Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

philippines.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Découvrir le Canada
  4. >
  5. Visas et immigration

Programme des aides familiaux résidants

Si vous désirez travailler au Canada à titre de gardien d’enfant, d’aide familial ou au pair, le Programme des aides familiaux résidants pourrait vous convenir

Un aide familial résidant est une personne capable, sans surveillance, de donner des soins aux enfants, aux personnes âgées ou aux personnes handicapées dans une résidence privée. Les aides familiaux résidants doivent habiter la résidence privée où ils travaillent au Canada.

Vous devez respecter quatre exigences principales pour être admissible au Programme des aides familiaux résidants :

  • Vous devez avoir terminé avec succès des études d’un niveau équivalent à celui d’un programme d’études secondaires au Canada;
  • Vous devez avoir reçu six mois de formation à temps plein en classe, ou accumulé au cours des trois dernières années douze mois d’emploi rémunéré à temps plein comprenant au moins six mois de travail continu pour le même employeur dans un domaine ou une catégorie d’emploi ayant un lien avec le travail que vous aurez à effectuer comme aide familial résidant;
  • Vous devez être en mesure de lire, de parler et comprendre suffisamment le français ou l’anglais pour communiquer sans l’aide de personne dans la maison de votre employeur;
  • Vous devez avoir un contrat de travail écrit dans lequel vous et votre employeur convenez des tâches à accomplir, des heures de travail, du salaire et des avantages sociaux.

Obtenir une offre d’emploi au Canada

 Pour travailler au Canada comme aide familial résidant, vous devez d’abord trouver un employeur éventuel au Canada. Le bureau des visas ne peut pas vous aider à trouver un employeur au Canada. Vous n’êtes pas obligé de recourir à une agence de placement pour trouver un employeur.

Une fois que vous avez trouvé au Canada un employeur éventuel qui désire embaucher un aide familial résidant, celui ci doit présenter une demande à Service Canada/Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC).

Ensuite, Service Canada fournit à l’employeur et à Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) un avis sur le marché du travail (AMT). Il s’agit d’une évaluation des répercussions vraisemblables que l’embauche du travailleur étranger pourrait avoir sur le marché canadien du travail. Votre employeur vous enverra une copie de l’AMT.

Vous et votre employeur devez ensuite signer un contrat employeur-employé qui respecte les normes et les conditions de travail en vigueur dans la province où vous travaillerez.

Renseignements à l’intention des personnes qui présentent une demande à partir des Philippines

Vous trouverez ci dessous des renseignements additionnels concernant les exigences liées au Programme des aides familiaux résidants à l’intention des personnes qui présentent une demande à partir des Philippines.

Avoir terminé avec succès des études d’un niveau équivalent à celui d’un programme d’études secondaires au Canada – formation ou expérience

Au Canada (sauf au Québec), une personne obtient un diplôme d’études secondaires 12 années d’études.

Cette exigence permet de s'assurer que les participants au programme qui demandent la résidence permanente après deux ans seront en mesure de se trouver un emploi sur le marché du travail. Des études démontrent que la majorité de nouveaux emplois créés au Canada exigent au moins un diplôme d'études secondaires. Dans le cas des personnes qui ont fait leurs études aux Philippines, nous exigeons au moins deux années d'études postsecondaires, au cours desquelles elles ont obtenu au moins 72 crédits.

Formation ou expérience

La formation ou l’expérience doit avoir été acquise, entre autres, dans les domaines de l'éducation de la petite enfance, des soins gériatriques ou des soins pédiatriques. Règle générale, les infirmières autorisées qui possèdent de l’expérience satisfont à cette exigence.

Formation

Pour être reconnu, le cours de six mois doit avoir été suivi dans le cadre d’études officielles faites dans un établissement agréé par les autorités scolaires locales. Aux Philippines, TESDA (autorité en matière d’enseignement technique et de perfectionnement des compétences) est l’« autorité locale ».

Vous pouvez vérifier auprès de TESDA si un centre de formation en particulier détient l’accréditation nécessaire, en consultant le site Web TESDA.

En plus d’être accrédité par TESDA, le cours doit satisfaire aux exigences de la loi et des politiques du Canada en matière d’immigration. Le cours à temps plein doit être terminé dans un minimum de six mois, à raison d’au moins 25 heures par semaine en salle de cours. Le temps consacré à une formation en cours d’emploi ou à un stage n’est pas considéré comme faisant partie de la formation exigée, même s’il s’agit d’une exigence de TESDA. Les cours par correspondance et les cours du soir ou de fin de semaine ne sont pas non plus considérés comme du « temps plein ».

NOTE : Si la formation en classe est d’une durée de moins de 6 mois, la demande sera refusée.

