Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

serbie.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Relations entre le Canada et la Serbie

En Serbie, le Canada est représenté par l’ambassade du Canada à Belgrade.

La Serbie est représentée par son ambassade à Ottawa.

Les relations bilatérales entre le Canada et la Serbie (laquelle, avec le Monténégro, faisait autrefois partie de la République fédérale de Yougoslavie, puis de la Communauté d’États Serbie-et- Monténégro) ont repris rapidement suite au renversement du gouvernement de Slobodan Milosevic en octobre 2000. En 2006, le Canada a accueilli favorablement l'adhésion de la Serbie au programme Partenariat pour la Paix (PPP) - dirigé par l’OTAN – ainsi que son adhésion à titre d'observateur à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le Canada considère comme signe encourageant la transformation démocratique et économique de la Serbie et son engagement envers la réalisation d'une plus grande intégration et coopération avec l'Union européenne et ses organismes. La communauté internationale, dont le Canada, est en train d'aider la Serbie à accomplir une transition réussie vers une économie de marché démocratique, ainsi que de l'assister à développer une coopération régionale solide avec ses pays voisins et d'assurer la sécurité de ses propres citoyens.

Parmi les priorités du Canada en Serbie sont l’augmentation de la coopération commerciale et économique entre les deux pays, l’encouragement de la continuation en matière de réforme démocratique et de bonne gouvernance, l’observance de l’autorité de la loi, le respect pour les droits de l’homme ainsi que ceux des minorités et l’aide en ce qui concerne la réforme au secteur de la sécurité.

Le Canada et la Serbie, dont les citoyens entretiennent de solides relations interpersonnelles, bénéficient de plusieurs programmes d’échange culturel et académique. En 2006, les deux pays ont signé un accord sur la réadmission ; plus tard dans la même année ils sont devenus signataires d’un accord sur le transport aérien, ce qui a permis la reprise de vols directs entre les deux pays dès le mois de juin 2007. En 2010, les deux pays ont signé un MOU (protocole d’accord) sur les poursuites judiciaires contre les auteurs de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide. De plus, des accords entre le Canada et la Serbie sur la sécurité sociale et la double imposition sont en cours de finalisation.

En juillet 2010, le Président de la Chambre des communes l’hon. Peter Milliken, à la tête d’une délégation de députés, a visité Belgrade et y a rencontré des hauts fonctionnaires du gouvernement de la Serbie, dont le Président Boris Tadic et le Premier ministre Mirko Cvetkovic. Cette visite a renforcé les relations bilatérales entre les deux pays et sera suivi de plus de visites de haut niveau dans les deux sens.

Le Canada continue à presser la Serbie de coopérer pleinement avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie et a applaudi l’arrestation à Belgrade en juin 2008 de l’ancien leader des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic.

Afin de montrer son soutien aux réformes en cours au sein de l’armée et dans le secteur de la sécurité en Serbie, en 2004 le Canada a officiellement invité la Serbie (alors la Communauté d’États Serbie-et-Monténégro) à participer au Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM). Le PICM, géré par la Ministère de la Défense nationale, vise à former des officiers des pays participants à la méthodologie et aux pratiques de maintien de la paix, ainsi qu’à les assurer une formation en langues étrangères. Le Canada, en collaboration avec les Pays-Bas, a apporté son soutien à un certain nombre de séminaires sur la défense qui se sont déroulés en Serbie, notamment à deux séminaires régionaux sur l’Action civilo-militaire (ACM) qui ont eu lieu au cours de l’automne en 2008 et 2009. Grâce à la réussite de ces manifestations par le passé, un troisième séminaire est prévu pour la rentrée.

En 2009, l’Agence canadienne de développement international (ACDI) a officiellement fermé son bureau aux Balkans occidentaux. L’ACDI a fourni de l’assistance technique aux Balkans en jouant un rôle important dans les domaines tels que la santé, l'enseignement, l’autorité de la loi, l'égalité entre les sexes et les droits de l’homme ainsi que ceux des minorités. 5,26 millions de dollars canadiens en contributions ont été déboursés au cours de sa dernière année opérationnelle (2008 à 2009). Des sommes en provenance du Fonds canadien sont actuellement disponibles pour financer des projets de taille modeste en Serbie.

Les échanges commerciaux entre le Canada et la Serbie ont presque décuplé au cours des cinq dernières années. En 2009, le commerce bilatéral de marchandise s’est élevé à juste en dessous de 60 millions de dollars canadiens. De plus, les engagements canadiens d’investissement dans la région (le Monténégro compris) ont atteint la somme de plus de 500 millions de dollars américains en 2007, avec une augmentation régulière depuis. En juin 2010, la société d’ingénierie canadienne SNC-Lavalin a signé avec le gouvernement de Serbie un contrat d’investissement à une valeur d’environ 220 millions de dollars canadiens. D’autres investissements canadiens importants ont été récemment effectués ou placés dans les domaines de l’immobilier, de la construction, du tourisme, de l’agriculture, de l’informatique et de l’énergie et ressources minières, entre autres. Parmi les possibilités pour d’autres investissements canadiens sont le transport routier, le réseau ferroviaire, les transports urbains, l’amélioration de l’infrastructure et la construction.

Juillet 2010


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2012-09-20