Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

mexique.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
Bookmark and Share

Coopération Canada–Mexique pour l’égalité et la justice pour les femmes


L’ambassadrice Sara Hradecky adresse quelques mots de bienvenue au groupe.
   

La juge canadienne Sheilah Martin, de la Cour supérieure de l’Alberta, expose quelques étapes importantes dans l’évolution du système judiciaire canadien au profit de la femme.
   

Des membres actifs de l’assemblée participent à un débat d’experts.
   

Des sommités canadiennes et mexicaines en matière de droits fondamentaux des femmes ont participé à une table ronde en compagnie de juges des cours fédérales et des cours d’État mexicaines, et de décideurs mexicains pour discuter de la réforme de la justice et de l’égalité des femmes devant la loi.  

La collaboration entre des organisations de la société civile et les autorités gouvernementales pour fournir aux femmes un meilleur accès à la justice est un excellent exemple à suivre; le Canada valorise une telle démarche et en fait activement la promotion. Notre équipe à l’ambassade du Canada au Mexique adhère depuis longtemps à cette pratique et était ravie de contribuer à la tenue d’un échange entre des juges et des décideurs du fédéral sur la réforme du système de justice, les femmes et la violence.   

Avec l’aide du Fonds canadien d’initiatives locales, l’ONG mexicaine Equis Justicia para Mujeres a coordonné une table ronde qui a permis à 19 juges provenant de 10 États Mexicains d’échanger avec des décideurs fédéraux responsables à divers niveaux de la réforme du système de justice mexicain, et de l’élaboration de politiques s’intéressant à la question de la violence contre les femmes. Le but de l’exercice était de s’assurer que les recherches menées par les universitaires, les ONG et les décideurs sur les femmes, les relations hommes-femmes et la loi deviennent une source de référence pour les représentants de la justice.  

« Nous espérons que cette table ronde sera pour nous l’occasion de réfléchir aux pratiques actuelles, de faire part de nos expériences et de discuter des moyens qui permettraient à nos deux pays d’offrir aux femmes un meilleur accès à la justice afin de rendre nos sociétés plus justes pour tous les citoyens », a déclaré l’ambassadrice du Canada au Mexique, Mme Sara Hradecky.

L’ambassadrice s’est dit honorée d’accueillir un groupe aussi distingué comprenant le juge Jose Ramon Cossio Diaz de la Cour suprême, la juge Sheilah Martin de la Cour supérieure de l’Alberta, Adriana Ortiz Ortega, directrice de la Division de l’équité pour les deux sexes à la Cour suprême fédérale du Mexique, et la juge Sandra Luz Palacios Verdugo, de la Cour supérieure de l’État de Sonora.  

La Canadienne Sheilah Martin a fait part à l’assemblée des étapes importantes dans l’évolution des droits de la femme au Canada, des causes qui ont changé nos lois et contribué à l’avènement d’une culture égalitaire. Les participants mexicains ont fait observer que le Mexique aurait grandement avantage à s’inspirer de l’expérience et du savoir-faire canadiens, ainsi que des jugements rendus par nos tribunaux, pour faire avancer la situation de la femme devant la loi.

La juge de la Cour suprême de l’État de Sonora, Sandra Verdugo Luz Palacios, a tenu des propos émouvants. Elle a rappelé que les juges sont la dernière étape dans l’application de la justice et qu’en plus de modifier le processus décisionnel en matière de justice, le Mexique devrait former ses policiers et procureurs, et surveiller de près leurs activités s’il veut offrir aux femmes un meilleur accès à la justice.

L’ambassade du Canada était emballée de voir que les discussions animées à la table ronde avaient mené à la création d’un réseau de juges d’État qui continueront de communiquer entre eux et de s’appuyer mutuellement dans l’observation quotidienne du principe d’égalité des sexes. Ces professionnels du droit ont pris position en faveur de l’égalité des hommes et des femmes devant la loi et se sont engagés à prôner le principe d’accès égal au sein du système de justice mexicain.

Les juges ont exprimé leur reconnaissance à Equis pour avoir réuni différents acteurs autour de la table et au Canada pour avoir appuyé le projet. Ils ont souligné que le projet leur avait procuré un soutien moral et qu’ils étaient encouragés de savoir qu’ils n’étaient pas seuls à mener le combat.   

Depuis 2010, le Canada a investi plus de 5 M$ dans la réforme du système de justice mexicain afin d’intensifier la lutte contre la criminalité par le respect des droits de la personne et l’application uniforme de la loi.

Pied de page

Date de modification :
2013-04-29