Relations Canada - Afrique du Sud

Relations Canada - Afrique du Sud

Relations diplomatiques et représentation officielle

Le Canada et l’Afrique du Sud entretiennent des relations diplomatiques depuis 1939. Le Canada est représenté par un haut-commissariat à Pretoria et un bureau commercial situé à Johannesburg. De plus, nous y avons des consuls honoraires au Cap et à Durban.

Au Canada, l’Afrique du Sud est représentée par un haut-commissariat à Ottawa, un consulat général à Toronto et des consuls honoraires à Vancouver et à Sudbury.

Relations bilatérales

Le Canada considère l’Afrique du Sud comme un partenaire avec qui il partage les valeurs communes de démocratie, de paix, de sécurité et de prospérité. Les liens solides qui unissent nos deux pays sont en bonne partie attribuables au rôle de chef de file joué par le Canada dans les années 1980 dans le cadre des pressions internationales exercées sur l’Afrique du Sud pour qu’elle démantèle son système d’apartheid et qu’elle favorise l’avènement d’une société multiethnique, multiraciale et démocratique. Depuis l’abandon de l’apartheid et la tenue des premières élections multiraciales en 1994, le Canada entretient avec l’Afrique du Sud des relations amicales et coopératives.

Après 1994, le Canada a appuyé la réadmission de l’Afrique du Sud dans de nombreux organismes multilatéraux. Depuis cette époque les deux pays collaborent étroitement dans d’importants dossiers multilatéraux, notamment : le renouvellement du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, la création de l’Organisation mondiale du commerce, et le Groupe d’action ministériel du Commonwealth (GAMC) qui enquête sur les allégations de violations graves et persistantes des droits de la personne et de la démocratie et recommande des mesures collectives à appliquer par tous les membres du Commonwealth. Il convient de noter que la constitution et la Déclaration des droits de 1996 de l’Afrique du Sud sont fortement inspirées de la Charte des droits et libertés du Canada. 

En 2001, le Canada a remis le titre de Citoyen d’honneur à l’ancien président sud-africain Nelson Mandela en reconnaissance de son rôle prédominant dans la lutte contre l’apartheid et de ses efforts pour construire une nouvelle Afrique du Sud unie. En honneur de Nelson Mandela, le Canada a annoncé la création en partenariat avec la Fondation MasterCard, du Fonds pour l’octroi de bourses d’études pour les dirigeants africains de demain qui permet à des professionnels africains du secteur public en début de carrière de poursuivre leurs études au Canada, ainsi que la création de nouvelles bourses d’études supérieures en l’honneur de Nelson Mandela destinées à soutenir des diplômés canadiens talentueux dans leurs études sur des sujets qui ont marqué la vie du dirigeant sud-africain.

L’ampleur et la vitalité du partenariat entre le Canada et l’Afrique du Sud ont incité les deux pays à organiser des consultations bilatérales annuelles sur divers enjeux, dont la politique étrangère, le commerce et le développement. Ces consultations portent sur des questions aussi diverses que l’éducation et le développement des jeunes, l’investissement, les mines, la coopération technique et les relations dans le domaine de la défense. 

Commerce

L’Afrique du Sud, l’une des principales portes d’entrée du marché africain, est l’un des plus importants partenaires politiques et commerciaux du Canada en Afrique. L’Afrique du Sud est perçue comme un « marché émergent d’intérêt pour le Canada » dans le Plan d’action sur les marchés mondiaux lancé en 2013. Selon Statistique Canada, les échanges bilatéraux entre nos deux pays ont dépassé 1,5 G$ en 2015, avec plus de 440 M$ d’exportations canadiennes et plus de 1,1 G$ d’importation sud-africaine. 

Les principales exportations du Canada vers l’Afrique du Sud comprennent des lentilles et du blé, des équipements de production d'énergie, des appareillages électriques, du soufre, du matériel optique, des produits pharmaceutiques, et du porc. Vers le Canada, l’Afrique du Sud exporte principalement des agrumes, des boissons (vins), des pièces de rechange pour la machinerie nucléaire, et des minerais comme le fer, le titane, le chrome et le cuivre. 

Le Canada est un important investisseur en Afrique du Sud. Les investissements canadiens se concentrent en grande partie sur le secteur des mines et des minerais, ainsi que sur ceux du transport, de la transformation des aliments, de l’hébergement touristique, des technologies de l’information et de la communication, et de l’appareillage. Une Protocole d'entente sur la coopération en matière d'exploration minière et des ressources minérales a été signé entre le Canada et l’Afrique du Sud en mars 2015. Une convention fiscale a été signée pour faciliter le commerce et l’investissement entre le Canada et l’Afrique du Sud. 

En plus des ressources consacrées à l’expansion commerciale par le haut-commissariat du Canada en Afrique du Sud, Exportation et développement Canada (EDC) et le Bureau de promotion du commerce Canada (BPCC) jouent également un rôle actif en Afrique du Sud. Exportation et développement Canada ouvrira un bureau à Johannesburg en juillet 2015.

Selon Citoyenneté et Immigration Canada, 747 étudiants sud-africains ont étudié au Canada en 2014. 

Aide au développement

Le Canada et l’Afrique du Sud ont signé un Accord général sur la coopération au développement en 2006. La programmation du Canada en Afrique du Sud cadre étroitement avec les domaines priorisés par le pays conformément au Vision 2030, le Plan de développement national de l’Afrique du Sud. Certains des objectifs énoncés dans le Plan de développement national s’adressent aux besoins d’accroître la capacité dont dispose l’état à offrir de meilleurs services publics, et à contribuer au développement social et économique de l’Afrique du Sud. Cela comprend la professionnalisation de la fonction publique, l’amélioration de la mise en place et de l’élaboration des politiques et des programmes, l’établissement d’un environnement propice aux investissements privés, l’accroissement de la responsabilisation des pouvoirs publics et le renforcement de la lutte contre la corruption.

L’Afrique du Sud bénéficie de l’aide au développement du Canada de diverses façons : aide directe de gouvernement à gouvernement, contributions aux organisations de la société civile canadienne et sud-africaine, et par l’intermédiaire d’institutions multilatérale. L’objectif des programmes du MAECD en Afrique du Sud est d’aider à renforcer la gouvernance démocratique, notamment par la mise en place d'institutions publiques responsables, et l’amélioration de la capacité des ministères, institutions et agences publiques dans l’approvisionnement des services aux groupes marginalisés. L'approche de coopération au développement du Canada en Afrique du Sud continuera de se concentrer sur le programme de réforme du secteur public et à appuyer l’avancement de l'efficacité, la transparence et la responsabilité du secteur public.

Entre 1984/1985 et 2011/2012, le MAECD a versé à l’Afrique du Sud 339,31 M$ CAD par l’intermédiaire de divers modes de distribution d’aides au développement. 

En 2012-2013, le Canada a versé 18,8 millions CAD en aide au développement à l’Afrique du Sud.

Juin 2015


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à ce fichier, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page d'aide.