Aux fins de contrôle de la qualité, les agents de l’ambassade assurent un suivi périodique des établissements offrant un cours d’aide familial pour s’assurer que ceux-ci satisfont aux exigences établies dans la loi et les politiques du Canada en matière d’immigration. Si une école ne répond pas aux normes requises, les étudiants de cette école pourraient être considérés comme ne satisfaisant pas aux exigences du programme et leur demande pourrait être refusée.

Un certain nombre d’établissements aux Philippines ont conçu un cours d’aide familial d’une durée de six mois. Ces établissements ne sont en aucune manière affiliés au gouvernement canadien ou à l’ambassade du Canada, et ne sont ni agréés ni certifiés par ceux-ci.

Il est recommandé que tous les candidats fassent preuve de diligence raisonnable dans le choix d’un centre de formation. Il incombe au candidat de vérifier que l’école est non seulement accréditée par TESDA, mais qu’elle est aussi conforme aux exigences énoncées dans la loi et les politiques du Canada en matière d’immigration.

Expérience

Pour satisfaire aux critères relatifs à l’expérience, le candidat doit avoir travaillé à temps plein avec rémunération pendant un an, dont au moins six mois consécutifs au service du même employeur, dans le domaine ou la profession. L’expérience doit avoir été acquise au cours des trois années précédant la date de la présentation de la demande de permis de travail à un bureau des visas.

Capacité de parler, de lire et de comprendre l’anglais ou le français

Le candidat doit être en mesure de fonctionner de façon autonome dans une maison. Par exemple, il doit pouvoir communiquer avec les services d’urgence, au besoin, et comprendre ce qui est écrit sur

les étiquettes des médicaments. Il travaillera sans surveillance pendant la majeure partie de la journée et devra peut-être communiquer avec une personne de l’extérieur. Une bonne connaissance du français ou de l’anglais lui permettra également de lire et de comprendre en quoi consistent ses droits et ses obligations en tant que travailleur temporaire au Canada.

Nous encourageons le candidat à se soumettre à un test de compétence linguistique (IELTS ou TEF) et à nous communiquer le résultat. Il s’agit de la meilleure preuve de compétences linguistiques qu’il peut fournir. Vous trouverez des renseignements sur ces tests aux adresses suivantes : IELTS  et  FDA.

Posséder un contrat de travail valide avec votre employeur éventuel

Le contrat précise les tâches, les heures de travail, le salaire et les avantages de l’employé. Il confirme également les responsabilités légales de l’employeur envers l’employé. Cette exigence a pour but d’établir une entente de travail équitable entre l’employé et l’employeur et de clarifier les attentes mutuelles. L’employeur devra vous faire parvenir le contrat pour que vous puissiez l’examiner et le signer avant que l’offre d’emploi soit confirmée par Service Canada/Ressources humaines et Développement des compétences Canada.

Une exigence importante du programme est que les employés doivent demeurer dans la résidence de l’employeur. De plus, l’employeur doit démontrer qu’il est apte à respecter les conditions du contrat (par exemple, il doit prouver qu’il peut verser le salaire convenu et fournir une chambre dont la porte pourra être fermée à clé).

REMARQUE : Afin d’établir le revenu nécessaire pour embaucher l’aide familial, l’agent des visas tiendra compte de l’information fournie par Service Canada/Ressources humaines et Développement des compétences Canada, par l’aide familial et par l’employeur. Il comparera le revenu déclaré de la famille de l’employeur et la taille la famille (incluant tout membre de la famille ayant été parrainé dans la catégorie du regroupement familial depuis les 10 dernières années) au seuil de faible revenu (SFR) fourni par Statistiques Canada additionné au salaire annuel prévu de l’aide familial. Pour plus de renseignements sur le SFR, veuillez consulter le site Web CIC.

Présenter une demande de permis de travail

Le contrat signé fait partie des documents devant accompagner la demande. Une fois que vous avez obtenu le contrat signé et un avis sur le marché du travail (AMT) positif, la prochaine étape consiste à présenter une demande de permis de travail à ce bureau des visas. Veuillez consulter le document sur la manière de demander un permis de travail pour plus de détails.

Examen médical

Tous les demandeurs de permis de travail doivent se soumettre à un examen médical. Le candidat sera informé des mesures à prendre concernant cette exigence dès que nous aurons terminé l’examen initial de la demande.

Le médecin nous communiquera directement les résultats et, s’il n’y a aucun problème d’ordre médical ou de tout autre ordre, le permis de travail sera délivré.

Responsabilités avant le départ

Comme l’exige le gouvernement des Philippines pour tous les Philippins qui travaillent à l’étranger, le candidat doit assister à un séminaire d’orientation et obtenir un permis de sortie auprès de l’Autorité philippine en matière d'emplois à l’étranger (Philippine Overseas Employment Authority – POEA). Après quoi, il pourra se rendre au Canada pour travailler.

Pied de page

Date de modification :
2012-11-28