La biodiversité est bourdonnante en milieu rural au Lesotho

Les élèves d’une école à proximité de la communauté rurale de Patlong au Lesotho examinent attentivement les rayons de miel avant de la dégustation, tandis que deux femmes en habits de coton blanc et voiles ronds installent plusieurs ruches. Un total de 25 ruches ont récemment été livrées dans des villages au sein de cette communauté.

Patlong est l’une des 17 communautés rurales sélectionnées par Technologies for Economic Development (TED), une organisation non gouvernementale située au Lesotho qui fait partie d’un projet de développement économique durable. Cette communauté est également parmi les communautés les plus marginalisées en milieu rural au Lesotho.

Le Haut-commissariat du Canada en Afrique du Sud, par l’intermédiaire de son Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL), était fier de former un partenariat avec TED pour financer des initiatives dans ces 17 collectivités. Le projet vise à développer les possibilités économiques et la diversité biologique comme un moyen de surmonter la dégradation généralisée des terres qui a été causée par la surexploitation des arbres au Lesotho.

Les élèves et les apiculteurs examinent les rayons de miel en milieu rural au Lesotho.

Bon pour les affaires et l’environnement

Le projet a fourni des ruches et une formation en apiculture aux membres de la communauté locale, ainsi qu’une éducation sur le développement durable. L’apiculture génère des revenus pour les communautés pauvres grâce à la vente de miel et produits connexes, mais est également source de sécurité alimentaire pour ces communautés.

« Nous venons d’extraire le miel aujourd’hui chez nous, et avant d’avoir fini de remplir les bouteilles, le miel était déjà vendu! Est-ce c’est ce que vous avez voulu dire au cours de la formation environnementale quand vous avec dit que « c’est payant de travailler pour l’environnement ». – Participant

En favorisant la croissance économique au moyen d’activités écologiques telles que l’apiculture, le développement économique de la communauté ne se fait pas au détriment de l’environnement.

Les abeilles contribuent à la biodiversité et à l’amélioration des écosystèmes locaux à mesure qu’elles pollinisent les plantes locales. Elles fournissent également une motivation permanente pour les membres de la communauté qui est de planter et de protéger les arbres afin d’augmenter leur rendement en miel. Ceci fournit une incitation économique à long terme pour la communauté qui est de protéger son environnement local.

Les apiculteurs formés travaillent à mettre en place des ruches dans leur communauté de Patlong.

Les arbres et les abeilles

TED a également offert une éducation à l’environnement, a organisé la collaboration communautaire et a financé les activités de plantation au sein des 17 collectivités.

Alors que les arbres plantés au cours du projet n’ont pas atteint leur pleine croissance, ils contribuent tout de même à renforcer les écosystèmes locaux et à réduire les émissions de carbone pendant leur croissance.

« Certains agriculteurs sont venus chez nous plus tôt aujourd’hui pour me dire qu’ils estiment que les abeilles dans la région contribuent à la pollinisation de leurs cultures…ils m’ont avoué qu’ils croyaient que les abeilles seraient un danger, mais qu’ils se rendent compte que le projet leur est également profitable ». – Mpiti, chef de la communauté de Ha Tlhaku

L’apiculture est devenue une source de revenus pour les communautés pauvres d’Afrique du Sud.

Liens communautaires

Une école primaire, des bergers locaux et des jeunes gardiens de troupeaux, ainsi qu’un orphelinat géré par des religieuses et divers participants des communautés rurales ont participé au projet et ont réalisé le rôle qu’ils ont à jouer pour la protection de l’environnement.

La participation des femmes et des jeunes filles au projet a également créé un environnement où elles peuvent s’approprier le projet.

« C’est une mine d’or. Cela n’en tient qu’à vous tous, qui avez eu la chance d’avoir été choisis pour suivre cette formation et qui avez reçu en cadeau de telles ruches, de faire de ce projet une réussite… » – Phokeng, conseiller à Patlong

Plus de 300 membres de la communauté ont reçu une formation en apiculture et leurs travaux ont bénéficié à au moins 2 500 familles de quatre districts.

Cette image illustre: En moyenne, une femme devenue autonome a eu une incidence positive sur huit personnes dans sa communauté

Les communautés rurales au Lesotho continuent de contribuer à un environnement durable et préparer un avenir prospère.

Le Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL) fournit des fonds pour les petits projets élaborés et mis en œuvre par des organisations locales dans les pays en développement partout dans le monde. Les projets portent entre autre, sur l’égalité entre les sexes; l’autonomisation des femmes et des jeunes filles; la gouvernance démocratique; le changement climatique et la durabilité de l’environnement; ainsi que la sécurité et la stabilité. En répondant directement aux besoins locaux, ces modestes contributions ont une incidence profonde dans les communautés à l’étranger.