Relations Canada - Niger

Relations diplomatiques

Le Canada et le Niger ont établi des relations diplomatiques en 1962, suite à l’indépendance du Niger. Le Niger bénéficie de l’aide officielle au développement du Canada ainsi que des programmes d’entraînement des Forces armées canadiennes. 

Le Canada au Niger

Au Niger, le Canada est représenté par l'Ambassade du Canada à Bamako

Le Niger au Canada

Le Niger est représenté au Canada par l’Ambassade du Niger à Washington

Organisations communes

Étudiants du Niger au Canada

En 2015, 160 étudiants nigériens détenaient un permis valide pour étudier au Canada. 

Commerce et investissements

Échanges commerciaux

La relation commerciale entre le Canada et le Niger demeurent pour l’instant modeste, bien qu’en croissance. En 2015, les échanges entre les deux pays ont presque atteint 7,8 millions de dollars (une augmentation de 60.9% par rapport à 2014). Les exportations de marchandises canadiennes au Niger totalisaient 5,9 millions de dollars incluant de la machinerie, des articles de textile, des véhicules automobiles et leurs pièces et des céréales. Les importations canadiennes provenant du Niger, constituées principalement des produits pharmaceutiques et de la machinerie, se chiffraient à près de 1,9 million de dollars. 

Accord commerciaux

En juin 2003, le Canada a signé un protocole d’entente avec le Niger dans le cadre de l’Initiative d’accès aux marchés pour les pays les moins avancés. 

Développement et assistance humanitaire

  • En 2014-2015, le Canada a fourni près de 30 millions de dollars en aide officielle au développement au Niger.
  • L’appui du Canada a principalement ciblé la santé et l’assistance humanitaire.
  • Les principaux partenaires canadiens impliqués au Niger étaient le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et un consortium formé du CECI, de SOCODEVI, de l’UPA-DI et d’Oxfam-Québec. Les partenaires multilatéraux majeurs étaient le Programme alimentaire mondial et la Banque mondiale.
  • En réponse aux besoins humanitaires liés à l’insécurité alimentaire et le conflit avec Boko Haram dans la région de Diffa, le Canada a octroyé en 2016 une contribution totale de 5,4 millions de dollars au Niger pour appuyer les activités du Programme alimentaire mondial et CARE Canada.
  • En juillet 2015, le Canada a annoncé une contribution de 20 millions de dollars sur une période de deux ans afin de mettre fin à la pratique du mariage d’enfants, précoce et forcé réalisé dans plusieurs pays, dont le Niger.
  • Voir la Banque de projets pour plus de détails sur la programmation au Niger. 

Contribution du Canada à la paix et sécurité

  • Le Canada, par l’entremise de son Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes (PARCA), contribue aux efforts de lutte antiterroriste du Niger à travers des initiatives bilatérales et régionales. Ces efforts contribuent notamment au renforcement des capacités des autorités nigériennes dans les domaines de sécurité des frontières, de la justice criminelle dans le cadre de la lutte au terrorisme et de la lutte contre l'extrémisme violent dans les prisons, en plus de contribuer au renforcement des capacités des forces armées nigériennes pour faire face aux menaces terroristes. Ces efforts sont mis en œuvre par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), Service correctionnel Canada (CSC) et les Forces armées canadiennes. 
  • Une équipe des Forces armées canadiennes basées au Niger reçoit également l’appui du Canada afin de maintenir des relations avec les partenaires africains et leurs alliés dans la région, en plus d’offrir de la formation en matière de contre-terrorisme aux forces armées nigériennes afin d’améliorer leur capacité à faire face aux menaces terroristes et à participer à l'exercice Flintlock. Cet exercice militaire, jumelant des forces armées des États d'Afrique et des pays occidentaux, est organisé par les États-Unis et a lieu annuellement dans un pays de la région du Sahel afin d’améliorer les capacités antiterroristes des pays impliqués.
  • Dans le contexte du Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGCT), le Canada et l’Algérie coprésident le groupe de travail sur le Sahel. Le Niger est inclus dans toutes les rencontres et formations organisées dans le cadre du groupe de travail sur le Sahel du FGCT.  

Autres informations pertinentes

Avis aux voyageurs

 

Juin 2016


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.