Renouer avec les racines autochtones par l’art au Portugal


L’artiste salish de la côte Luke Marston et l’ambassadeur du Canada au Portugal, Jeffrey Marder, avec une réplique de l’œuvre de Luc Marston, Shore to Shore.

Pour Luc Marston, un artiste salish de la côte, l’héritage de ses ancêtres est l’inspiration derrière son travail. Le célèbre artiste des Premières Nations a passé son enfance à apprendre son métier, soutenu par une famille d’artistes.

Aujourd’hui, son travail a été exposé dans le monde entier, du Japon aux États-Unis, et plus récemment au Portugal, un pays dont M. Marston est lié personnellement.

Luke Marston est l’arrière-arrière-petit-fils de Joe Silvey, également connu sous le nom de « Portuguese Joe » et de son épouse Kwatleemaat, une Salish de la côte. Portugese Joe est né et a grandi dans les Açores, et a été un pionnier du Vancouver Gastown au 19e siècle.

Lien canadien

Pendant une semaine de visite au Portugal, l’artiste s’est entretenu avec les institutions publiques et privées, y compris les étudiants de l’École des Arts et Design de Caldas da Rainha, afin de promouvoir l’art autochtone.

Luke Marston a raconté l’histoire de son arrière-grand-père Portuguese Joe et les liens entre les Premières Nations portugaises et salishes.

« Ma mère et ma tante, sa sœur aînée, me racontaient toujours les histoires de l’arrière‑arrière grand‑père, pionnier de Pico, cette grande île des Açores ». – Luke Marston, artiste salish de la côte.


Joe Silvey, « Portuguese Joe », et son épouse Kwatleemaat, une Salish de la côte, ancêtres de l’artiste salish de la côte, Luke Marston.

Pour mettre en évidence la relation unique entre les cultures des Premières Nations salishes et portugaises, Luc Marston souhaite faire le don d’une sculpture à la ville de Lisbonne pour célébrer le 150e anniversaire au Portugal.

Depuis novembre 2016, l’ambassade du Canada à Lisbonne a collaboré avec Luke Marston pour réaliser ce projet. Par le biais du travail de l’artiste, l’ambassade souhaite accroître la sensibilisation à l’importance d’établir des relations bilatérales entre le Canada et le patrimoine des peuples autochtones.

La sculpture représente un leurre pour morue. Elle sera moulée en bronze et reposera sur une base en mosaïque originale faite de pierres portugaises. Ce design est inspiré par le travail de Luc Marston appelé Shore to Shore, (d’une rive à l’autre), une sculpture de bronze de 14 pieds, qui a été dévoilée dans le parc Stanley de Vancouver en 2015. À titre de références : http://shoretoshore.ca/


L’artiste salish de la côte, Luke Marston, et le personnel de l’ambassade canadienne s’entretiennent avec le directeur du Museu Nacional de Etnologia, Paulo Ferreira da Costa

L’ambassade se réjouit de collaborer avec des entreprises canadiennes exploitées au Portugal qui ont apprécié le patrimoine des peuples autochtones en parrainant le projet. Luke Marston est un artiste reconnu qui a reçu le soutien de plusieurs organismes de financement pour ses projets.

Le directeur du Musée national d’ethnologie du Portugal, Paulo Costa, a invité Luke Marston à exposer ses œuvres au musée en 2018.