vice-présidente, WAO et YBhg. Datin Paduka Zaitoon Dato’ Othman, membre du Conseil de gouvernance de Yayasan Sime Darby)

Études au Canada

Le 17 janvier 2016, le haut-commissariat du Canada en Malaisie a tenu son Salon annuel d’études au Canada à Kuala Lumpur. Seize établissements d’enseignement de partout au Canada étaient sur place pour fournir des informations sur les différentes options qui s’offrent aux élèves qui souhaitent étudier au Canada. Plus de 600 visiteurs ont assisté au salon qui mettait en relief une vaste gamme de programmes, y compris en génie, affaires, sciences actuarielles, informatique et études préuniversitaires.

Pour en savoir plus sur l’éducation de premier ordre offerte au Canada et les diverses options disponibles dans le domaine des études, veuillez visiter: www.educationau-incanada.ca.

Faits saillants

  • Quatre universités canadiennes figurent dans le Top 100 du Classement mondial des meilleurs établissements d’enseignement supérieur du Times 2015-2016 – l’Université de Toronto, l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université McGill et l’Université McMaster.
  • Montréal, Toronto, Vancouver, Ottawa et Québec ont été reconnues parmi les villes représentant les meilleures destinations pour les étudiants étrangers dans l’Indice des meilleures villes étudiantes de QS 2016.
  • Le Canada compte parmi les pays qui investissent le plus dans ses collèges et universités chaque année (OECD Education at a Glance 2015)
  • Le Canada se classe régulièrement parmi les 10 meilleurs pays au monde selon l’indice de la qualité de vie des Nations unies.

Des rames de métro de la compagnie canadienne Bombardier sur le SLR de la Ligne Putra de Rapid KL

Considérée comme l’un des systèmes de transport en commun sur rail les mieux intégrés de la vallée de Klang, la ligne Putra Kelana Jaya exploitée par RapidK est un système léger sur rail (SLR) de 29 km présentement en service de Kelana Jaya à Gombak et le quatrième plus long système de métro sans conducteur entièrement automatisé au monde. En 2006, le gouvernement malaisien a annoncé un prolongement de la ligne vers la banlieue de Subang Jaya, couvrant une distance de 17,4 km. La longueur totale de la ligne Kelana Jaya atteindra 46,4 km lorsque le SLR sera complété.

Le prolongement utilise 14 nouvelles rames d’Innovia Metro 300 qui ont été conçues, construites et testées au Centre de compétences en transport en commun de Bombardier à Kingston, au Canada et qui seront complétées par une équipe de production locale à l’usine Westport Malaysia, Port Klang. On prévoit que le projet sera complété au cours du deuxième trimestre de 2016.

Bombardier Rapid KL